Le World Travel Awards décerne chaque année une foultitude de prix aux destinations touristiques mondiales et entreprises qui participent à l’essor du tourisme dans le monde pour récompenser les meilleures. Parmi les récompenses, l’une concerne l’offre gastronomique du pays et, depuis 2012, c’est le Pérou qui gagne systématiquement. Et les autres pays nommés sont peu ou prou toujours les mêmes. Une occasion de faire un tour du monde des pays où l’on bouffe le mieux.

1. Le Pérou

Le Pérou remporte le prix non stop depuis 2012 et à raison. La richesse culinaire du pays a commencé à se faire connaître au début des années 2000, où la passion un peu bobo pour le ceviche a gagné l’Europe et les États-Unis. On y bouffe donc du ceviche, mais aussi le fameux aji de gallina, une préparation de poule en bouillon légèrement épicée, des papas rellenas, soit des pommes de terre en purée fourrées à la viande, reconstituées et saisies à la poêle, du poisson à toutes les sauces et des plats globalement très sains, très variés et délicieux. Les Péruviens sont d’ailleurs très fiers de leur gastronomie et ils ont bien raison : c’est aussi là-bas qu’on trouve les meilleures empanadas, lesquelles sont rôties au four et non frites, contrairement à la pratique courante sur la côte caraïbe.

#CevichePeruano de #? #mykitchenmyrules ?

A post shared by Gastronomía a lo Catracho ?? (@gastracho) on

2. La France

Pendant des années, la suprématie française en matière de gastronomie a été incontestable. La variété de nos terroirs, la passion générale des Français pour la bouffe et la qualité de nos plats les plus connus, du confit à la choucroute et de la bouillabaisse à la fondue bourguignonne, ont fait les belles heures des critiques gastronomiques mondiales. Désormais contestée, la France reste tout de même un acteur majeur de la gastronomie mondiale et ses recettes sont largement copiées dans le monde. Et c’est vrai qu’on bouffe bien en France, des produits relativement sains, d’autant que l’hexagone est encore assez épargné par la malbouffe – pas tant que ça, mais comparé à d’autres pays du monde, il n’y a pas photo.

All that seafood shopping gave me a crave of orange duck #magretdecanard #frenchcrave #saturdayvibes

A post shared by Jazmine (@jazmineosorio) on

3. La Chine

Qui dit territoire géant dit variété infinie des recettes proposées. Des dim sum cantonais au canard laqué cantonais en passant par des milliers de plats dont on ignore totalement l’existence la faute à une offre de restauration chinoise en France assez standardisée, la Chine offre énormément de saveurs à qui a envie de les découvrir – et n’a pas peur de commander des trucs sans trop savoir ce qu’il y a dedans rapport au fait qu’il ne lit pas les sinogrammes. Mention spéciale pour la cuisine ouïgour, absolument phénoménale.

4. Le Japon

La cuisine japonaise est assez exceptionnelle, dans sa diversité, sa qualité et sa propension à être saine. Si la France se gave de sushis depuis bientôt 20 ans, les Français ignorent globalement les autres trésors nippons (ni mauvais), à l’image du Tonkatsu, un porc croustillant et nappé de sauce, des croquettes korokke ou des méduses séchées. Ça change du sushis en bas.

5. L'Inde

À l’image de la Chine, l’Inde dispose d’autant de recettes traditionnelles qu’elle a de régions – c’est-à-dire beaucoup. Rien à voir entre la gastronomie du Sud et celle de la région du Cachemire et la plupart des restaurants indiens en France proposent des plats qui mélangent approximativement les recettes traditionnelles et les attentes occidentales. Entre le daal de lentilles de là-bas et le butter chicken qu’on sert en France, pas grand’chose à voir. Après, le risque, c’est de tomber malade en bouffant n’importe où.

Not eaten in India! But... It's extremely popular here in Melbourne! You'll love our butter chicken

A post shared by Indian Star Restaurant (@indianstarrestaurant) on

6. La Thaïlande

Pad Thaï, curry vert, larmes du tigre, curry rouge ou Laam : la bouffe thaï est une tuerie. Une tuerie absolue. Souvent très épicée, très réceptive aux influences laotiennes et chinoises, la cuisine thaïlandaise est un des trucs qui font le plus plaisir quand on voyage en Thaïlande (avec la beauté des paysages, les temples magnifiques et les gens sympas ah et aussi que ça coûte quasiment rien sur place). Je me thaï tout de suite en Asie.

Tom Yum Goong?. #eatravelust #streetfood #foodie #instafood #instafoodie #thairecipe #thaidish #thaifood #thailand

A post shared by Eat Food Dessert Travel (@eatravelust) on

7. L'Italie

Est-il vraiment nécessaire de présenter la bouffe italienne ? Elle est tout aussi variée que la française, bien loin du simple cliché des pizzas et des pâtes. Dans le Nord, on déguste des poissons merveilleux, dans le Sud on cuisine l’agneau comme nulle part ailleurs. Ragoûts, mélanges terre-mer à l’image du vitello-tonnato, recettes de pâtes exceptionnelles et puis des vraies pizzas, quand même, avec de la mozza d’exception, de bonnes tomates et de la vraie huile d’olive. On mange vraiment vraiment vraiment bien en Italie. Cœur cœur.

La perfezione e la bontà. #vitellotonnato #langhe @ilboscaretoresort #ilboscaretoresort #labriccolina

A post shared by Chiara Maci (@chiarainpentola) on

8. L'Espagne

Bon, les Espagnols sont connus pour y aller un peu fort sur l’huile, mais ils ont quand même de belles intuitions. Frotter du pain avec de l’ail et des tomates, par exemple, c’était malin ; et faire des patatas bravas aussi. Leur porc est plutôt bien cuisiné, leur jambon n’en parlons pas et les Espagnols savent quoi faire avec un poivron. Une cuisine typiquement méditerranéenne, une appétence pour le riz safrané et énormément de recettes régionales délicieuses.

9. La Malaisie

La cuisine malaisienne se nourrit des influences javanaises, chinoises et indiennes, mélangées aux apports de la colonisation, notamment hollandaise. Beaucoup de riz sous beaucoup de formes, beaucoup de piments, des bouillons, des ragoûts, de la volaille et des fruits de mer, et surtout beaucoup de légumes parfaitement cuisinés. Le curry, ou gulaï, est délicieux, de même que le nasi ambang, avec son poulet et ses fruits de mer marinés et que le nasi kerabu avec son riz bleu. Miam miam.

Crédits photo (creative commons) : amrufm from Shah Alam, Malaysia

10. Les États-Unis

Même s’ils ont inventé la malbouffe, les États-Unis ont tout de même un certain nombre de recettes typiques intéressantes et qui font plez’. À part les Argentins, personne ne sait faire griller la viande comme les Américains et, désormais, leurs vins ne sont pas dégueulasses du tout. L’agriculture intensive permet d’avoir un bon rendement en légumes pas toujours exceptionnels mais néanmoins existants et entre influences européennes et tex-mex, la gastronomie nord-américaine s’est beaucoup enrichie. La taille du territoire et les vagues d’immigration ne sont pas étrangères à cette qualité.

Dry rubbed pork spare ribs ????

A post shared by SoCal Smokin BBQ (@socalsmokin.bbq) on

Ça y’est, j’ai faim maintenant. Bravo.

Source : World Travel Awards