Voyager c’est aussi savoir se perdre. Ça tombe bien, parce qu’en plus d’avoir un sens de l’orientation merdique, vous êtes, comme nous, super nuls en géographie. Mais ça c’était évidemment avant de découvrir ce top.

1. La Slovénie

A notre décharge, le pays n’existait pas officiellement il y a encore 20 ans. La République socialiste de Slovénie appartenait en effet, jusqu’à son indépendance en 1991, à la grande Yougoslavie. On ne va pas se mentir, la région fut un sacré bordel pendant des décennies, jusqu’à ce que les Slovènes votent leur indépendance par référendum en 1990. Et voilà, le travail : un pays tout neuf surnommé « la Suisse des Balkans » et planqué entre l’Italie à l’ouest, l’Autriche au nord, la Croatie au sud et un bout de frontière avec la Hongrie à l’est. A ne pas confondre évidemment avec la Slovaquie, même si visiblement ça arrive à un paquet de monde, avec chaque année des centaines de kilos de courriers mal acheminés entre les deux pays (plus de 600 kg en 2004).

Crédits photo (creative commons) : Walkerssk

2. La Moldavie

Quelle belle invention que les anciens pays de l’est pour les amoureux d’histoire et de géographie. Pour les autres, c’est une autre paire de manches. Historiquement, la Moldavie a longtemps été dans les jupons soviétiques. Au début du XIXème siècle, les Russes appelaient d’ailleurs cette région, la Bessarabie. Plus tard, le «pays» splitta pour composer la Roumanie sur sa partie occidentale, avant que le bloc soviétique ne rassemble son cheptel après la seconde guerre mondiale. Ce n’est finalement qu’en 1991, que la République de Moldavie vit réellement le jour, même si sa population reste encore aujourd’hui partagée entre son attachement à la Russie d’un côté, et ses racines plus européennes, de l’autre. Et si vous la cherchez sur une carte, vous trouverez la Moldavie nichée entre la Roumanie à l’ouest et l’Ukraine sur ses frontières nord, sud et est.

3. La Gambie

Vous en avez déjà entendu parler, mais de là à savoir situer le pays sur une carte hein… Et pour cause, la Gambie est le plus petit pays d’Afrique continentale, avec une superficie de 11 300 km2, soit quand même un peu plus que la Corse (8680 km2). Vous voyez où se trouve le Sénégal ? Ça tombe bien, la Gambie se trouve au même endroit puisque le pays coupe littéralement en deux l’ancienne colonie française, à partir du port de Banjul sur la côte Atlantique et en remontant le fleuve Gambie qui s’enfonce dans les terres, d’ouest en est.

Baobabs de Madagascar ? Follow ? : @afriquetimes ?@borderjunkie

A post shared by Afrique Times ? (@afriquetimes) on

4. La Sierra Leone

La Sierra Leone est un peu le Canada Dry des pays d’Afrique. Ça sonne comme le nom d’un western ou d’une contrée d’Amérique latine, sauf qu’en vrai, il faut regarder du côté de la côte atlantique africaine et plus précisément entre le Libéria au sud et la Guinée au nord. Une région réputée pour ses mines de diamants… et les conflits sanglants qui les entourent. D’ailleurs, malgré la richesse de leur sous-sol, la population reste parmi les plus pauvres au monde, avec un revenu par habitant de 330 dollars par an.

5. Le Kirghizistan

Wikipedia nous explique que « le Kirghizistan est un pays d’Asie centrale, encadré par le Kazakhstan au nord, l’Ouzbékistan à l’ouest, le Tadjikistan au sud-ouest… » Ce qui nous aide moyennement sur le coup… « et avec 858 km de frontières avec la Chine. » Ah là d’accord, on visualise tout de suite nettement mieux où on se trouve. Le truc drôle (enfin, pas hilarant non plus), c’est que la population des Kirghizes, parle une langue turque héritée de leurs ancêtres nomades turciques qui squattaient dans les parages au XVème siècle, et ce malgré la forte influence russe depuis le XIXème siècle. On se marre non ?

6. Brunei

De son vrai nom « Sultanat de Brunei Darussalam », également connu en Malais comme « l’Asile de Paix », ce pays se situe au nord de l’île de Borneo, qui elle-même est partagée entre la Malaisie et l’Indonésie. Pour info, Brunei est une monarchie islamique de droit divin où s’applique la Charia depuis 2013, mais seule la population musulmane est concernée, soit les 2/3 de la population. Et comme, le pays vit essentiellement de ses ressources en hydrocarbures, il continue d’attirer chaque année une importante communauté d’expats et leurs mœurs occidentales.

7. Le Suriname

Comme nous, votre cerveau pourrait à tort faire le rapprochement avec le Vietnam, le nioc mam, voire le surimi… sauf que le Surinam est un pays d’Amérique du Sud, et était connue jusqu’à son indépendance en 1975, comme la Guyane hollandaise, au nord du Brésil donc.

8. Le Salvador

A moins d’y avoir mis les pieds un jour, pas facile de situer précisément le Salvador, surtout qu’il s’agit du plus petit pays d’Amérique centrale (centrale parce que située entre l’Amérique du Nord, et celle du Sud, CQFD). Petit certes, mais costaud, puisqu’avec 6,3 millions d’habitants, c’est aussi le pays disposant de la plus forte densité de population du continent américain. Pour le situer correctement, sachez que le Salvador est le seul pays d’Amérique centrale à ne donner que sur l’Océan pacifique. Par contre, faites gaffe si vous y faite un saut, l’extrême pauvreté et les guerres entre gangs contribuent à la forte criminalité enregistrée dans la région.

9. Le Lesotho

Avant de savoir où situer le Lesotho sur une carte, encore faut-il savoir qu’il existe. C’est le cas, et ça ne date pas d’hier. Le Lesotho est une enclave grande comme la Belgique, qui se trouve au beau milieu de l’Afrique du Sud. Et comme le coin est riche en diamants et en réserves hydrauliques, forcément ça bataille sévère pour savoir qui va en profiter. Une chose est sûre, la population elle, ne roule pas en Bentley. Les inégalités sont énormes, le pays se classant 161ème sur 188 au niveau de l’indice de développement humain (PIB, espérance de vie, éducation), alors que parallèlement, il met à disposition une station de ski (afri-ski à 3200m d’altitude) pour attirer les touristes fortunés sud-africains.

10. Les Îles Féroé

Non seulement les Îles Féroé (îles aux moutons en danois) sont planquées au milieu de nulle part entre l’Ecosse et l’Islande, mais en plus on apprend que ce n’est pas un pays à proprement parlé. Il s’agirait en réalité d’une province autonome du Danemark, qui possède donc son propre gouvernement, compétent sur tous les domaines de la vie courante, à l’exception de la défense. Les Féroïens ont bien voté en faveur de leur indépendance en 2004, mais le référendum a été rejeté par le Danemark (tiens donc?). Un nouveau vote devrait être organisé le 25 avril 2018.

Vous aussi vous êtes super fortiche en géo ?

Source : wikipedia