snape

Source photo : scriptmag

Le collège c'était pas mal de boutons, des histoires d'amour foireuses, un appareil dentaire et des profs, beaucoup de profs. Des profs tous différents, et pourtant tous assez semblables quand il s'agissait de nous mettre la misère parce que l'on parlait un peu trop ou un peu trop fort. Et même longtemps après, leurs petites phrases pleines d'amour résonnent toujours dans notre tête.

  1. Vous êtes la pire classe que j'ai jamais eue !
    Rassurez-vous : c'est faux. Il dit ça tous les ans à absolument toutes les classes, c'est la botte secrète des profs pour faire culpabiliser leurs élèves.
  2. Qui est volontaire pour aller au tableau ?
    Mais personne voyons, quelle question idiote !
  3. Donne-moi ton carnet de correspondance.
    Là, ça sent le sapin. Parce que bizarrement il te demande rarement ton carnet de correspondance pour expliquer à tes parents à quel point tu es un élève génial.
  4. Arrête de te balancer sur ta chaise !
    Bon, à sa décharge, il faut reconnaître que ça doit être sacrément gonflant un tocard qui se balance sur sa chaise pendant 50 minutes de cours.
  5. Non, demain je ne fais pas grève.
    Tristesse.
  6. Je vais vous rajouter un exercice, apparemment vous n'en avez pas assez.
    Ne jamais JAMAIS discuter pendant que le prof est en train de donner la liste des devoirs, c'est le meilleur moyen de se retrouver noyé sous un flot d'exercices indigestes.
  7. Contrôle surprise. Rangez vos livres.
    Là encore ça sent le sapin : qui dit surprise dit pas de révision dit tu vas te gaufrer à coup sûr.
  8. Allez aujourd'hui, je distribue les copies dans l'ordre décroissant.
    Phrase toujours suivie d'un petit sourire sadique.
  9. Puisque c'est si intéressant, pouvez-vous nous lire ce petit mot devant toute la classe Murguet ?
    Et là c'est le malaise, parce que ce mot est évidemment sans intérêt, ça va de soi.
  10. Le premier qui copie c'est zéro.
    Le pire étant évidemment de copier sur quelqu'un de mauvais et de recopier exactement les mêmes conneries que lui et de se retrouver avec une note négative.
  11. Jetez vos chewing-gums, je ne fais pas cours à des ruminants !
    Ok, certes, tu marques un point, mais c'est ma liberté de mâcher ce chewing-gum merde !
  12. Puisque que vous êtes d'humeur bavarde venez donc au tableau.
    Il sait très bien que tu ne parlais absolument pas du cours et que par conséquent tu n'auras rien à dire une fois au tableau, mais ce qu'il veut lui c'est l'HUMILIATION.
  13. Bon ça suffit, sortez une copie double.
    C'était pas faute de vous avoir prévenus.
  14. Et tachez de ne pas me rendre des torchons !
    Alors là ça va être compliqué, surtout pour la #TeamGauchers.
  15. Je me fiche que ça ait sonné, vous restez jusqu'à ce que JE vous dise de sortir.
    Une torture insoutenable, surtout quand on se souvient d'à quel point on attendait la sonnerie comme si on sortait de 30 ans dans le couloir de la mort.
  16. Hop hop hop toi là, ça ne sert à rien d'aller dans le fond, y'a plein de places au premier rang.
    Et puis tu vas tellement kiffer cette heure au premier rang, seul, très très seul.
  17. Jean-Kevin et son voisin, si ce que vous avez à vous dire est si important, pourriez-vous en faire profiter toute la classe ?
    Alors en fait nous étions en train de parler de qui on allait choper samedi prochain, du coup ça risque d'être un poil compliqué vous nous excuserez.
  18. Si vous voulez jouer aux idiots on va jouer aux idiots.
    Tu fais dans ton pantalon ? C'est normal.
  19. Allez, zou, zéro. Ça sera plus simple pour tout le monde !
    Effectivement, mais ça risque tout de même d'être un peu moins simple avec tout ce qui est autorité parentale.
  20. Donne moi ce téléphone, voyons voir, un message de Jean-Kevin...
    Et encore : estime toi heureux si ton prof se contentait de menacer de lire ton texto en public, d'autres le faisaient sans la moindre hésitation.

Pas de méprise : amis professeurs, nous vous adorons <3

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :