La décennie est en passe de s’achever et, parce que nous sommes superstitieux, nous avons préféré dès novembre notre palmarès des personnes que nous avons le plus haïes de ces dix dernières années ; parce qu’imaginer qu’un type puisse dépasser tout ceux-là en un mois seulement, ça fait froid dans le dos.

Catégorie Politiques internationaux - les maîtres du monde

2. L'élégant émir Abou Bakr al-Baghdadi

RIP petit ange parti trop tôt : le califat de l’EI est quasiment à l’agonie mais il y a encore 4 ou 5 ans ils nous auront bien bien bien bien pourri la vie les terroristes de Daech. Tout ça pour avoir un genre de Reich de mille ans mais au milieu du désert. Pas terrible.

3. Le charmant monsieur Al Assad

Il faut reconnaître qu’en matière de sympathie internationale, gazer sa population avide de liberté tout en recevant un soutien international parce qu’on a foutu un tel bordel dans le pays que l’Etat islamique en profite, c’est particulièrement dégueulasse. Un grand bravo parce que les chiffres sur la guerre en Syrie font froid dans le dos.

Catégorie Politiques - c'est magouille et compagnie

4. François Fillon, l'homme aux beaux costumes

Il avait promis qu’il se retirerait de la course s’il était mis en examen et v’là t’y pas qu’il se retrouve mis en examen et qu’il se retire pas de la course. L’homme qui a tué la droite en portant des jolis costumes et dont la campagne 2017 est résumée ici.

Source photo : Giphy

5. Jérôme Cahuzac, l'homme à la part d'ombre

C’était en 2013 et c’était le comble du comble du comble : un ministre du budget chargé de lutter contre la fraude fiscale se rendait coupable de fraude fiscale. Si vous ajoutez à ça les mensonges et les dénégations, il y a de quoi halluciner. On parlait déjà de l’affaire Cahuzac à l’époque.

6. Alexandre Benalla, l'homme à la matraque

Un type muni de plusieurs passeports, d’un glock, d’un vélo et de la confiance du président avait-il vraiment besoin en plus de revêtir un casque de CRS pour s’en prendre à des manifestants ? Depuis l’affaire de l’été 2018, de l’eau est passée sous les ponts et Benalla est devenu en quelques mois le plus gros troll de Twitter.

Catégorie Délinquants sexuels - bonne ambiance

7. Harvey Weinstein et ses chambres d'hôtel

Un type éminemment sympathique qui adorait les chambres d’hôtel et y faire passer des castings. Un arbre qui cachait la forêt et a permis à la parole de se libérer, y compris sur le harcèlement au travail chez les gens qui ne sont pas des stars.

Source photo : Giphy

8. L'immense Dominique Strauss-Kahn

Donné à 62% d’intentions de vote au deuxième tour contre Sarko, DSK a été stoppé net dans son envol quand des flics sont venus l’arrêter alors qu’il s’apprêtait à décoller vers la France. En cause une sombre affaire de viol de femme de ménage au Sofitel. Fin des espoirs pour le président du FMI et révélation générale de l’hypocrisie du milieu politico-médiatique car tout le monde savait que Strauss Kahn était malade. C’est pas Dédé la Saumure qui dira le contraire. Ni les théories du complot plus cons les unes que les autres.

9. Kevin Spacey

Le mec était au plus haut et d’un coup tout était fini. En cause une série de viols et de harcèlement sur des mecs jeunes que Spacey a balayé d’un revers de main en disant qu’il ne s’en souvenait pas. Les victimes s’en souvenaient, elles.

Catégorie Faits divers - on peut aussi dire tueurs flippants

10. Xavier Dupont de Ligonnès et son double Guy Joao

« Heu et sinon les gravats sur la terrasse, laissez béton ». Le mec a tué toute sa famille, méthodiquement, avant de disparaître. Et non content d’être ainsi un immense salaud, il nous a encore déçus quand les médias ont annoncé à tort son arrestation rocambolesque. Bouh, Xav’, Bouh.

Source photo : Giphy

11. Le sympathique Nordahl Lelandais

Quand on a mis la main sur lui, tout à trac, l’intégralité des affaires non classées françaises ont été considérées sous l’angle Nordahl Lelandais. Et si Chevaline c’était lui ? Et Maëlyss ? Et… Bon apparemment, il a tué QUE trois personnes pour le moment. C’est suffisant.

