Quand on y repense, on a les membres qui tremblent, des palpitations et globalement tous les symptômes d’un AVC ou d’une bonne crise cardiaque des familles. Ce sont les moments de la vie qu’on aimerait effacer, ceux qui sont si gênants et honteux qu’on voudrait les balayer d’une revers de la main.

1. Ta période kikoo lol au collège

Tu viens d’arriver au collège, tu es un jeune préadolescent en fleur. Tu rigoles très fort HI HI HI OH OH OH, tu ékri komme sa parce ke l’otograff c tro tro nuuuul. Tu te sens rebelle parce que tu as un mot dans ton carnet. Tu commences à vouloir sortir avec des gens, tu fais des bisous sur la bouche, tu es tout émoustillé parce que tu dis « pénis » et « vagin », tu écris des mots dans ton agenda… Bref, c’est comme le préquel raté de ta crise d’adolescence à venir.

Source photo : Giphy

2. Ta crise d'adolescecnce

Moment suivant généralement la période précédente. Sauf que ton visage bourgeonne d’acné comme le printemps et que tu as une sale voix. Ton corps, change et ça se voit. Pas forcément en bien. Le tout s’accompagne d’actes de rébellion forts comme écrire un A d’anarchie sur ton sac, répondre à ton professeur et porter des sarouels en écoutant Tryo. Tellement subversif… En y repensant, c’était un peu ridicule, surtout quand tu revois les photos de toi habillé en émo-gothique.

Source photo : Giphy

3. Ces quelques années avec ton ex que tu sais même pas pourquoi tu étais avec

Parce que globalement, l’ex en question était un gros bâtard doublé d’une sale conne (on varie le genre des insultes, car l’ex affreux n’a pas de sexe. Il est un terroriste du quotidien que nous avons tous connu). Tout le monde te l’avait pourtant dis « non mais c’est une sale race », et toi, aveuglé par l’amour que tu étais, tu es resté un peu de temps avec. C’était déjà trop et rien que d’y repenser, tu as envie de sauter par dessus le balcon.

Source photo : Giphy

4. Le jour où tu as entendu tes parents zig zig

Oui, on sait tous que nos parents ont une vie sexuelle, mais on fait comme s’ils étaient chastes comme des nonnes. Et puis un jour tu comprends, un jour tu entends et là, tu veux te mettre de l’acide dans les oreilles.

Source photo : Giphy

5. Ce moment où tu as porté une sale coupe de cheveux

Il est difficile de dire comment tu es tombé dedans : un peu de flemme, un peu de désespoir aussi. Et l’irréparable est arrivé. Au début, tu trouvais ça « cool » parce que tu avais vu le BG de ton école en porter dans les années 2000. Un jour tu t’es regardé dans une glace et tu as fini par comprendre. À noter que ce phénomène s’observe dans tous les phénomènes de mode. Non. Ce n’est parce que c’est à la mode qu’on peut porter ça. Même les chaussettes blanches.

Source photo : Giphy

6. Certaines soirées très alcoolisées

Tu as dis des choses horribles, fait des choses horribles, et mangé des choses horribles. Quand tu ne te souviens de rien, on te raconte tout. Ou alors tu te réveilles à côté d’une personne peu fréquentable et tu auras beaucoup de mal à assumer.

Source photo : Giphy

7. Une partie de ton enfance

Globalement, la jeunesse c’est sympa mais c’est aussi un nid de honte absolue. D’une part parce que NON, tous les enfants ne sont pas beaux et que tu faisais des trucs socialement complètement inacceptables mais que comme t’étais enfant on te laissait faire. Et vas-y que tu te promènes tout nu devant toute ta famille, que tu parles caca sans aucune retenu… Pour témoigner de cette période, tu as merveilleuse collection photographique de toi avec des vêtements tellement laids que tu te demandes si être nu n’aurait pas été moins horrible nu. Mais alors on aurait vu ton petit sexe.

Source photo : Giphy

8. Quand tu étais fan de Céline Dion

Marche avec toute autre personne honteuse. Cette passion est allée trop loin. Tu en es venu à avoir tous les produits dérivés : cartes, posters, mugs, papier peint… Autant de preuves que tu as fini par faire disparaître. Malheureusement, tout le monde s’en souvient.

Source photo : Giphy

9. La longue période de ta vie où tu as collectionné les jouets Star Wars et pas du tout les filles ou les garçons.

On peut comprendre, c’est pas mal Star Wars, mais à moins d’être bâti comme Natalie Portman ou Harisson Ford, ça n’a jamais fait perdre sa virginité à personne.

Source photo : Giphy

10. Les dix ans de prison pour trafique d'organes

Ces dix ans d’absence sur ton C.V sont difficiles à expliquer. Lors de ton entretien, tu as bien essayé un « euh… J’ai pas mal baroudé par ci par là, pour découvrir le monde » « Et vous avez vu quels pays » « bah… j’ai un peu visité la Meuse durant mes permissions ».

Source photo : Giphy

La vie, c’est chouette quand même.