C'est l'anniversaire d'Eminem, l'occasion de se remémorer une des meilleures facettes du rappeur le plus talentueux des deux dernières décennies : sa méchanceté. Oui Eminem est une sale race qui a construit une bonne partie de sa carrière avec des insultes gratos sur tout ce qui ressemble plus ou moins à une célébrité. En gros, un couplet d'Eminem c'est un peu comme un épisode de South Park, mais en mode chanté. Voici une petite sélection, non exhaustive (il y en a tellement) de ceux qui ont pris le plus cher.

  1. Moby
    Moby avait allumé la mèche en premier en le traitant "d'homophobe et d'antisémite", et c'est vrai qu'au début de sa carrière, Em n'hésitait pas a attaquer ces deux communautés (à travers son personnage de slim shady rappelons-le). Mais le chauve le plus célèbre de la techno ne savait pas encore qu'il était inutile de s'attaquer à la pire raclure des États-Unis. Eminem l'a assassiné en mot en image dans "without me", en lui proposant sympathiquement de venir lui pratiquer une fellation (traduction un rien aseptisée). Moby a préféré ne pas en rajouter et s'est même permis de le féliciter pour sa chansons anti-Bush. C'était plus sage de sa part.

    800px-Moby_2
    Crédits photo (creative commons) : Uncensored Interview
  2. Michael Jackson
    Certains se font attaquer avec une punchline, d'autres avec tout un disstrack, mais ce cher Michael a eu droit à un clip entier : "just lose it". Pour le coup l'attaque était définitivement gratuite, marrante certes, mais gratuite. Ce titre est pour autant loin d'être le meilleur titre du maestro, ni son plus apprécié. Michael a répondu à la Michael, en exprimant simplement sa déception de voir un artiste qu'il respectait se comporter ainsi. Stevie Wonder y est aussi allé de son petit commentaire et a jugé la vidéo très offensante, ce qui est un peu n'importe quoi puisqu'il n'a pas pu la voir...

    Michaeljackson_(cropped)
    Crédits photo (creative commons) : Alan Light
  3. Christina Aguilera
    Cristina a eu l'honneur d'être l'une des premières à subir l'ire du rappeur de Detroit. Elle n'avait pourtant pas dit grand-chose la bougresse : "il est mignon, mais les femmes doivent se méfier des hommes qui peuvent abuser d'elles". C'était assez pour se faire copieusement insulter et parodier dans "the real slim shady". Comme souvent avec ses victimes, les vannes d'Eminem porteront sur le sexe oral. Cristina répondra, et Eminem rerépondra jusqu'à l'acharnement, jusqu'à ce qu'elle décide d'abandonner cette cause perdue. Ils se réconcilieront officiellement lors d'une remise de prix.

    Celebrities at Motorola Anniversary Party
    Crédits photo (creative commons) : Rafael Amado Deras
  4. Mariah Carey
    Mariah Carey est une ex, donc elle prendra encore plus que les autres. On trouve référence à leur tumultueux passé dans les chansons "When the Music Stops", "Superman", "Jimmy Crack Corn"et "Bagpipes From Baghdad".La belle, de son côté dément fermement le fait que leur relation ait été sexuelle. Elle a d'ailleurs répondu aux attaques (bien qu'elle le dément, décidément elle aime bien démentir des trucs) dans la chanson "Obsessed" qui parle d'un "stalker" dangereux, qui, bizarrement, ressemble énormément à Eminem. Le dernier a répondu en diffusant des messages vocaux de Mariah dans ses disques, et clame qu'il a bien d'autres preuves de leur relation. Alors ? L'a t'il mise dans sa couche ? Affaire à suivre...

    800px-82nd_Academy_Awards,_Mariah_Carey_-_army_mil-66460-2010-03-09-180308
    Crédits photo (creative commons) : Sgt. Michael Connors
  5. Lauryn Hill

    Eminem n'a manifestement pas apprécié la sortie médiatique sympathique de cette chère Lauryn qui aurait déclaré "je préfère mourir de faim plutôt que des blancs achètent mon cd". Il l'a donc copieusement insulté, et ce à de nombreuses reprises, souhaitant même que ses enfants n'ait plus à bouffer "Bought Lauryn Hill's tape so her kids could starve". Pour autant, il n'a pas l'air de vraiment lui en vouloir, elle a juste eu la malchance de se retrouver sous le feu de projecteurs au moment ou Em écrivait. Il en a remis une couche avec la belle trouvaille "I'm more than ill, I'm scarier than a white journalist in a room with Lauryn Hill ".

