On commence à se demander sérieusement ce qu’il fout exactement dans l’espace Thomas Pesquet, parce qu’une fois qu’on a enlevé les heures passées à envoyer des tweets et à tenir un Instagram canon, il ne reste pas beaucoup de temps pour bosser et passer ne serait-ce qu’un coup d’aspirateur de temps à autre dans l’ISS. Bravo. Bel exemple pour la jeunesse. Heureusement que les photos sont jolies.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

Bon, t’as pas du boulot, Thomas ?