12. Luka Rocco Magnotta

Après avoir filmé le meurtre, le démembrement et ses essais de cannibalisme sur un jeune Chinois, Luka Rocco Magnotta a embarqué pour la France avant de se faire choper à Berlin non sans être passé à Paris prendre un bus porte de Bagnolet. Non sans avoir préalablement envoyé des morceaux du corps de sa victime à des partis politiques et des journaux, par voie postale. Toujours est-il que ce débile avait tellement documenté sa fuite qu’il a été chopé direct. En plus de ça, il était con.

Catégorie Ciné séries - les trucs avec des images

13. Mélanie Laurent, humilité et discrétion

Ses interviews ont régalé les haters de tout poil : il y a eu le moment où elle confessait tuer Hitler dans ses rêves depuis ses six ans ; celui où elle expliquait, en anglais, être « curious of everything » ; inutile de faire un inventaire à la Prévert de ses citations mégalo.

14. Léa Seydoux, issue de l'école de la rue

Tout allait bien pour Léa Seydoux jusqu’à ce qu’elle affirme avoir fait l’école de la rue : c’est vrai que venant d’une fille dont la quasi totalité de la famille travaille dans la production cinématographique, ça fait un peu rire.

15. Xavier Dolan

Surdoué et mégalo, Dolan déclenche chez ses contemporains un niveau de crispation tel qu’on dirait qu’il le fait un peu exprès. Faut arrêter avec Dolan.

Catégorie Sport - on est champions du monde

16. Le tennis français et ses presque victoires

Pourtant ça fait un moment qu’on propose des solutions pour qu’un Français gagne Roland Garros.

Source photo : Giphy

17. Nicolas Anelka, "va te faire enc..., sale fils de p..."

A cause de lui et d’Evra et de tous les mecs qui ne descendent pas du bus, on s’est ridiculisé devant le monde entier lors de la Coupe du monde 2010. Sportivement et médiatiquement. Franchement, on serait pas champions du monde en France qu’on lui en voudrait encore.

18. Neymar Jr. et ses roulades

Le type ne joue pas au foot : il fait de la GRS sur le terrain. Et aussi entre le PSG et le Barça. Quand on est aussi brillant, il s’agirait de faire un petit effort. Au risque sinon de finir avec plus de casseroles que de trophées.

Catégorie Médias - les journalopes et les merdias

19. Cyril Hanouna, l'élégance à la française

Ce qui est bien, avec Hanouna, c’est qu’on a vraiment l’impression que c’est un type plein de douceur et d’intelligence vu le nombre d’agressions qui surviennent sur le plateau de TPMP.

Source photo : Giphy

20. Eric Zemmour, la tolérance à la française

Zemmour est tellement obsédé par l’islam qu’il est capable de faire le lien entre n’importe quoi et la religion musulmane. On avait dit qu’on en parlerait plus mais pour ce top là on était obligé. Parce que forcément dans la décennie qui vient on l’aurait oublié. Hein ?

21. Pascal Praud, la modération à la française

Le seul mec capable de voir que le réchauffement climatique c’est de la connerie rien qu’en sortant sans petite laine. On préférait quand tu parlais de foot, c’est dire.

Catégorie Musique - si on appelle encore ça de la musique

22. L'autotune

Pire encore que Nordahl Lelandais. Cramons l’autotune.

Source photo : Giphy

23. Booba

Vas-y bats-toi avec Kaaris et La Fouine une fois pour toute, et puis après on arrête d’accord ? Certes ses disques se vendent/téléchargent encore par paquets, que dis-je par paquet de cent, mais si c’était le seul critère pour se dire que sa parole compte, on demanderait son avis aussi sur tout et n’importe quoi à Patrick Bruel. Et personne ne veut ça, si ?

24. Kanye West

S’il était pas bipolaire, on lui pardonnerait peut-être moins de choses. On ne comprend plus rien à ce qu’il fait, mais si on pouvait arrêter de lui tendre un micro, tout le monde irait mieux non ?

Ça nous manque déjà ces années bonheur. Après on ne sait pas ce qu’on va prendre à partir de 2020.