Le rapport entre personnalités politiques ou médiatiques et les journalistes n'est pas de tout repos. Les uns composent tant bien que mal avec ce qu'ils considèrent souvent comme une nuisance, les autres se battent généralement pour le droit à l'information et puis, comme il y a des cons partout, quand ils se croisent ça fait des étincelles. Petit florilège.

  1. Mike Tyson - "Vous n'êtes qu'une merde"
    Mike Tyson n'est pas le gars méchant mais il ne faut pas le titiller. Et les journalistes le titillent trop à son goût. Attention, notez bien qu'être une femme suffit normalement à le titiller.

  2. Le maire de Cholet - "Merdeux et pétasse"
    Le maire de Cholet a son petit caractère, et quand il n'est pas d'accord avec ce qui est dit dans un article, il le fait savoir assez clairement. "Petit merdeux" ou carrément "pétasse", il ne recule pas devant l'usage d'un vocabulaire fleuri pour exprimer tout son mal-être.
  3. Louis Aliot - "la comptine du SMS et de la pute"
    Non seulement Louis Aliot qualifie une journaliste de "pute" mais en plus il s'embrouille en envoyant son SMS et c'est la dite journaliste qui le reçoit, par erreur. Un acte manqué sans doute.
  4. Gérard Depardieu - "sssaaaaalope"
    On le sait, Gérard est connu pour son franc-parler, mais là il faut bien reconnaître qu'il a cueilli tout le monde à froid. On peut comprendre qu'il refuse de parler de sa vie privée (d'autant plus qu'il s'agit là de la mort de son fils), mais peut-être que c'est un peu trop virulent Gégé non ?

  5. Nasri - "alors casse toi !"
    "Alors casse-toi". La phrase n'est pas prononcée par le vilain footballeur Samir Nasri mais par un mec de l'AFP un peu vexé que le joueur ait affirmé "la presse cherche toujours a écrire de la merde". Un avis qui est le sien. Sauf que le "alors casse toi" fut suivi d'une bordée d'injures (fidèlement retranscrites dans la vidéo ci-dessous) et d'une belle polémique.

  6. Rachida Dati - "Votre carrière est pathétique ma pauvre fille"
    Alors qu'Élise Lucet interrogeait Dati sur les accusations de conflits d'intérêts entre la députée européenne et GDF. Évidemment ça ne plaît pas à Madame Dati. Du tout.

  7. Jean-Luc Mélenchon - "petite cervelle"
    Jean-Luc Mélenchon c'est comme Gérard Depardieu, il est réputé pour ses envolées lyriques visant la caste des médias, et ce journaliste stagiaire n'a tout simplement pas respecté la distance de sécurité.

  8. Éric Cantona - "Je vous pisse au cul"
    Pour Éric Cantona, qualifier d'indéfendable son coup de pied à un supporter est la pire des insultes, et donc, fidèle à sa ligne de conduite irréprochable, il se défend. En pissant au cul des journalistes, chacun son truc.
    https://www.youtube.com/watch?v=IiMNk4r9uQo
  9. Jean-Marie Bigard - "Pauvre enculé jt'emmerde"
    Quand on emmerde Bigard, il ne faut pas s'attendre à une répartie tout en douceur, et ce "journaliste" animateur dont le but de l'émission est quand même de faire un peu chier son invité en a fait les frais. On salue son tact face à un Bigard visiblement un peu désarçonné qui utilise l'insulte comme d'une rame pour pagayer hors du malaise.

  10. Bernard Tapie - "Vous vous foutez de ma gueule ?"
    Parce que quand t'es victime d'un complot aussi évident que celui dont est victime Nanar, ça te fout en rogne qu'on te demande si t'es bien sûr d'être victime d'un complot. Compris Pujadas ?

Arrêtez de vous batter !

Crédits photo : Televisione