Evidemment quand on regarde une série, on finit irrémédiablement par s’attacher à un ou deux personnages. Mais il y a d’autres personnages qui créent le sentiment inverse. Des personnages qui nous mettent tellement mal à l’aise, qui nourrissent un inconfort tel, qu’on serait prêt à arrêter ladite série à cause d’eux. Heureusement, comme on a 0 vie sociale, on continue et on souffre en silence.

1. Sketch - Skins

Tu te rappelles de Skins, la série britannique avec des ados qui ressemblent vraiment à des ados ? (Prends ça Riverdale). Dans la saison 1, le méchant s’appelle Tony Stonem. C’est le cool kid du lycée qui manipule tous ses amis et agit comme une belle merde avec sa petite copine. Dans la saison 2, Tony n’est plus que l’ombre de lui-même et un nouveau méchant apparaît : Sketch alias l’angoisse ambulante. Sketch est une adolescente perturbée qui fait une fixette sur Maxxie, son voisin d’en face. Elle l’observe depuis sa fenêtre, couvre ses murs de photos de lui et va même jusqu’à s’introduire dans l’appartement de Maxxie et dormir sous son lit sans qu’il ne s’en rende compte. Sketch est le personnage le plus cringe de la télévision, à tel point que je refuse de re-regarder la saison 2 de Skins car cette enfant me donne la chair de poule.

2. Bryce Walker - 13 reasons Why

Sur l’échelle du malaise, Bryce Walker est au dernier échelon. On parle d’un mec qui viole des gens en toute impunité avec un grand sourire narquois sur le visage. Bryce est l’archétype du gosse de riche privilégié et littéralement intouchable. Peu importe le mal qu’il peut faire autour de lui, il arrivera toujours à manipuler les gens autour de lui pour arriver à ses fins. D’après ce qu’on m’a dit, il meurt dans la saison 3. Cheh.

Source photo : Giphy

3. Chuck Bass - Gossip Girl

Je vois déjà les commentaires outrés : « mais c’est un scandale, Chuck c’est un mec super » blablabla. On va remettre rapidement les choses au clair. Chuck Bass est un garçon charismatique et très drôle, mais c’est avant tout un prédateur sexuel. Il tente de violer Jenny Humphrey et Serena van der Woodsen, manipule constamment Blair et s’en sort toujours indemne. Ce qui me met le plus mal à l’aise, c’est que le scénario nous force presque à apprécier le personnage malgré toutes les horreurs qu’il a pu faire.

Source photo : Giphy

4. Janice - Friends

« OH… MY… GOD… ! » Qui n’a jamais été gêné par la voix insupportable de Janice, personnage récurrent de Friends ? Son ton, sa voix, son rire, tout est réuni pour te mettre mal à l’aise et souhaiter ne jamais avoir entendu ce son strident. Pour les faux fans de Friends qui n’ont vu la série qu’en VF, vous ne pouvez pas comprendre ce qu’est la vraie douleur.

5. T-bag - Prison Break

T-bag ou Theodore Bagwell pour les intimes (mais t’as pas trop envie d’être intime avec lui, crois-moi) a été décrit à de multiples reprises comme l’un des personnages les plus glauques de la télévision, cet homme est le diable incarné. T-bag semble être dénué de toute empathie, il prend du plaisir à faire du mal autour de lui. Au sein de la prison, il constitue son harem où toutes ses victimes sont sous son emprise. Il est sexuellement attiré par les hommes comme les femmes, mais également par les enfants (cet homme est une belle merde, on peut le dire).

Source photo : Giphy

6. Gustavo Fring - Breaking Bad

Gustavo Fring est un homme simple et discipliné. Il est responsable d’une chaîne de restaurants de poulet frit « Los Pollos Hermanos », il soutient la D.E.A. et on le reconnait à son petit sourire crispé. Derrière cette façade se cache un baron de la drogue qui a imposé sa suprématie dans le milieu des trafiquants. Il gère son vaste empire de la drogue de manière impitoyable et machiavélique et ne montre aucun sentiment. Il a exécuté sommairement plusieurs de ses associés et bon nombre de ses rivaux. Grâce à ses hommes de main et ses informateurs, il sait toujours tout et n’hésite pas à frapper là où ça fait mal. Gus Fring instaure un malaise par sa facilité déconcertante à commettre l’irréparable tout en gardant un visage impassible.

7. Arturo Román - La casa de papel

Si tu as regardé La casa de papel, tu as forcément eu envie de baffer Arturo Román, le pire personnage de la série. Déjà, on parle d’un mec toxique qui veut contrôler la vie de Mónica aka la meuf la plus badass du monde. Ensuite, il n’arrête jamais de tout ramener à lui. « Regardez-moi, regardez-moi je suis là », on dirait Manuel Valls en pleine crise existentielle. Dans la deuxième partie de la série, ce gros bolosse d’Arturo se fait volontairement enfermer dans la Banque d’Espagne parce qu’il ne supporte pas d’être laissé pour compte (pauvre chou). Tout ça pour quoi ? Pour abuser sexuellement d’une femme prise en otage. Cet homme est une ordure de première et j’ai prié toute la série pour qu’il se prenne une balle perdue.

8. Gunther - Friends

Après Janice, c’est au tour de Gunther d’arriver sur le podium des personnages gênants de Friends. Gunther est serveur au Central Perk, il est obsédé par Rachel et déteste toute personne avec qui elle entame une relation amoureuse. Il l’observe en travaillant, écoute ses conversations et rachète tous les objets (et animaux) qu’elle a pu toucher. Plus cringe, tu meurs.

Source photo : Giphy

9. Ned Flanders - Les Simpsons

Ned Flanders est le voisin parfait, le père parfait, l’homme parfait… trop parfait. Il est tout le temps là à épier tes moindres faits et gestes, il te propose de l’aide en permanence et t’agace au plus au point. Ned Flanders te met mal à l’aise avec ses expressions insupportables à base de « voili-voilou » et autres « tip-top ». Flanders devrait rentrer chez lui et s’occuper un peu de ses fesses pour changer.

Source photo : Giphy

10. Bran - Game of Thrones

Bran arrive en fin de classement car il n’est pas réellement gênant mais instaure malgré lui un malaise. Au début de la série, Bran est un enfant comme les autres mais quand il devient la Corneille à 3 yeux dans la saison 6, son personnage change radicalement. Son regard mystérieux et concentré a le don de mettre n’importe qui mal à l’aise (et l’évolution capillaire n’a pas vraiment aidé).

Si tu apprécies sincèrement un de ces personnages, c’est la preuve que tu es un peu chelou mais c’est pas grave, on t’aime comme tu es.