Crédits photo (creative commons) : UMP Photos

Ce soir, c'est le grand face-à-face. Les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle vont en découdre, opposer leurs projets pour la France et déterrer les vieux dossiers pour mettre leur contradicteur dans l'embarras. L'exercice est toujours excitant, mais avec deux candidats rompus à ce genre de joutes qui se sont maintes fois croisés sur les plateaux télés, on risque d'avoir quelques saillies un peu téléphonées. Préparer vous à cocher dans cette liste, celui qui en prononce le plus ce soir aura gagné.

  1. "Bonsoir"
    Normalement, au début, tout le monde devrait être poli.
  2. "Crise, crise, crise, crise, crise, bla, bla, bla, crise, crise, crise"
    On est foutu mais on n'y peut rien on vous dit.
  3. "Vous n'avez pas le monopole du cœur"
    C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes.
  4. Et les Français le savent bien...
    Cours de communication politique, leçon #6
  5. "Oh, mais si, je vais vous répondre, mais d'abord laissez moi vous parler d'autre chose"
    Cours de communication politique, leçon #4
  6. "16 milliards... 23 Milliards d'économie... Et 12 milliards d'investissements... Et le tout pour 74 milliards"
    La vie, c'est d'abord une histoire de gros chiffres.
  7. "Vos chiffres sont faux. Et vous le savez"
    A coupler avec le numéro 4 pour un combo parfait.
  8. "Ah, vous n'envoyez pas votre femme ce coup-ci ?"
    Ah ben non, sinon qui va garder les enfants ? Et puis elle peut juste envoyer un tweet.
  9. "Vous ne savez pas comment vivent les Français au jour le jour !"
    Et moi si.
  10. "Les Français savent que je suis le candidat qui incarne le changement"
    Et que cette fois, c'est pour de vrai. Juré, craché.
  11. "L'ennemi de la France, ce sont vos amis de la finance !"
    On rencontre toujours des "amis" encombrants quand ont est avocat d'affaire ou énarque...
  12. "Je suis le candidat de tous les Français"
    Insister sur le mot "français".
  13. "C'est lorsque vos amis étaient aux affaires que la compétitivité française s'est subitement dégradée"
    Marche avec Jacques Chirac, Lionel Jospin ou François Mitterrand. Voire avec Napoléon Bonaparte.
  14. "Cette élection est la plus importante de toute l'histoire de la République"
    Cette année aussi, oui.
  15. "Les électeurs du Front National sont des électeurs comme les autres..."
    Et nous sommes à l'écoute de leurs inquiétudes depuis au moins 10 jours.
  16. "Je vous ai écouté parler, ayez au moins la politesse d’en faire de même"
    Phrase à prononcer en coupant la parole à l'autre, cours de communication politique, leçon #2.
  17. "Et vous, vous connaissez le nombre de porte-avions que possède actuellement la France?"
    Cette année, tout le monde devrait le savoir.
  18. "Je ne fêterai pas ma victoire électorale au Fouquet's"
    Mais chez Flunch, sans doute.
  19. "Les Français ont exprimé, lors du premier tour, une pleine adhésion à mon programme économique et politique."
    En votant pour le Front National, aussi oui.
  20. "Qu'avez-vous fait depuis 10 ans que vous avez des responsabilités politiques ?"
    Ministre, Président, secrétaire du premier parti d'opposition... si ce n'est pas malheureux d'attendre les derniers jours de la campagne pour découvrir les compétences de chacun.
  21. "Vous ne pouvez pas continuer de mentir délibérément comme cela aux Français !"
    Ouais, c'est pénible à la fin.
  22. (Bonus)"On réglera ça lors du troisième tour..."
    Plus c'est gros, plus ça passe.

Et vous, vous voyez d'autres caricatures verbales qui ressortiront ce soir ?

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.