C’est peut-être difficile à croire à l’heure où plusieurs nations se tirent la bourre pour savoir qui possède l’arme la plus puissante et où les rapports de force sont légion, mais certains pays n’ont carrément pas d’armée. Certes, aucun de ces états ne figure dans la liste des principales puissances mondiales et parfois, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’existe aucun moyen de défense, mais quand même. Et si ce n’est pas garanti, on peut espérer que ça leur permette de booster les autres budgets que les grands négligent, à commencer par l’éducation…

1. La Principauté d'Andorre

Protégée à la fois par l’Espagne et la France, Andorre possède aussi une police qui mène diverses opérations sur le territoire. La capitale de l’alcool et de l’essence discount peut compter sur ses voisins pour veiller au grain.

2. La Dominique

Pas d’armée à proprement parler en Dominique (à ne pas confondre avec la République Dominicaine) qui dort néanmoins sur ses deux oreilles grâce au Système de sécurité régionale signé avec d’autres états des Antilles. Sont ainsi gérées des opérations comme le sauvetage en mer, la prévention des trafics de narcotiques, les contrôles de la population, de l’immigration, de la pêche…

3. La République des Kiribati

La constitution du pays n’autorise aucune armée. Seule la police et les gardes-côtes sont chargés de veiller au grain. À noter que les Kiribati, avec ses 110 110 habitants sont de plus en plus menacés par la montée des eaux. À tel point qu’un accord est envisagé pour acheter 2000 hectares de terre au Fidji pour déménager la population quand les circonstances l’exigeront.

4. Les Samoa

La Nouvelle-Zélande protège les Samoa depuis la signature d’un traité d’amitié en 1962. Seuls quelques gardes-côtes assurent une surveillance de ce qui demeure la deuxième population polynésienne, en nombre d’individus après les M?ori. C’est beau l’amitié.

5. Le Liechtenstein

Cette principauté prise en étau entre la Suisse et l’Autriche n’a peut-être aucune armée, mais la loi exige, en cas de problème, que tous les citoyens majeurs de moins de 60 ans doivent répondre présent et prendre les armes.

6. Le Royaume des îles Salomon

Tristement célèbre pour avoir méchamment été touchée par les combats entre les États-Unis et le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale, cette démocratie parlementaire est membre du Commonwealth, qui intervient pour palier l’absence de forces armées.

7. La Micronésie

Si des gardes-côtes s’occupent de maintenir l’ordre, les États fédérés de Micronésie peuvent compter sur les États-Unis en cas de force majeure. L’Oncle Sam garde un œil sur la grosse centaine de milliers d’habitants de cette république fédérale, qui utilise d’ailleurs le dollars américain comme monnaie officielle.

8. Les îles Cook

Non seulement les Îles Cook sont défendues par la Nouvelle-Zélande, mais c’est aussi cette dernière qui les représente diplomatiquement à l’étranger.

9. Le Panama

L’armée panaméenne a officiellement été dissoute en 1990. Depuis, la république comprend une police, un service des frontières, un service aéronaval et un autre de protection institutionnel. Autant dire que même sans armée, le pays n’est pas sans défense.

10. Le Costa Rica

Là aussi, les Américains assurent la défense du pays, même si ce dernier garde sous le coude quelques 8000 hommes enrôlés dans une force de sécurité. Juste au cas où…

Peace & Love ! Enfin, en principe…

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.