Les légendes urbaines vont bon train quand on est enfant. Et pourtant certaines croyances persistent avec le temps. Des sortes de hantises qu’on trimbale tous sans jamais accepter la vérité la plus simple : il n’y a pas de danger. Voilà. Vous allez pouvoir mieux respirer la nuit.

1. Gratter un grain de beauté par erreur et penser qu'on va mourir d'un cancer

On vous en parlait il y a peu de toutes mes questions cheloues qu’on se pose sur les grains de beauté et celle-ci en fait évidement partie. Non on ne se met pas en danger quand on gratte un grain de beauté ou qu’on se l’écorche. Si ça te rassure tu peux toujours aller voir un dermato mais techniquement ça ne représente pas un danger imminent.

Source photo : Giphy

2. Réveiller un somnambule et penser qu'on va lui causer un arret cardiaque

Bah non. Réveiller un somnambule revient à réveiller une personne qui dort c’est tout. Alors c’est mieux si on le fait doucement, sans brusquer. C’est vrai que le somnambule peut être désorienté et réagir violemment comme n’importe quelle personne qui se fait arracher d’un sommeil profond. Mais en soi rien de dangereux tant qu’on leur fait pas de croche-patte sur un précipice.

3. Regarder le micro-ondes de trop près et devenir aveugle

Le micro-ondes a une sale réputation. Il y a « ondes » dedans donc on a l’impression que le truc balance des ondes directement dans notre cerveau. Alors première chose, les micro-ondes sont tapissés de protections (c’est pour ça que quand la porte de ton micro-ondes est abîmée il vaut mieux la réparer). Deuxième chose, la fréquence émise par le micro-ondes est comparable à celle du Wi-Fi. Or, on ne balise pas devant notre modem à c’qu’j’sache.

La question surtout, c’est pourquoi on a une passion malsaine sur les micro-ondes qu’on mate comme la télé.

Source photo : Giphy

4. Loucher pendant un coup de vent et rester coincé toute sa vie

Ou loucher trop longtemps, ou que quelqu’un nous file une baffe pendant qu’on louche… En fait, pas du tout. C’est une pure invention de nos parents pour qu’on arrête de faire les cons.

5. Se craquer les doigts et penser qu'on aura de l'arthrose à 30 ans

Même si 80 % des Français seront probablement confrontés à des douleurs articulaires, le craquage des os n’a fichtrement rien à voir là avec ceci donc continuez à impressionner la galerie en faisant craquer l’intégralité de votre corps ça ne vous portera jamais préjudice sauf si vous forcez un peu trop le coup et que vous vous pétez une cervicale.

Source photo : Giphy

6. Avaler une arrête de poisson et penser qu'on va se déchirer un organe

Ça fait mal, c’est très désagréable mais ça ne tue pas. Il faut surtout parvenir à l’enlever pour éviter une inflammation par exemple en toussant ou simplement en buvant de l’eau. Tu peux aussi boire de l’huile végétale. Bon et puis si la douleur persiste et que tu n’arrives pas à virer la bête, tu peux envisager de consulter un médecin quand même. Et puis surtout tu peux prendre les devants et ne pas bouffer de poisson.

7. Avaler son chewing-gum et craindre qu'il aille se coller au cœur

Evidemment, tout est une question de proportion. Si on bouffe une boite entière de chewing-gum, ça va commencer à faire mal au bidon. Vous avez certainement remarqué que le chewing-gum ne se dissolvait pas dans la bouche. Eh bien dans le ventre c’est pareil. Il ressort exactement sous la même forme que quand il a été avalé. C’est pas le meilleur complément alimentaire mais ça ne représente aucun danger.

Source photo : Giphy

8. Ne pas réussir à retirer une écharde et penser qu'on va devoir se faire amputer le doigt

S’il est préférable de retirer une écharde pour éviter toute infection, il est fort probable qu’elle se dégage d’elle-même, éjectée par l’organisme au bout d’un certain temps. Attention, encore une fois on n’est pas médecins donc si votre doigt triple de volume et qu’il commence à parler tout seul, pensez tout de même à consulter. Mais on meurt rarement d’une écharde.

9. Boire du coca après avoir mangé un Mentos

Si on ne l’a pas testé nous-mêmes on a forcément déjà été spectateurs de cette expérience qui consiste à plonger un Mentos dans une bouteille de Coca. Alors forcément on est moyennement chaud pour se faire vivre la même expérience au sein du bide. Mais rassurez-vous, boire du coca et avaler un Mentos ou l’inverse n’auront pas les mêmes conséquences tout simplement parce que votre estomac fait pas mal de boulot. Au pire vous aurez un peu mal au bide et vous ferez des rots gênants.

Source photo : Giphy

La vie mérite donc d’être vécue !

Et puis sinon vous pouvez aussi retrouver les croyances cheloues qu’on avait dans les années 90 sur la vie en général. Vraiment, on est une génération perdue.