Il paraît qu’il suffirait de jeter un œil à ce que les gens aiment par dessus tout pour savoir ce qu’ils ont dans le crâne. Par exemple les Français sont fans d’Omar Sy, de Jean-Jacques Goldman et de Michel Cymes et que donc, on est forcément plutôt tolérants, funs et cools. Voyons maintenant si ça marche aussi mal avec les ricains.

1. Amy Adams

Aux États-Unis, ils entretiennent une petite ritournelle qui désigne chaque année la jeune femme qui représente le mieux les valeurs du pays. Et dans cette quête de la petite fiancée de l’Amérique, cette année, ce serait l’actrice Amy Adams, spécialisée depuis peu dans les films de SF et blockbusters à gros budgets, qui tiendrait la corde. Peau laiteuse, consensuelle comme il faut, meuf de Superman et prochainement à l’affiche de Justice League, Amy Adams semble avoir le profil idéal pour plaire aux Américains pur jus.

Source photo : Giphy

2. Lebron James

2m03, 113 kg, 86 millions de dollars de revenu annuel, l’ailier fort des Cavaliers de Cleveland a bien mérité son surnom de « the chosen one » : l’Élu. Le golgoth de NBA est tellement au-dessus du game qu’il s’est permis récemment de traiter le Président des États-Unis de « tramp », qui veut dire clochard en anglais, après que ce dernier a ouvertement critiqué les sportifs de NFL qui ne respectaient pas l’hymne américain, les traitant au passage de fils de pute. Les joueurs de NBA, Lebron James en tête, n’ont pas laissé passer l’occasion de le contrer.

Source photo : Giphy

3. Barack Obama

En octobre dernier, les Américains se sont réveillés avec un énorme mal de crâne, et avec un vieux type orange endormi à leurs côtés. Trop tard, ils avaient sur un coup de tête, refilé les clés de leur baraque au mec racoleur qui leur faisait du bringue depuis des mois. Depuis, beaucoup se rendent compte de leur erreur et regardent avec nostalgie le précédent président, qui n’a certes pas fait que des miracles, mais avait au moins le mérite de ne pas se foutre tout le monde à dos dès qu’il ouvrait la bouche.

Source photo : Giphy

4. The Rock

Sans doute influencés par le culte de la rédaction de Topito pour cet être intellectuellement supérieur, les Américains restent cette année encore toujours très attachés à leur Rocher. Il faut dire que Dwayne Johnson alias The Rock, passe rarement inaperçu. Quand il ne roule pas des mécaniques dans Fast &Furious ou dans un énième film d’action, il sauve des vies sans même bouger le petit doigt. Cet été, un gamin de 10 ans a en effet sauvé son petit frère de la noyade, en pratiquant un massage cardiaque en imitant The Rock dans le film San Andreas. Bien joué petit.

Source photo : Giphy

5. Le Pape François

Eh ouais, les Etats-Unis ce n’est pas que Drake, Rihanna et System of a down, c’est aussi un paquet de croyants, catholiques notamment (24 % de la population quand même), qui vouent un véritable culte aux papes en général. En janvier dernier, 87 % des Américains déclaraient avoir une bonne image du pape François, même si les plus pratiquants, lui reprocheraient bizarrement ses prises de position trop libertaires à leur goût.

Source photo : Giphy

6. Beyoncé

Who run the word ? Beyoncé évidemment. Icône à la fois pop, black, anti-police (voir son message lors du Super-Bowl), anti-trump, symbole du rêve américain et de sa mixité culturelle… Beyoncé Giselle Knowles est un personnage plus complexe qu’elle ne le laisse supposer dans ses clips. À tel point que son personnage est devenu un sujet d’étude de l’université de Copenhague sous le titre « Genre et pouvoir ». Tout un programme.

Source photo : Giphy

7. Tom Hanks

Tom Hanks c’est l’acteur de feel good movies par excellence. Un type normal pris dans les tourbillons de la vie et capable de réaliser des miracles sans en faire des caisses. Et l’Amérique adore ce genre d’histoire censée représenter leurs valeurs. Si le public l’adore, l’acteur ne croule pas vraiment sous les récompenses de ses pairs : ses 2 Oscars de meilleur acteur pour Philadelphie et Forrest Gump remontent à plus de 20 ans, c’était en 1994 et 1995.

Source photo : Giphy

8. Drake

Il y aura toujours des gueguerres intestines pour savoir qui est le boss du rap US. Mais si on ne se fie qu’aux ventes d’albums, Drake est sur une autre planète. Seule Adele sur l’année en cours vend plus de galettes que le bonhomme. Sans parler de ses coups de main à des petites jeunes qui débutent comme une certaine Rihanna.

Source photo : Giphy

9. Jennifer Lawrence

Jennifer Lawrence n’est pas qu’une actrice bankable du cinéma US, c’est aussi une sacrée emmerdeuse pour tous les misogynes et autres conservateurs américains. Féministe sans tomber dans la caricature (c’est elle qui le dit), elle s’est notamment fait entendre sur la question de l’égalité salariale entre hommes et femmes dans le cinéma et ailleurs, sur celle du mariage gay, ainsi que le droit à l’avortement. À côté de ses combats quotidiens, Hunger Games c’est une cour de récré.

Source photo : Giphy

10. Taylor Swift

En passant de la country musique à la pop, quitte à plagier quelques artistes au passage, Taylor Swift a mis toutes les chances de son côté pour plaire à tout le monde, ou du moins au plus grand nombre. Et tant pis si tu n’en fais pas partie. L’important c’est que ça marche, la chanteuse et actrice cartonne aux US, malgré son côté produit trop bien ficelé (qui a dit marketé) pour être totalement honnête.

Source photo : Giphy

Et vous ? Vous diriez quoi si on vous demandait qui sont vos célébrités françaises préférées ?

source : Businessinsider Ranker