Que ce soit en voyage à l’étranger ou pour une week-end en vadrouille, nous sommes nombreux ressentir ce petit stress en imaginant toutes les petites galères qui peuvent arriver lorsqu’on loue une voiture. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, anticiper que raquer, voici quelques bricoles à vérifier au moment de récupérer votre véhicule.

1. Ces satanées assurances en option

En temps normal, quand on loue un véhicule, c’est rarement pour s’en servir comme voiture bélier, sauf dans l’esprit tordu des agences de location, qui vous proposent de vous assurer contre à peu près toutes les catastrophes imaginables. C’est vrai que vous avez une tête à rouler un peu n’importe comment… mais quand même. En plus, si vous avez une carte bleue Gold – pas besoin de rouler sur l’or pour en obtenir une auprès de certaines banques en ligne – celle-ci propose déjà par défaut de vous assurer dans le cadre d’une location de voiture. Un conseil : appelez votre conseiller avant de partir, histoire d’éviter de payer deux fois pour les mêmes garanties.

Source photo : Giphy

2. Les horaires de l’agence

Rares sont les agences de location qui ouvrent 24h sur 24. Si vous rendez votre véhicule tôt le matin ou tard en fin de journée, vérifiez bien que l’agence sera ouverte. Dans le cas contraire, vous devrez vous asseoir sur l’état des lieux à la remise du véhicule, avec tous les risques que cela comprend. Sans parler, des éventuels surtaxes susceptibles de vous être facturées pour avoir retourné votre voiture en dehors des horaires habituels.

Source photo : Giphy

3. La bonne voiture ?

Si vous louez régulièrement des véhicules, vous avez sans doute remarqué que la voiture qu’on vous remet à votre arrivée à l’agence, est rarement celle que vous aviez choisie lors de votre réservation. Il est certes difficile de comparer deux véhicules, surtout lorsqu’ils sont censés appartenir à la même catégorie, par exemple de Berline. Mais ne transigez pas si vous vous sentez floué. Refusez par exemple de conduire une Fiat500 cabriolet si vous aviez réservé une Clio. Certes, sur le papier, vous aurez l’impression d’y gagner au change, mais en réalité, la Fiat est minuscule, consomme à mort, sans parler de vos bagages trop gros pour tenir dans le coffre. En résumé : ne signez rien avant d’avoir vu le véhicule qui vous est attribué.

Source photo : Giphy

4. Les passages de frontières

Si vous avez l’intention de circuler dans un autre pays que celui où vous avez loué votre voiture, vérifiez avant de réserver, que l’agence vous y autorise sans frais supplémentaires. Ce qui vous évitera de vous arracher les cheveux à l’agence, sans réel moyen de faire autrement que de payer votre dîme. Une astuce cependant : par exemple, les agences en Espagne font toutes payer un surplus pour circuler au Portugal, alors qu’il suffit de louer au Portugal pour pouvoir rouler en Espagne gratuitement.

Source photo : Giphy

5. Les petites et les grosses croix sur l’état des lieux du véhicule

Par expérience, il existe chez les loueurs de voitures, une différence notoire entre les petites et les grandes croix (ou cercles) sur l’état des lieux d’un véhicule. Plus le sigle est gros, plus le défaut visible sur la carrosserie est important. Un conseil, ne lésinez pas sur les grosses croix et à faire préciser sur le contrat la nature de l’anomalie constatée. Ça peut vous éviter quelques mauvaises surprises et grosses prises de tête lorsque vous rendrez votre véhicule, avec la personne chargée de repérer toutes les conneries que vous avez commises pendant la durée de location… même celles pour lesquelles vous n’y êtes pour rien.

Source photo : Giphy

6. L’histoire des pass péage

On trouve de plus en plus de véhicules de location équipés de ces pass autoroutiers qui permettent de franchir les péages sans avoir besoin, ni de s’arrêter, ni de sortir sa CB. Tout est enregistré sur une puce située sur votre pare-brise. C’est pratique, mais il s’agit d’une option souvent surfacturées par les loueurs. Dans certains cas, comme aux US par exemple, certaines agences la facturent par défaut dans votre contrat, vous faisant payer une forfait qui permet de franchir autant de péages que vous le souhaitez. Et évidemment, à moins de passer 50 fois par la case péage pendant la durée de location, ça vous coûte au moins le quadruple de ce que vous auriez payé en temps normal.

Source photo : Giphy

7. Le plein d’essence

Quelle que soit l’option retenue quant à la gestion de l’essence (retour du véhicule avec le plein ou au même niveau d’essence que lors de sa prise en main), vérifiez bien que le niveau de carburant correspond à celui indiqué sur votre contrat. C’est fou le nombre d’étourdis qui bossent dans les agences de location de voiture.

Source photo : Giphy

8. Un cadavre dans le coffre ?

Plus généralement, il s’agira de vilaines traces de salissure, voire d’une plage arrière légèrement défoncée. Toujours utile qu’il vaut mieux le signaler avant de prendre le volant. Et puisque vous avez le nez dans le coffre, vérifiez au passage que la roue de secours est bien présente, ou au pire, un kit crevaison en bonne et due forme. Qui dit roue de secours, dit également un cric pour soulever la voiture autrement qu’à bout de bras.

Source photo : Giphy

9. Vérifier les niveaux (lave glace) et la pression des pneus

Avec un peu de chance, il ne devrait pas pleuvoir, mais dans le cas contraire, un petit coup de produit lave glace vous évitera de conduire les yeux collés à votre pare-brise dégueulasse dans l’espoir d’apercevoir quelque chose. Vérifiez à l’aide du pommeau de contrôle qu’il y a bien du produit lave glace à l’avant et à l’arrière. Idem pour la pression des pneus, même si vous ne pourrez le faire qu’une fois sortie de l’agence de l’occasion. C’est souvent un détail que négligent les loueurs de voitures, comptant sur la vigilance de leur aimable clientèle pour s’en occuper gracieusement.

Source photo : Giphy

10. Le GPS

Si vous avez peur de vous paumer, et que vous ne faites pas confiance aux nombreuses applis GPS hors connexion disponibles gratuitement sur smartphone, vous pouvez payer un supplément pour que votre voiture de location soit équipée d’un GPS. Demandez quand même que l’agence vous explique comment il fonctionne, et surtout qu’il n’est pas configuré en Hollandais ou autres langues incompréhensibles.

Source photo : Giphy

Allez, en voiture Simone !

Source : gotoportugal.eu