    LaurynHill_crop
    Crédits photo (creative commons) : Lisa Liang
  6. Ja Rule
    Il y a une loi dans le dur milieu du rap qui veut que si un artiste signe un autre artiste, il hérite des conflits de celui-ci. Donc, quand Eminem a signé 50 cent sur sa maison de disque (déjà bien joué), il est devenu automatiquement l'ennemi de Ja-Rule, qui détestait 50. Ça n'a pas trop eu l'air de le perturber, et pour aider son poto dans la bataille, il n'a pas hésité à porter l'estocade en premier, avec de nombreuses petites punchlines, la plus belle étant : "Hailie, come here baby, bring daddy his Oscar—we're gonna shove it up Ja Rule's ass". Tout est dit.

    496px-JaidBarrymoreJaRuleFeb05
    Crédits photo (creative commons) : Timothy M. Moore
  7. Insane Clown Posse
    Là, on ne peut pas en vouloir à Em. Limite on l'encouragerait bien à en remettre une couche, le seul problème étant que taper sur un groupe de mecs qui de déguisent en clown c'est un peu s'acharner sur une ambulance en panne. On pourrait s'étaler des heures sur le non-charisme de ces types donc on va juste laisser parler le Slim shady : "Ils n'ont pas de crédibilité, pas de talent, ils n'ont rien". D'ailleurs ils n'ont même pas de photos potables, donc on ne va pas en mettre.
  8. Everlast
    Le chanteur d'House of Pain est surement celui qui a pris le plus cher durant la longue et profitable carrière de Marshall Mathers. Si certains peuvent se vanter de s'être fait allumer par çi par là au cours d'une chanson, ce cher Everlast a lui bénéficié de deux chansons spéciales, rien que ça. Ce qui avait commencé par une simple pique dans la chanson "just don't give a fuck" s'est développé quand Everlast a eu deux mauvaises idées : la première, de répondre, la deuxième de faire mention de la fille d'Eminem dans ses attaques. A partir de là, le "beef" s'est enflammé et a atteint de sales proportions, Eminem étant allé jusqu'à souhaiter ouvertement la mort d'Everlast.

    400px-House_of_Pain-IMG_6539
    Crédits photo (creative commons) : Rama
  9. Kim Kardashian
    Rien de spécial ici, Eminem a juste fait mention de ce que tout le monde sait, à savoir que Kim a un énorme boule et qu'elle ressemble à un homme. C'est gratos mais ça fait bien. Par contre, maintenant qu'elle a un bébé Kanye West, on se demande si Eminem oserait encore s'attaquer à elle de cette manière. Le garçon est sans limite donc espérons que oui?

    Kim_Kardashian_2011
    Crédits photo (creative commons) : Toglenn
  10. Michael J. Fox
    Parfois Eminem a des raisons de s'énerver, et parfois c'est juste gratuit. Les vannes à l'encontre de la star de retour vers le futur appartiennent totalement à la deuxième catégorie puisqu'elle s'attaque au handicap de Michael (la maladie de parkinson). Dans le genre, il avait aussi tapé sur sur Christopher Reeves, l'ex-superman qui a fini ses jours en fauteuil roulant. Gardons à l'esprit qu' Eminem reste un personnage, volontairement stupide et méchant, et donc que les horreurs qu'il balance ne reflète pas vraiment les convictions de Marshall Mathers.

    Michael_J._Fox_2012_(cropped)_(2)
    Crédits photo (creative commons) : Paul Hudson
  11. Bonus : The game explique pourquoi personne ne veut s'embrouiller avec Eminem

Fallait pas l'embêter...

Source : The atlantic, List of Eminem feuds

Crédit photo : Mika-photography