En bonne grosse firme américaine, Disney a toujours fait dans le bon gros manichéisme des familles, en mode « les méchants sont des gros bâtards » et « les gentils sont des anges absolus ». Sauf que non. A y regarder de plus près, avec un œil d’adulte (légèrement de mauvaise foi, l’œil) on aimerait bien pointer du doigt quelques prétendus « gentils » qui en fait sont pas si gentils que ça.

1. Timon, dans "Le Roi Lion"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une sorte de petit rongeur qui parle vite, copain d’un gentil cochon crado, qui dit plein de bêtises, et qu’est très rigolo…
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une saloperie de petit suricate avec une voix aiguë insupportable qui passe clairement son temps à se foutre de la gueule de son pote obèse et à moitié incontinent. Et vas-y que je te rabaisse, et que je me fous de toi, et que je te méprise en public.
  • Catégorie de FDP : Le bâtard moqueur qu’a besoin de rabaisser les autres pour exister.

2. Mme Adélaïde Bonnefamille, (la vieille dame) dans "Les Aristochats"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une vieille dame, très élégante, qui prend soin de ses chats adorés, et qui se fait trahir par son affreux majordome sans scrupules.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une vieille toquée, cinglée au point de léguer son immense fortune à ses (putain de) CHATS, plutôt qu’à son fidèle et dévoué serviteur Edgar, qui exécute pourtant à la lettre toutes ses lubies, y compris en servant de bonniche auxdits (putain de) chats. Est-ce vraiment surprenant que le mec vrille légèrement et s’en prenne aux gentils petits matous ?
  • Catégorie de FDP : La cinglée folle à lier qui perd les pédales et fout la merde sans s’en rendre compte. #Liliane

3. Esmeralda, dans "Le Bossu de Notre Dame"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une très jolie gitane, extrêmement gentille qui se met en tête de protéger un pauvre bossu difforme, mis à l’index et moqué par tout le monde.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une trop jolie gitane qui passe une bonne partie du film à chauffer un handicapé à moitié débile léger qui finit par croire à une possible relation entre eux, puis qui se tire avec le beau gosse de service à la fin. Classique.
  • Catégorie de FDP : La meuf soit très très bête, soit très très méchante qui brise le cœur d’un pauvre type déjà au fond de la gamelle et qu’avait rien demandé à personne.

4. Le sultan, dans "Aladdin"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une vieil homme, papa attentionné d’une jolie princesse qui veut le meilleur pour elle.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Un vieux simplet à la tête d’un état blindé de miséreux condamnés à voler dans les rues pour pas crever de faim. Pendant que ses gardes tranchent les mains des contrevenants, lui s’amuse à empiler des joujous de gosse, et à péter dans la soie dans l’indifférence total.
  • Catégorie de FDP : Le débile profond qui pipe rien à rien, et qui croit qu’il est bon, mais qui est en fait responsable de la misère de son peuple. #BiensMalAcquis

5. Baloo, dans "Le Livre de la Jungle"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Un ours gourmand très rigolo, qui fait le pitre et qu’on rêverait d’avoir comme tonton.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Un imbécile heureux inconséquent qui réfléchit pas plus loin que le bout de sa truffe et risque la vie d’un gosse en compromettant les plans du sage Bagheera. Avec lui le gamin aurait fini écrasé sous une pierre ou dévoré par Shere Khan dans les 3 jours. Max.
  • Catégorie de FDP : Le casse-couille de service qui, malgré qu’il n’a pas la lumière à tous les étages, se permet de donner son avis sur tout, et tout le temps, histoire de foutre la merde un peu partout.

6. Anita, dans "Les 101 dalmatiens"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une adorable épouse, maîtresse dévouée d’une gentille dalmatienne.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une nana qu’a pas 2 sous de jugeote, qui non seulement compte parmi ses amis une cinglée démoniaque complètement folle de fourrure, et qui en plus, juge bon de lui envoyer un faire-part quand sa chienne met bas une portée de mignons petits chiots tout doux…
  • Catégorie de FDP : La débile qui fait tout pour que les choses se passent mal, et qui après s’étonne et se morfond sans comprendre.

7. Grincheux, dans Blanche-neige et les sept nains

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Un nain ronchon qui se démarque des autres nains par sa trogne renfrognée, ce qui finit par le rendre amusant.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une espèce de connard qui tire la tronche 24/24 alors même qu’il est en colloc avec 6 potes trop cools, et une nana adorable. A un moment donné…
  • Catégorie de FDP : Le mauvais coucheur, celui qui nique l’ambiance en permanence et qui vous pourrit tout simplement la vie. Un caillou dans votre chaussure.

8. Simba, (enfant), dans "Le Roi Lion"

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Un gentil lionceau aventureux, ultra mignon et sympa.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Un putain de gosse de riche sans doute pourri-gâté qui parle au majordome de son père comme si c’était son chien, le menaçant de le renvoyer, et désobéissant à tout le monde sans vergogne.
  • Catégorie de FDP : Le gosse de riche qui pense qu’à sa gueule et qui croit que tout lui est dû.

9. Timothée, dans Dumbo

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Une petite souris adorable dans un costume rigolo qui recueille un petit orphelin et l’aide à se construire un avenir radieux.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Une pourriture de « ça profite » qui s’accapare un orphelin pour faire du fric sur sa gueule, qui lui ment pour maximiser ses profits, qui l’accompagne dans la débauche et se « nourrit sur la bête ». Littéralement.
  • Catégorie de FDP : L’opportuniste prêt à tout pour s’en sortir, y compris à manipuler les gens sans vergogne. Un proxo, en somme.

10. Le roi et la reine d'Arendelle, (les parents d'Elsa et Anna)

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux d’enfant : Des parents attentionnés qui aident leur fille à surmonter ses difficultés face à un pouvoir qu’elle subit et qu’elle ne maîtrise pas.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux d’adulte : Des maniaques du secret, sans doute terrorisés à l’idée qu’on apprenne qu’ils ont engendré un monstre, et qui préfèrent donc séquestrer leur fille, et la traumatiser en lui répétant qu’il ne faut en parler à personne, brisant au passage les liens très forts qui existaient entre elle et sa sœur. Les rendant toutes les 2 malheureuses comme les pierres.
  • Catégorie de FDP : Des maniaques psychopathes dépourvus d’empathie. Elsa / Natascha Kampusch, même combat.

Allez, balance les tiens, on a dû en zapper !