On parle souvent du changement à l’arrivée d’un enfant et on imagine bien moins le cataclysme que provoque l’arrivée d’un chien. Pourtant c’est aussi le quotidien qui se voit chambouler. On se met à dire et à faire des choses qu’on n’aurait pas imaginé faire avant, et pire, à y prendre du plaisir. Je ne parle pas de zoophilie bien-sûr, mais des petites phrases et réflexions que seuls les amis des canins se font en secret.

1. "Je ne peux pas venir au cinéma avec toi car j'ai prévu une balade avec mon chien"

Avant tu ne pensais qu’à sortir et à faire la fête mais depuis l’arrivée de Pistache, c’est bisous, léchouilles, câlin et balade en forêt. T’es célibataire mais tu connais 4 variétés différentes de bouleau : le bouleau verruqueux, le bouleau pubescent, le bouleau nain et le betula humilis.

2. "Franchement la pâtée pour chien ça sent vachement bon en fait"

Franchement on en mangerait. Quand tu vois les petites bouchées de viandes dans la gamelle de Pistache, c’est pas plus degueu que des tripes à la mode de Caen, le pire plat de nos régions.

3. "Je suis très content.e du caca de Pistache aujourd'hui, il a une bonne texture"

Et de s’approcher à 15 cm du caca de Pistache pour voir s’il n’y a pas de vers dedans. Limite le tâter avec un bâton pour s’assurer de sa consistance. Conclure sa phrase par un sourire satisfait. Bien dormir la nuit en se félicitant que son chien fasse de très beaux cacas.

4. "C'est incroyable dès que Pinto fait pipi Pistache fait en même temps que lui"

Pinto c’est le chien de ton pote Seb, donc le BFF de Pistache. Et ils sont tellement proches que c’est vrai : ils pissent en même temps. Surpris de ce paramètre le propriétaire de chien pense que ça intéresse la gentille personne qui les accompagne dans leur balade en forêt. Mais non.

5. "Je suis très satisfait.e des chaussures d'extérieur et de la cape que j'ai offertes à mon chien pour cet hiver"

On a toujours trouvé ça ridicule mais bon. On protège les coussinets de son chien encore plus que nos bouts de mains gelés.

6. "En fait se lever à 6h du matin pour sortir son chien un dimanche matin c'est très agréable"

Sentir la rosée du matin, le petit vent frais, le soleil qui se lève, c’est bien mieux que d’aller se coucher à la même heure, bourrée, sale et avec du vomi sur soi.

7. "Ça me dérange pas les poils partout"

Au début on se dit qu’on ne s’y habituera jamais, qu’on va probablement développer une allergie aux poils de chien et puis finalement… Les poils blancs de Pistache apportent un peu d’originalité sur nos sweats à capuche noir. Sans compter qu’ils deviennent déclencheur de pas mal de conversations intéressantes : « Ah tu as des poils sur ton sweat, t’as un chien ? »

« Oui elle s’appelle Pistache. »

« Ça alors, moi aussi j’ai un chien, il s’appelle Igloo. »

« Ça alors, Marions-nous »

« Ok. »

8. "J'aime l'odeur de mon chien"

Ça pue mais c’est une odeur qui évoque de bons souvenirs, une odeur réconfortante, comme le maroille.

9. "Et si on essayait le canicross ?"

Avant ça tu ne te serais pas vu courir, mais alors courir avec un chien, même pas ça t’aurait traversé l’esprit. Alors que, maintenant tu sais que le canicross est le meilleur sport du monde.

10. "Pendant mon absence Pistache a déroulé tout le papier-toilette, fouillé dans le placard pour manger des pâtes et vomi sur le tapis. C'est fou comme elle a été sage aujourd'hui."

Le mot « bêtise » prend un tout autre sens. Maintenant on parle de bêtise quand une vie a été mise en danger, pour le reste ça s’appelle le quotidien.

Allez, même si tu as un bichon on te pardonne. En attendant découvre les illustrations des races de chien en version honnête. Spoiler : on n’a pas respecté le bichon.