On le sait, au cinéma, certains personnages sont destinés à crever sans espoir aucun de briller par leur bravoure (ou bien ils en ont l’occasion et leur mort n’en est que plus tragique). Et s’ils contribuent à nourrir l’intrigue, la rendre plus intense, plus percutante, il faut dire ce qui est, leur rôle est bien à chier. Le site Dorkly s’est amusé à les répertorier, les voici…

1. Le scientifique

« Mon dieu, ça évolue ! »

Comment il va mourir :

Pendant qu’il s’occupe de la créature comme s’il s’agissait d’une petit chose toute mignonne jusqu’à ce qu’elle lui arrache le visage avec ses griffes.

Pourquoi ?

Parce que faire des études expérimentales et réunir des preuves, c’est vraiment le summum de l’arrogance pour un être humain.

2. Celui qui est fraîchement retraité

« J’perds du sang, gamin. J’ai juste le temps de faire accélérer un peu l’intrigue. »

Comment il va mourir :

Ironiquement.

Pourquoi ?

Parce que maintenant, c’est devenu personnel. Avant, il s’agissait simplement d’arrêter une série de crimes meurtriers, mais DÉSORMAIS tu en as quelque chose à foutre parce qu’ils ont tué ton vieux pote flic.

3. Le guerrier honorable

« Mon peuple vient d’une colonie martienne de samouraï. Donc bien sûr je retiens l’ennemi pendant que vous prenez de l’avance. »

Comment il va mourir :

Pendant qu’il raconte quelque chose sur ses ancêtres.

Pourquoi ?

Probablement pas parce que ces personnages sont presque toujours un fourre-tout de caricatures racistes provenant de l’ère coloniale.

4. Le pilote boute-en-train

« Ce truc va exploser plus vite que la Macarena ! Vous vous en souvenez, de la Macarena ? Sérieusement, je vais clamser. »

Comment va-t-il mourir ?

En pleine boutade.

Pourquoi ?

Parce que tuer la comédie révèle le drame, c’est la règle.

5. Le personnage féminin à poil

« Je me souviendrai toujours de notre unique moment d’intimité qui fut soudain et calé pendant la seconde partie. »

Comment elle va mourir :

En tant que punition implicite pour avoir exprimer sa sexualité.

Pourquoi ?

Parce que les fantômes de nos ancêtres puritains nous hantent encore.

6. Le pote noir

« Je peux pas croire qu’on soit encore là en 2014 »

Comment il va mourir :

En premier.

Pourquoi ?

Parce que le scénariste savait qu’il devait inclure une personne de couleur et qu’il a réalisé, après vingt pages rédigées, qu’il n’avait aucune idée de comment l’intégrer au récit.

7. Michelle Rodriguez

« Je suis trop badass pour rester en vie. »

Comment elle va mourir :

En ricanant au nez de la caméra

Pourquoi ?

Parce qu’elle fait tellement tout le taf, qu’il ne reste plus rien pour le protagoniste.

8. Le robot

« Je dois classer cela sous… AMITIÉ »

Comment il va mourir :

En réalisant ce pourquoi ils sont programmés.

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont littéralement jetables.

En bref, une petite compilation de clichés que les réalisateurs tendent malgré tout à combattre.

Source : Dorkly

Source Image : Julia Lepetit et Jake Young/ Dorkly