Sisi ça existe ! Le renommée des Français à l’étranger tient notamment à leur incapacité à parler une langue étrangère. Heureusement, il n’y a pas que nous. Sauf que les autres n’ont ni le fromage ni le pinard.

Un top tiré du guide de survie quand t’es nul en anglais, disponible aux éditions Tut Tut.

1. Les Russes (et les Ukrainiens).

Mais ils ont la vodka, qui est un langage universel.

2. Less Koweïtiens, les Saoudiens et les Libyens.

Mais ils ont du pétrole, qui est un autre langage universel.

Source photo : Giphy

3. Les Émiriens.

Ils s’en foutent, ils ont des sous. Décidément, à quoi sert l’anglais ?

4. L'Amérique hispanophone.

À l’exception des Argentins, tous ces gens sont clairement plus latinos qu’américains.

5. Les Turcs.

Déjà qu’ils ont changé d’alphabet il y a moins d’un siècle, il faut leur laisser le temps d’assimiler quand même.

6. Les Azéris.

Par contre, ils parlent bien le ch’ti : ça compte ?

Source photo : Giphy

7. Les Brésiliens.

Le combo mondial de foot + Jeux olympiques n’a pas fait progresser la population, trop occupée à boire des caïpirinhas devant la téloche.

8. Les Chinois.

Ils sont tellement nombreux que la première langue parlée dans le monde est le mandarin, avec plus d’un milliard de locuteurs. L’anglais ? Rien à péter.

9. Les Irakiens.

On les comprend, nous non plus on n’avait pas envie d’apprendre la langue de l’envahisseur après le Blitzkrieg.

10. Les Mongols.

Pourquoi s’embêter quand on peut chevaucher à travers les steppes et planter sa yourte ou bon nous semble ?

Source photo : Giphy

Bah voilà, y’a pas à rougir.

Prix : à partir de 9,9€ chez Amazon.fr