Crédits photo (creative commons) : Sweet Carolina Design & Photo

Il a dans votre entourage des gens qui comptent énormément, pour qui vous donneriez votre vie (vos parents, votre progéniture, votre collection de Transformers G1...) et il y a une catégorie très particulière de personnes que vous voyez de temps en temps mais, tels des dieux/déesses, il vous faut les vénérer, car votre (misérable) existence est entre leur mains. Ces gens, vous ne les rencontrez que dans des circonstances bien particulières, et il convient de ne surtout pas les contrarier. Sinon, vous saurez à vos dépens ce que DIES IRAE signifie...

  1. Votre Proctologue
    Ce n'est pas juste un médecin. C'est aussi des doigts gantés qui vous apprennent l'humilité. Vous n'avez pas intérêt à rayer sa caisse ou à le contrarier de quelque manière que ce soit si vous ne voulez pas passer le restant de vos jours avec une sonde anale:un accident est si vite arrivé.
  2. Votre gynécologue
    Ce qui vous rassurera (un peu) c'est la perspective que la reine d'Angleterre ou même la contractuelle qui vous colle des prunes à tout propos subissent le même sort que vous. Et vous avez intérêt à être sympa avec votre gynéco, même si c'est une raclure qui ne manque pas d'insinuer que vous êtes une baleine/une traînée/bien trop négligente avec votre utérus. Et si vous avez envie d'étrangler la personne qui vous tâte la poitrine comme s'il s'agissait de melons au marché de Cavaillon, pensez que ce sera la même personne, qui-contrairement à vous-sera du bon côté du spéculum. Ça fait réfléchir.
  3. Votre supérieur hiérarchique
    Cette personne vous donne envie de la battre jusqu'à en avoir mal au bras et vous inspire de douces pensées de ce genre. Vous avez envie de lui cracher à la gueule, de lui dire tout le mal que vous pensez d'elle/lui, et pourtant par un étrange phénomène appelé "instinct de survie" cela se traduit par "mais tout de suite patron, que votre Volonté soit faite sur la photocopieuse comme au self, que votre Saint-Nom soit vénéré et votre Saint-Fondement léché comme il se doit". Au moins vous pourrez continuer à payer vos factures et acheter cette tronçonneuse dont vous rêvez tant. Même si vous avez pas de jardin.
  4. Votre Chat
    Vous avez laissé cette boule de poils prendre insidieusement le pouvoir. Maintenant c'est trop tard. Vous aurez beau l'affubler de pulls, de perruques ou de pyjamas ou en faire une star du Net, cette sale bête vous a réduit en esclavage. Vous nettoyez ses déjections, changez sa litière, le nourrissez alors qu'elle ne fout strictement rien. Et si vous décidez subitement de vous rebeller, elle vous griffera, vous crèvera les yeux et tentera sans relâche de vous tuer.
  5. Votre Maîtresse Domina, au Donjon SM que vous fréquentez
    Remarquez bien que si vous devez lui baiser les pieds, la laissez écraser ses clopes sur votre dos et vous brancher les tétons sur secteur, c'est avant tout parce que ça vous fait plaisir.
  6. Les tôliers de vos rades favoris
    Eux savent. Ils ont assisté, narquois, à vos pires moments. Ils vous ont laissé dégueuler partout devant leur porte, vous déshabiller en hurlant des insanités, vous battre et piquer des cacahuètes. Faites profil bas et ne leur donnez pas l'occasion de fouler aux pieds le peu de dignité qu'il vous reste en balançant sur Youtube une compilation de vos exactions alcoolisées. Au besoin, offrez-leur des cadeaux d'une autre sorte que ceux que vous laissez régulièrement dans leurs toilettes ou même sur les murs quand vous êtes en forme.
  7. Les administratifs de tout poil
    Cette engeance retorse prend un malin plaisir à jouer avec vos nerfs au point que vous envisagez sérieusement de plastiquer la Poste en bas de chez vous/la Sécu/Le Pôle Emploi/la Préfecture/le secrétariat de n'importe quel endroit. Retenez-vous. Votre dossier avance déjà avec une lenteur prodigieuse, vous ne voulez pas qu'il disparaisse pour de bon. Serrez les dents quand on vous répondra "ah ben les bureaux ferment à 17h, on peut rien pour vous en plus on est en sous-effectif" (comprendre: il nous manque un 4ème pour la belote)
  8. Votre monitrice/moniteur d'auto-école
    Ne généralisons pas, il y en a des sympas. Et puis il y a l'espèce odieuse, qui toute imbue de son pouvoir dérisoire, vous traite comme du caca, vous beuglant des ordres incohérents et vous prédisant une mort très prochaine, si possible violente, avec en sus un rétroviseur encastré dans le front. L'envie de lui faire subir les derniers outrages avec le pot d'échappement de la caisse à savon qui lui tient lieu de royaume vous démange et c'est normal. Reprenez-vous et gardez bien à l'esprit que votre liberté prochaine est entre les mains de cette raclure de bidet autoritaire et anxiogène. Il sera bien temps de lui rouler dessus consciencieusement quand vous aurez le petit papier rose.

Et vous, vous la gardez pour qui votre brosse à reluire?

Top écrit par sojamilk78