Bon, Macron, on commence à le connaître, et même qu’hier on n’a pas arrêté de le voir à la télé. Par contre, sa maison, enfin celle que se prêtent tous les présidents, on ne la connaît pas bien. On sait juste que c’est un « palais », et que c’est beau à l’intérieur, mais à part ça… Bref, voilà quelques trucs à savoir sur le grand appart des chefs d’Etat français. Comme ça, le jour où vous deviendrez président, vous connaîtrez bien la baraque.

1. Le dressage de la table, ça rigole pas du tout

Comme dans les meilleures tables du monde, à l’Elysée, on met le couvert au centimètre près. Il faut exactement le même écart entre chaque plat et chaque assiette : 34 cm, ni plus ni moins. Il y a un mec chargé de tout vérifier avec un mètre, et si quelqu’un se plante, ça peut chauffer pour sa gueule.

2. Il y en a pour 30.000 balles de vaisselle

Autant vous dire que si vous bossez là, vous n’avez pas intérêt à péter une seule assiette. D’ailleurs, les assiettes, elles étaient déjà là du temps de Napoléon III, donc on comprend qu’elles valent une petite fortune. Pour les manipuler, c’est gants obligatoires.

3. Il y a une salle de ciné privée dans le Palais

Elle existe depuis 1971, construite sous Pompidou, qui aimait bien se mater des petites toiles tranquillos. Le plus stylé, dans cette salle, c’est pas la taille de l’écran, mais les sièges, en forme d’œufs, designés par Philippe Stark qui commençait un peu à se faire connaître à l’époque. On l’avoue, on est jaloux là.

4. Les forces spéciales de la garde républicaine s'entraînent directement dans l'Elysée

Cette branche de la gendarmerie chargée de la protection du Palais réalise des simulations de situations d’urgence plusieurs fois par semaine dans les locaux de l’Elysée. Comme ça, le jour où il y a une vraie attaque, ils connaissent les lieux par cœur et peuvent dominer facilement l’assaillant.

5. Il y a un vrai arsenal militaire dans l'Elysée

Pour défendre le Palais en cas d’attaque, l’Elysée dispose d’armes et de munitions militaires qui servent habituellement aux conflits extérieurs. Aux « vraies » guerres quoi. On parle d’armes très puissantes, de quoi repousser n’importe quel groupe violent qui aurait la mauvaise idée de venir prendre l’Elysée.

6. Le Palais a été la maison de la maîtresse de Louis XV

Le Palais a été construit en 1720 et n’était donc pas du tout destiné aux Présidents, qui n’avaient pas encore pointé leur nez dans l’Histoire de France. Il a appartenu à différents nobles, avant que Louis XV, en 1753, ne décide de l’acheter pour y loger sa maîtresse, la Marquise de Pompadour. C’est pour ça qu’il y a aujourd’hui un Salon Pompadour à l’Elysée. Photo ci-dessous parce que ça mange pas de pain.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : G.Garitan

7. Tout est cuisiné sur place, sauf le pain

Les cuisines de l’Elysée font partie des meilleures de France, donc tout ce qu’on y trouve est fait maison. A part le pain. Depuis 1994, c’est la boulangerie qui remporte le prix de la meilleure baguette de Paris qui a l’honneur de fournir le Palais en pain. En plus de leur apporter pas mal de commandes, ça leur fait un bon coup de pub pendant toute une année. Et oui on dit « pain au chocolat » vu qu’on est à Paris, arrêtez avec ça.

8. On y trouve la salle la plus sécurisée de France

On l’appelle la salle Jupiter. Elle est située dans le bunker de l’Elysée et est protégée de tout espionnage électronique, des attaques électromagnétiques et nucléaires. En gros, rien ne peut vous y atteindre, et personne ne peut entendre vos petits secrets depuis l’extérieur. C’est pour ça que la salle est utilisée pour prendre des décisions militaires importantes ou pour échanger les codes nucléaires lorsqu’il y a passation de pouvoir. Aucun journaliste n’y est jamais entré. Même pour Zone Interdite, oui.

9. Il y a plus de 12.000 bouteilles de vin dans la cave de l'Elysée

On la considère souvent comme la première cave de France, et on y trouve des bouteilles de dingue. Le budget annuel pour l’achat de nouvelles bouteilles, c’est 250.000 euros. A moins de tout claquer dans les vins les plus chers du monde, il y a de quoi faire.

10. Quand il y a des grands repas, on donne les restes

Le budget vin est un peu abusé, mais l’Elysée se rattrape un peu sur les restes. Quand il y a des grandes réceptions avec de la bouffe à foison, tous les restes sont mis sous vide en cuisine et donnés à la banque alimentaire. C’est la moindre des choses, mais c’est toujours bien de le faire.