Pas toujours facile d’établir la quantité de tristesse d’un pays je vous le concède. Sachez que ce classement ne sort pas de mon chapeau de façon totalement hasardeuse (et d’ailleurs je suis personnellement surprise de ne pas y voir la Syrie) mais repose sur un classement établi par une équipe de conseil de The Economist : Economist Intelligence Unit.

1. Le Soudan du sud

Plus jeune pays du monde et néanmoins grand gagnant du championnat du monde de la tristesse. Avec une inflation de 150 % depuis 2016. Entre les conflits entre forces armées et milices tribales et le « nettoyage » ethnique qui en ont résulté, les nations unies craignent même un génocide. Sans compter la malnutrition et la famine qui touche le pays de plein fouet, la sécheresse, la dangerosité qui érigent ce pays tout en haut de la triste liste.

2. République Démocratique du Congo

14 casques bleus y ont été récemment tués par un groupuscule ougandais, c’est la pire tuerie subie par l’ONU dans ce pays. Sans compter la présidence de Joseph Kabila qui bafoue de plus en plus de droits humains en combattant les manifestants du pays.

3. La République centrafricaine

Elle a beau avoir des quantités de ressources naturelles en or, diamants, pétrole et uranium, la république est aux prises de violences sectaires qui empêchent l’intervention des aides humanitaires.

4. Le Burundi

OK, l’argent ne fait pas le bonheur. Mais quand même quand tu es un des pays les plus pauvres du monde, ça joue un peu sur ton moral, surtout quand tu sombres lentement mais sûrement dans la dictature.

5. Le Zimbabwe

Même si son despote Mugabe a démissionné en novembre 2017, il a laissé un pays ruiné après un règne dans le non-respect des droits humains. Même si le nouveau président intérimaire Emmerson Mnangagwa vend des lendemains plus joyeux, l’année 20018 ne sera pas encore l’année du bonheur pour les zimbabwéens.

6. Le Yémen

Déjà c’est le pays plus pauvre du monde arabe, mais en plus, le Yémen traverse une guerre civile et 10 000 civils ont déjà été tués depuis 2015. Le pays est au bord de la famine et subit la pire épidémie de choléra de l’époque moderne. Bref, les Yéménites prennent cher.

7. Le Vénézuela

Saurez-vous me donner le nom du pays qui invite les gens à venir jouer ici ? Bon dans la mesure où c’est le pays de ce point, je vous ai un peu donné la réponse en fait. Je vous laisse apprécier cette petite boutade, parce qu’au Vénézuela, des boutades il n’y en a guère. Le pays a beau avoir les plus grandes réserves pétrolières du monde, il est plongé dans une crise économique sans précédent qui le confronte même à une pénurie alimentaire.

8. La Corée du nord

C’est sûr qu’entre la dictature de Kim Jong-Un et les déclarations de Trump bien fines et légères, on peut pas dire que le pays soit entre de bonnes mains pour son avenir. Mais le truc chouette pour eux c’est qu’en plus ils ne peuvent pas l’exprimer même un tout petit peu, comme ça au moins dans l’apparence tout le monde a l’air content.

9. La Grèce

Encore frappé par la crise financière dont le pays a du mal à se relever, l’Institut Gallup aurait même qualifié le peuple grec comme le plus stressé au monde. Comme quoi, ça ne suffit pas d’avoir Demis Roussos en compatriote pour se rendre heureux.

10. Les Etats-Unis ex-aequo avec le Royaume-Uni

Eh oui, ça surprend, ça semble impensable quand on sait que d’autres pays incommensurablement plus dans la merde ne sont pas dans ce classement, mais selon cette étude les deux pays anglo-saxons se partageraient la dixième position, le premier à cause du Trump, le second à cause du Brexit. Bref vivre dans un pays de cons foutrait un peu le seum si l’on en croit ce classement.

Source :

Courrier International & The Economist, Le monde en 2018, hors-série décembre 2018