Comme le faisait très justement remarquer Libé, l’avalanche de reboot de dessins animés de notre enfance est l’occasion pour les producteurs de donner à leurs personnages un petit coup de polish. Or, en matière de polish, les filles sont particulièrement visées : l’imposition générale d’un standard de minceur, de beauté et de désirabilité a conduit à la transformation de personnages normaux en sortes de bombasses, en oubliant au passage que la sexualisation de personnages adolescents était du genre malaisante. Voyons voir.

1. Mademoiselle Bille-en-Tête

On se souvient de Mademoiselle Bille-en-Tête, la dingo du bus magique qui conduisait sa classe dans des aventures qu’aucune police d’assurance n’aurait accepté de couvrir. Pour le reboot, prévu sur Netflix, elle a laissé place à sa soeur, Fiona. Et c’est marrant, mais sa soeur, elle est vachement bonne, en fait. Avec des énormes seins moulés dans un pull quand Valoche, elle, portait sa vieille robe de soixante-huitarde. C’est marrant, hein ?

2. Dora l'Exploratrice

Dora a grandi. Du coup, adieu la coupe au bol et le petit bidon : à 12 ans, Dora ressemble à une héroïne de Bollywood ultra-mince et sans cheville. Elle porte même des boucles d’oreille pour être une vraie fille. Enfin toujours les mêmes histoires, quoi.

3. Riri Fifi et Loulou

Et bah maintenant ils sont 4, avec Zaza. En soi, rajouter un personnage féminin est plutôt une bonne chose. Le problème, c’est que si les trois neveux de Donald ont conservé leur petit look enfantin avec casquette, Zaza, qui les a rejoints, porte elle de l’eye-liner. Franchement, les petites canes, elles cherchent aussi en se maquillant comme des putes, non ?

4. Charlotte aux fraises

Une petite fille un peu androgyne avec des taches de rousseur et des cheveux frisés roux. Ca, c’était Charlotte aux fraises. Mais ça a légèrement changé depuis que Charlotte aux fraises a des cheveux longs, lisses et roses, des yeux de quatre mètres de large avec du mascara, des bras d’une minceur cadavérique et des sourcils dessinés au laser et au crayon. On se demande comment elle trouve le temps de faire ses devoirs avec ses 2 heures d’épilation quotidiennes et son tableau pour compter les calories qu’elle s’envoie.

5. La nièce de l'inspecteur Gadget

Sophie, la nièce de l’Inspecteur gadget, était une jeune fille normale avec des couettes. Désormais, elle a des seins, une taille qui doit faire 15 cm de large et des jeans en taille enfant moulant qui soulignent bien le fait qu’elle s’est transformée en cadavre. C’est désespérant de se dire que même les personnages de casse-cous sont désormais représentés comme des canons de beauté.

6. Carmen San Diego

La plus grande voleuse du monde a toujours été sexy. Mais elle avait un visage un peu carré et des épaules larges. Dans les premières images que Netflix a sorties en prévision du reboot dont le lancement est prévu en 2018, Carmen se retrouve affublée d’un tout petit visage mutin et surtout de poignets d’une minceur terrifiante. Regardez plutôt.

7. Les filles de Scooby Doo

Scooby-Doo et Samy avaient deux potes : l’une intello et donc forcément moche, l’autre trop belle et forcément un peu superficielle. Bon, la mocheté, ça vend pas. On a donc relooké l’intello pour la rendre plus compatible avec le look bonasse pour hipsters, agrnadi les yeux de la jolie et raccourci très légèrement sa robe et diminué de moitié la taille de leurs cuisses respectives. Désormais, les filles sont rachitiques.

8. Blondine au pays de l'arc-en-ciel

Pour apporter le bonheur et la joie aux habitants de la terre, avoir une coiffure ridicule et un visage d’enfant ne marche pas. En revanche, porter une petite jupe courte et avoir un visage pompé sur celui de Scarlett Johansson, ça aide. Ils l’ont bien compris les mecs qui relancent la série.

C’est désespérant.

Source : Libération