On le sait, dans les airs, c’est parfois le gros bordel. Des milliers d’avions volent en même temps et on en vient à se demander comment il peut y avoir encore de la place tout là-haut. Sans parler de la pollution. Bref, certains pays, 5 plus exactement, ne participent pas à ce ballet car chez eux, pas d’aéroport. 5 pays et 2 territoires non-autonomes. Le truc, c’est que dans 90% des cas, ce n’est pas la volonté qui manque mais la place.

1. Andorre

Et d’ailleurs, ils n’ont pas non plus le train. En bref, c’est bien galère pour se déplacer. Malgré tout, les habitants peuvent compter sur l’aéroport d’Andorre-La Seu d’Urgell, à 12 km de la frontière espagnole. Sinon, en gros, c’est Toulouse, Barcelone, Gérone ou Lérida. Ou l’hélico. Car ça oui, on peut atterrir en hélicoptère.

2. Le Liechtenstein

Pas d’aéroport mais là encore un héliport. Il est à Balzers. Pour rallier le Liechtenstein en avion, il faut donc atterrir en Suisse ou en Allemagne et prendre la voiture ou le train.

4. Saint-Marin

Saint-Marin, c’est un peu comme l’île de Lost. Une fois qu’on y est, c’est pour de bon. Plus sérieusement, il y a un héliport et un tout petit aérodrome avec une piste en herbe. À noter que la république de Saint-Marin détient tout de même des parts de l’aéroport Federico-Fellini à Rimini en Italie, qui est aussi le plus proche.

5. Le Vatican

Pas assez de place, pas d’aéroport, c’est logique. Bon, cela dit, ils ont celui de Rome. Et il est pas loin du tout.

6. Tokelau

On passe maintenant aux territoires non-autonomes avec cet archipel néo-zélandais. Ici, on vient en bateau ou on ne vient pas.

Pas d’aéroport, pas de fouilles au portail sécurité.

Source : Wikipedia