Salut les nouveaux ! Alors voilà, ici c’est la salle des pas perdus, et là vous avez votre petit bureau. Voilà voilà. On est perdu ? On se sent tout chose devant l’immensité de la tâche ? On n’ose pas aller parler à ses petits camarades ? Pas d’inquiétude, on va se faire un petit travail d’intégration tout ce qu’il y a de plus chiadé. Allez, allez, on va s’éclater en atelier.

1. Un water-polo où l'on apprend à voter "oui" à tous les projets de loi

Les gardiens sont appelés à ne pas intercepter les ballons au risque d’être soupçonnés de traîtrise. Sauf quand le ballon est envoyé par un député LR, PS ou FI, auquel cas il faut l’intercepter, mais attention parce qu’on ne sait pas forcément au départ si les députés sont LR, PS ou LRM. Une occasion de mieux se connaître.

Source photo : Giphy

2. Un cache-cache où le premier trouvé se retrouve en Commission des Affaires sociales

Et le dernier trouvé peut choisir la Commission économique. Une manière sympa et ludique de refiler les commissions de merde aux gens qui ne savent pas se planquer.

3. Un paint ball dans lequel ceux qui n'ont pas de groupe parlementaire jouent tout seul

Pour tout député touché n’appartenant pas à un groupe parlementaire faute d’amis, le groupe LRM te reverse une prime de 100 euros. La fidélisation, c’est comme tout, ça passe par le fric.

4. Un exercice d'écriture automatique de propositions de loi

Le gouvernement attribue ensuite des notes en fonction de la compatibilité des propositions avec le programme d’Emmanuel Macron. Les meilleures propositions de loi seront ensuite présentées sous forme de projets (émanant du gouvernement) aux députés et validés selon la technique du vote obligatoire. Une jolie carotte.

5. Une tournante dans laquelle la finale se joue toujours contre Edouard Philippe

Celui qui bat le premier ministre 3/0 devient Président de l’Assemblée. Ludique et sympa, surtout que Philippe a un sacré revers.

Source photo : Giphy

6. Un circuit d'orientation où les anciens LR et PS doivent trouver la base En marche en partant de leurs anciennes bases

Ils ne disposent que d’une boussole et du numéro de téléphone de leurs anciens amis passés chez LRM. Le circuit se déroule en forêt. Une fois arrivés à la base LRM, un banquet est organisé avec des cordons bleus.

7. Une bataille de polochons en remplaçant les polochons par des propositions d'amendements

« Aïe ! Tu m’as encore tapé avec les amendements de la loi travail. J’ai une bosse, maintenant ».

8. La composition conjointe d'un hymne des nouveaux députés

Qu’est-ce qui réunit les hommes, sinon la musique, hein ? Je vous le demande. Quelque chose comme : « Nous sommes les députés / Elus depuis hier / Un peu désorientés / Nous avons fait carrière / Dans plein d’autres domaines / Elus nouvellement / Mais nous dirons Amen / A notr’ gouvernement » sur un air de marche militaire, par exemple.

9. Un escape game pour sortir de l'Etat d'urgence

Il faut sortir de la salle « terrorisme », s’échapper du laboratoire « perquisition de droit commun à 6 heures du mat' », ramener la jauge Vigipirate à orange minimum, résoudre l’énigme des coalitions au Moyen-Orient posée par le père Fouras et enfin mener la bille du labyrinthe à la sortie « arrêt de l’Etat d’urgence ». Personne n’a jamais réussi à terminer dans les temps : une belle gageure.

Source photo : Giphy

10. Un exposé interactif "Chambre d'enregistrement : apprendre à voter les lois sans les toucher"

Où les députés seront confrontés à des projets de loi comportant des fautes d’orthographe et autres énormités très visibles et où leur capacité à dire oui à tout sera testée. Complémentaire du module « ordonnances, merci docteur » proposé à tous les députés, y compris les réélus.

Source photo : Giphy

Vous voyez que tout va bien se passer !

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !