L’argent n’est pas seulement le nerf de la guerre, c’est également pas mal utile quand on voyage (en plus de l’amour et l’eau fraîche évidemment). Raison de plus pour s’y intéresser avant de partir en prenant le temps de vérifier deux, trois bricoles avec votre meilleur ami le banquier. ha t’évitera bien des galères pendant ton voyage.

1. Signale à ta banque que tu pars en voyage à l’étranger

En vrai, ton banquier s’en fout un peu de ta vie, pas besoin de lui promettre de lui envoyer régulièrement des cartes postales. Par contre, si tu oublies de le prévenir de ton départ à l’étranger, tu risques de voir ta CB bloquée dès les premiers paiements en dehors de l’UE. La faute aux systèmes anti-fraude qui se déclenche automatiquement en cas de retraits répétés à l’étranger, et qui verrouille ton compte sans prévenir. Mieux vaut donc anticiper et informer par écrit ta banque de ton périple, histoire d’avoir une preuve que l’information leur a bien été communiquée avant ton départ.

Source photo : Giphy

2. Vérifie que ta banque ne t’enverra pas de SMS de validation à chaque paiement en ligne

Au hasard, tu veux régler sur internet ton billet de bus entre El Chalten et Jujuy en Argentine. Tu cliques pour valider ton paiement, et là, bim… ça mouline le temps que tu indiques le code de sécurité que ta banque t’a envoyé par SMS sur ton numéro de téléphone français… Autant te dire que tu as peu de chance de le recevoir dans le temps imparti. Pour éviter ce genre de galère, assure-toi auprès de ta banque qu’il est possible de valider un paiement en ligne via une appli (accessible via wi-fi), et surtout, que celle-ci fonctionne depuis l’étranger.

Source photo : Giphy

3. Assure-toi que ta CB te donne bien accès à certaines assurances et assistances

Que tu utilises une VISA ou une Mastercard, la plupart des cartes bancaires permettent de bénéficier d’un certain nombre d’assurances et de garanties qui peuvent te sauver la mise en voyage. On parle par exemple, de remboursements en cas de perte de bagages, d’assurance location de voiture, d’avance des frais d’hospitalisation à l’étranger, voire dans le cas où tu aies vraiment déconné, d’avance de caution pénale à l’étranger… Encore faut-il pour bénéficier de ces garanties, de savoir qu’elles existent. Mieux vaut donc se renseigner avant de partir auprès de son banquier. Dernier détail qui a son importance : pour pouvoir prétendre à ces garanties, il faut bien évidemment avoir utilisé la carte bleue en question au moment de régler la réservation pour laquelle tu souhaites être assuré. Ah, j’allais oublier : ces assurances ne sont valables généralement que pendant 3 mois. Pense à souscrire à une assurance voyage pour le reste de ton périple.

Source photo : Giphy

4. Pense à faire une procuration bancaire pour un de tes proches (choisis un gars sûr)

Cette procuration écrite permet à une personne de confiance que tu auras désignée, d’intervenir à ta place sur ton compte bancaire en cas de besoin. Il pourra par exemple signer des chèques à ta place, réaliser des dépôts pendant ton absence, résilier des services bancaires, effectuer des virements, au hasard pour payer une taxe d’habitation, une cotisation annuelle d’assurance, que tu aurais complètement zappée etc. Tu te dis qu’en théorie, tu peux tout gérer à distance depuis le site ou l’appli de ta banque… sauf s’il t’arrive une bricole, ou que tu pars en brousse pendant des semaines sans l’ombre d’un spot wifi à l’horizon.

Source photo : Giphy

5. Vérifie que les plafonds de retrait et de règlement sont suffisamment élevés pour ton train de vie

Que ce soit les plafonds de paiement en CB ou ceux de retraits de liquides, les conditions varient d’une carte et d’une banque à l’autre. A ce petit jeu, il n’est pas inutile de monter en gamme avec des cartes Premium ou Gold (laisse tomber la Black, c’est surfait), qui offrent davantage de souplesse d’utilisation, pour des frais pas forcément plus élevés que les cartes classiques. A vérifier en fonction de tes besoins et de ta façon de voyager.

Source photo : Giphy

6. Demande s’il y a bien un numéro de service client (et s’il est joignable depuis le bout du monde)

Carte bleue bloquée, débits frauduleux, question existentielle etc. les raisons d’avoir besoin de joindre le service client de sa banque ne manquent pas. Le bon réflexe consiste à noter le numéro de téléphone à contacter depuis l’international et de vérifier que tu pourras les joindre malgré les éventuels problèmes de décalage horaire, que ce soit par téléphone (vérifie quand même avant le coût/appel) ou par mail (check la réactivité annoncée de la prise en charge de la demande).

Source photo : Giphy

7. Fais la chasse aux frais bancaires

En matière de frais bancaires aussi, le diable se cache dans les détails. Le genre de traîtres qui révèlent leur vrai visage uniquement au moment de te planter un coutelas entre les omoplates avant de te faire les poches. Mieux vaut donc connaître tout ce que tu vas payer à chaque fois que tu vas sortir ta carte bleue que ce soit en ligne, à un distributeur de billets, ou au moment de régler en caisse. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plein de comparateurs bancaires en ligne (google est ton ami).

8. Renseigne-toi sur les démarches pour faire opposition (et survivre après)

Si un numéro international inter-bancaire (0 892 705 705) permet de faire opposition en cas de vol ou perte de ta CB, il faudra également contacter ta banque pour lui confirmer la situation et assurer la suite du voyage, avec par exemple, l’envoi d’une nouvelle CB en urgence (même si, en vieux baroudeur, tu voyages toujours avec deux cartes bancaires!). Des détails à valider avec la banque avant de décoller.

Source photo : Giphy

9. Demande si ta banque peut suspendre tes mensualités de remboursement de prêt pendant ton voyage

Ça ne coûte rien de demander, même si les banquiers font rarement dans les sentiments quand il s’agit d’argent. Certes l’excuse du « je ne pourrai pas rembourser mon prêt immobilier pendant quelques mois parce que je pars en vadrouille recharger mes chakras » semble un peu limite, mais il paraît que certains conseillers sont plus conciliants que d’autres. A tester donc.

Source photo : Giphy

Et si tu veux faire un cadeau à un expat’ pour Noël, c’est par ici.