On se plaint continuellement de la pluie en Bretagne, mais c’est qu’on n’est pas vraiment sorti de chez soi. Parce que niveau pluviométrie, la Bretagne, c’est du pipi de chat par rapport à d’autres pays du monde où la flotte est permanente. Pour que les pays scorent avec un haut niveau de pluviométrie, il faut qu’ils ne soient pas trop grands (pour ne pas abriter de climats trop différents) et surtout qu’ils se trouvent soit près de l’Amérique centrale, soit en Asie du Sud-Est. Une fois qu’on a compris ça, on n’est pas loin d’avoir tout compris.

1. La Colombie / précipitations moyennes : 3250 mm/an

La côte pacifique de la Colombie se prend de la flotte en continu toute l’année. Il y pleut pour ainsi dire tous les jours, ce qui explique pourquoi elle est couverte de forêts tropicales très denses. Si le centre du pays est plus épargné, il pleut tout de même régulièrement à Bogotà et Medellin, de même que dans la zone amazonienne, beaucoup moins sur la côte caraïbe. Bref, mieux vaut avoir un parapluie quand on fait le pèlerinage sur les traces de Pablo Escobar.

Crédits photo (creative commons) : Aztlek, Luis Alejandro Bernal Romero

2. La République démocratique de Sao Tomé-et-Principe / précipitations moyennes : 3200 mm/an

Situé au large du Gabon, ce petit pays colonisé par les Portugais a deux saisons des pluies : l’une dure entre octobre et novembre et l’autre entre mars et mai. Situé au niveau de l’Équateur, l’archipel ne rigole pas avec l’expression « saison des pluies » et se prend des trombes d’eau qu’on se croirait dans le Nord en novembre. C’est pratique pour produire du cacao, moins pour développer l’offre touristique.

3. La Papouasie-Nouvelle-Guinée / précipitations moyennes : 3142 mm/an

La Papouasie se tape des moussons de l’enfer sur un territoire relativement réduit, avec une saison des pluies qui dure quand même quatre mois, entre décembre et mars. Tout le Nord-Ouest s’en prend plein la gueule. Des papous (trempés) dans la tête.

Crédits photo (creative commons) : Will K, Kavanaugh D

4. Les îles Salomon / précipitations moyennes : 3028 mm/an

Vu que les îles Salomon sont juste à côté de la Papouasie Nouvelle-Guinée, les trouver collées à leur voisin n’est pas super surprenant. Le climat y est chaud et tropical et l’archipel se prend une flotte incommensurable de février à mai et de septembre à novembre. En revanche, les îles sont généralement épargnées par les cyclones, ce qui est plutôt du bol.

5. Le Panama / précipitations moyennes : 2928 mm/an

Parfois, au Panama, il pleut pendant 9 mois. Heureusement, cela n’arrive pas tous les ans. Enfin la saison des pluies dure quand même officiellement entre avril et décembre, ce qui nous fait bien 9 mois. Situé entre les deux océans dans une bande assez fine, le Panama est un genre d’enclave façon paradis fiscal en Amérique centrale qui se fait balayer par les courants océaniques et par des vents contraires. D’où la pluie permanente.

6. Le Costa Rica / précipitations moyennes : 2926 mm/an

Là encore, il est assez logique de retrouver le Costa Rica à côté du Panama rapport au fait qu’ils ont une frontière commune. Entre mai et décembre, le Costa Rica est un genre de Boudu sauvé des eaux et certainement pas le paradis des jolies plages et des forêts tropicales qu’on imagine habituellement. Il faut viser juste pour les vacances.

Crédits photo (creative commons) : MadriCR

7. La Malaisie / précipitations moyennes : 2875 mm/an

On ne s’étonnera pas de trouver à nouveau un pays tropical. Dans le Sarawak et le Sabah, les habitants se prennent des draches sévères pendant les moussons, qui tombent entre décembre et mars. Ce qui n’empêche pas la Malaisie d’être un superbe pays à visiter. Mais plutôt en avril ou en mai.

8. Le Brunei / précipitations moyennes : 2722 mm/an

Toujours cette idée de voisinage. Le Brunei est situé sur l’île de Bornéo, enclavé dans le Sarawak, le Brunei se tape un climat proche de celui de la Malaisie. Les marées y sont violentes et l’humidité permanente. Prévoir des affaires absorbantes.

9. L'Indonésie / précipitations moyennes : 2702 mm/an

Décidément, on ne quitte plus la zone. Le climat de l’Indonésie est lié à la chaleur de ses eaux territoriales. Comme en Malaisie, il flotte énormément entre décembre et mars et le Nord-Ouest de l’archipel est le plus touché par les torrents. Et puis l’Indonésie n’est pas épargnée par les tsunamis et autres raz-de-marée terribles.

rain woman Bali Indonesia

10. Le Bangladesh / précipitations moyennes : 2666 mm/an

Déjà que c’est un des pays les plus pauvres du monde, le Bangladesh se tape en plus une pluie d’enfer avec une mousson qui dure entre juin et octobre, une période durant laquelle le pays se prend 80% de sa pluie annuelle. Bang Bangladesh.

Raindrops keep falling on my head.

Source : Indexmundi