L’adolescence, c’est vraiment une période de merde. Entre les boutons plein la gueule, les cheveux gras, les crises d’identité et les adultes qui ne comprennent rien à ce que tu ressens, c’est l’angoisse. Rajoute à ça un diner de Noel en famille avec toutes les petites réflexions qui finissent bien de t’achever, et t’as tout gagné.

1. « Alors, ton bac ? »

On commence à te faire chier avec ça, alors que t’es qu’en Seconde. Ça va mamie, j’ai encore le temps avant de me foutre la rate au court-bouillon et d’essayer d’avoir un diplôme qui ne me servira strictement à rien.

2. « Non, t’auras pas de scooter cette année »

« Ni l’année prochaine. Je vais t’emmener faire un tour dans le service des accidentés de la route à l’hôpital, ça va te calmer tu verras » « Non, tu n’auras pas le nouvel iPhone non plus, moi à ton âge j’avais une orange et des clous de girofles et j’étais déjà bien content ». Ça devait être cool la vie en 1876, papy.

3. « Pourquoi tu manges pas, t’es anorexique ? »

Non, c’est juste que le foie gras c’est dégueulasse, que la dinde est tellement sèche qu’on dirait du carton, et toi t’as même pas le droit de faire passer tout ça avec un verre de rouge. Alors merci, mais tu préfères ne pas manger. Y’a aussi la variante avec « Arrête de manger toute la bûche, t’es boulimique ou quoi ? » Non, c’est juste que c’est le seul truc qui n’a pas été cuisiné maison et qui a du goût, tu te rattrapes.

4. « T’as pas un petit amoureux en ce moment ? »

C’est peut-être pas le moment de dire à ta mamie homophobe que tu préfères les filles, ça risque de faire encore un drame, et tes parents viennent juste d’annoncer qu’ils divorcent, on ne va pas en rajouter. T’attendras l’année prochaine hein.

5. « Tu veux faire quoi plus tard ? »

Si t’es dans la provoc’, tu dis que tu ne veux rien faire de ta vie et que tu préfères devenir champion de Fortnite. Si t’es honnête, tu dis que tu ne sais pas encore, et tu te confrontes aux réflexions d’expliquant par A+B qu’à ton âge, tu devrais déjà savoir ce que tu veux faire plus tard quand tu seras grand.

6. « Cette année, t’es à la table des enfants »

A côté de tes cousins et cousines qui croient encore au Père Noel et qui passeront tout le repas à faire des concours de pets et de rots pendant que tu voudrais juste pouvoir disparaitre de la surface de la Terre les prochaines 24 heures.

7. « Tu fumes ?? »

Ah, ça y est, t’es cramé. En même temps, tu pues la clope, et tu fumes dehors sur la terrasse, y’a bien un moment où ils allaient capter. Et dis toi que t’as de la chance: ils pensent que tu ne fumes que des clopes, et que tes yeux sont rouges à cause d’une allergie au sapin. Va planquer ton bang, c’est pas le moment d’en rajouter.

8. « L’année prochaine, toi aussi tu feras des cadeaux »

Sous prétexte que t’es assez grand maintenant, toi aussi tu te dois de trouver des cadeaux de merde pour toute la famille. T’as même pas l’excuse de dire que tu n’as pas un rond, vu que tes parents te filent de l’argent de poche toutes les semaines, et que tu leur promets à chaque fois que oui oui, tu économises, alors qu’en vrai tu t’achètes des paquets de clopes en scred.

9. « T’es sur que tu veux que de l’argent en cadeau ? »

Oui mamie, j’en suis sur(e). Je préfère avoir de l’argent et m’acheter ce que je veux, plutôt que d’avoir un vieux pull qui gratte ou une encyclopédie comme chaque année, merci bien.

10. « Arrête de faire la gueule »

Alors que tu ne fais pas la gueule, c’est juste que t’as envoyé un texto à Kevin y’a trois jours et qu’il ne t’as pas répondu alors que le message est marqué comme « vu » . Les adultes ne sont pas foutu de comprendre les drames quotidiens des ados, mais pour toi là, ta vie est nulle.

11. « Tu veux faire un Bac L ? Pourquoi, tu veux être chômeur ? »

Alors non, c’est pas l’objectif, mais t’as pas du tout envie de finir expert comptable comme ton père qui passe plus de temps à se plaindre de son taf qu’à l’apprécier. Toi t’es un artiste, tu veux faire une fac de Lettres ou une école d’Art, et de toute façon c’est tous des cons, ils comprennent rien à ta vie.

12. Non, pas d’alcool pour toi, t’es pas majeur

Comme si t’avais attendu d’être majeur pour boire des bières avec des potes. Tes parents sont vraiment naïfs, à croire que tu passes tes soirées à boire du Coca.

T’inquiète c’est juste un mauvais moment à passer.