Alors comme ça, on se paie un appart à Manhattan en n’en ramant pas une de la journée ? Alors comme ça on est « lobbyiste » pour une grosse entreprise dont personne n’a jamais entendu parler ? Alors comme ça, on est dans « l’import-export » ? Alors comme ça on nous prend pour des cons ?

1. Ross Geller

Ouais ouais le mec est censé enseigner la paléontologie ; résultat on ne le voit jamais enseigner, ni corriger des copies, ni préparer un seul cours, ni appeler des élèves, ni discuter avec des parents mécontents, ni s’engueuler avec le doyen de la fac, ni…

Au trou !

Crédits photo (creative commons) : Philippe Berdalle

2. Littlefinger dans Games of thrones

Le mec est censé régner sur un empire de vice et occuper le reste de son temps à faire des intrigues à la cour. Sauf qu’il occupe clairement l’intégralité de son temps à faire des intrigues à la cour. Est-ce qu’on le voit vérifier les comptes de ses bordels ? Est-ce qu’on le voit établir les fiches de paie de ses employés ? Est-ce qu’on le voit une seule fois préparer des plans d’investissement à 5 ans ? Soit il faut prévenir l’URSSAF, soit le tribunal financier, mais il faut faire quelque chose.

3. Remy Danton dans House of Cards

« Lobbyiste pour la société Sancorp »

Bien sûr. T’as pas plus vague. Le mec trouve le temps de se taper une députée h24 sans qu’on ne le voit jamais bouger le petit doigt sur le moindre petit dossier. Si c’est ça le lobbyisme, hein, je suis candidat pour devenir lobbyiste moi.

Crédits photo (creative commons) : m.Ali at http://www.mahershalalhashbazali.net

4. Joyce Byers dans Stranger things

Soi-disant vendeuse, surtout payée à rien foutre. On la voit taper du fric à son patron, mais pour ce qui est de vendre des trucs, y’a plus personne. Ça y est, son fils disparaît et le monde est censé s’arrêter. Vous savez comment on appelle ça par chez moi ? Des profiteurs. Des assistés.

5. John Watson dans Sherlock

Attendu que Sherlock Holmes ne se fait quasi jamais payer pour les services qu’il rend, quelqu’un peut m’expliquer comment le loyer de Baker Street est payé ? Quelqu’un a-t-il vu le diplôme de docteur de John Watson ? Parce qu’en termes d’exercice de la médecine, on repassera : pas un patient, jamais. Le type se dit médecin, mais quand il s’agit de diagnostiquer une otite, tintin.

Crédits photo (creative commons) : RanZag

6. Le Cardinal Voiello dans The Young Pope

Pour faire des intrigues, là, y’a du monde, mais ce type est censé s’occuper de la représentation extérieure du Vatican. Or, est-ce qu’on le voit écrire des lettres ou contacter des gens ? JAMAIS. Il assiste vaguement à des réunions avec le pape, il intrigue, il intrigue, mais bon courage pour trouver une trace écrite de ce qu’il branle toute la journée, à part faire des câlins à des enfants handicapés.

7. Benjamin Horne dans Twin Peaks

Le mec est qualifié d' »homme le plus riche de la ville ». Alors on le voit à des réunions où il engueule du petit personnel, mais je ne suis pas sûr que ça suffise à justifier un emploi de CEO. On veut voir des dossiers, ou au moins des e-mails, ou au moins des télégrammes envoyés. On veut du concret.

8. Barney Stinson dans How I met your mother

C’est simple, Barney admet lui-même qu’il ne branle rien. Tout en justifiant son train de vie par son salaire de… de quoi déjà ? Scandaleux.

Crédits photo (creative commons) : Angela George

9. George Constanza dans Seinfled

Le mec se fait virer en continu de ses boulots dans la vente, mais ça ne suffit pas à justifier comment il paie son appart. De quoi vit-il ? A ce que je sache, le système ASSEDIC aux Etats-Unis ne permet pas de survivre longtemps sans en ramer une. Tout ceci serait une couverture pour dissimuler un trafic de drogue que ça ne m’étonnerait pas plus que ça.

Crédits photo (creative commons) : Fair use

10. Ruper Giles, dans Buffy contre les vampires

Le mec est défini comme étant un « observateur ». J’ai consulté mon quid des métiers et, étonnamment, ce boulot n’existe absolument pas. On devrait en savoir plus quand il sera placé en garde-à-vue.

Crédits photo (creative commons) : Raven Underwood

Sans compter sur l’emploi fictif du subjonctif imparfait.