Pour les besoins de l’histoire, les scénaristes ont besoin de vrais gros méchants. Sinon c’est chiant. Sauf que quand c’est « inspiré d’une histoire vraie », dans laquelle il y avait pas vraiment de méchants, ils sont obligés de pourrir des gens qui n’étaient pas forcément des gros connards à la base. Pas très sympa.

1. Dave Van Ronk - Inside Llewin Davis

Llewin Davis n’a jamais existé mais son personnage a très largement été inspiré de la biographie de Dave Van Ronk, musicien américain. Si le film reprend assez largement des pans de sa vie, il change un peu l’histoire pour rendre Llewin con, égocentrique, et montrer qu’il ne fait de la musique que pour serrer des gows. Ses proches ont apprécié.

2. Nick Nolte - Titanic

Nick Nolte a inspiré le personnage de Charles Joughin dans Titanic, qui est un gros alcoolique inutile et peureux. En réalité, il n’était pas de service au moment du choc avec l’iceberg et donc avait tout à fait le droit de se torcher la gueule. Ça ne l’a pas empêché d’organiser la distribution des ressources vers les canots de sauvetage et de céder sa place dans l’un d’entre eux. Il a survécu.

Source photo : Giphy

3. Colonel Tarleton - The Patriot

The Patriot raconte l’histoire de Mel Gibson qui fait ce qu’il fait de mieux, à savoir botter le cul des Anglais pour libérer son pays. Le grand méchant est le colonel Tavington qui bute le fils de Mel et brûle une église remplie de civils, juste pour montrer qu’il est très méchant. En réalité, le colonel Tarleton a réellement participé à la guerre d’indépendance, mais c’était juste un officier comme un autre. Il n’y a aucune trace de brûlage d’église ou de tuage de fils. Il est même considéré comme une légende à Liverpool.

Source photo : Giphy

4. Bill Backer - Mad Men

Ce type a inspiré Don Draper quand même. Mais en vrai, c’était juste un publicitaire. Il a pas trop aimé la série vu que ça montrait que son taf consistait uniquement à se mettre des caisses et tromper sa femme.

5. Roland Doe - The exorcist

Le film The Exorcist, aussi étrange que ça puisse paraître, est inspiré d’une histoire vraie. Celle d’un petit garçon qui a eu un comportement très étrange pendant genre 2 ans avant de se faire exorciser. Mais il n’y a pas de crachage de sang, pas de « ta mère suce des queues en enfer », et pas de torticolis puissance 1000. Il était pas si méchant.

Source photo : Giphy

6. Raspoutine - Anastasia

Dans le film, Raspoutine est un méchant sorcier qui vend son âme pour maudire les Romanov, la dernière famille royale russe. Alors déjà, c’est pas possible de faire ça d’un point de vue scientifique. En réalité, c’était certes un type un peu barge, un « guérisseur » qui était membre de la cour du Tsar, mais il avait pas trop de raison de les maudire, vu que c’est grâce à eux qu’il avait autant d’influence.

7. Richelieu - Les 3 mousquetaires

Dans à peu près tous les films de mousquetaires, le cardinal de Richelieu est montré comme un bon gros connard, qui veut du mal au roi, au peuple, et à peu près à tous les gentils du monde. Ce type était en réalité le premier ministre de Louis XIII et, s’il était malin, manipulateur et retors, il était surtout dévoué au roi dont il a énormément renforcé le pouvoir. C’était un véritable homme d’état, qui agissait pour le bien du pays. Bon, par contre il a bien bolossé les protestants.

Source photo : Giphy

8. Louis XIV - Le masque de fer

Louis XIV n’a peut-être pas toujours été un enfant de cœur, mais dans ce film, on montre qu’il enferme son frère et le cache derrière un masque de fer pour ne pas qu’il puisse accéder au trône. Pas très sympa. Sauf que non. Enfin, probablement pas. Si un prisonnier avec un masque de fer a réellement existé, et qu’on ne sait pas trop qui se trouvait sous le masque, on est à peu près sûr que c’était pas le bro du roi.

Par contre, Hitler il était vraiment très méchant.

Source : Cracked

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :