Franchement, la France, tu l’aimes ou tu la kiffes quand tu te dis que tu pourrais être né en Pologne ou en Haïti et que ce serait pas si facile de sortir dans la rue en étant de bonne humeur et faire des sauts de cabri en mangeant du chocolat. Franchement.

1. La Pologne

Ok. Donc imaginez un pays coincé entre la Russie, la Prusse et l’Autriche. Dès 1138, le pays est frappé par des guerres civiles et démembré en duchés. Ensuite, la Pologne s’y croit un peu, se met à la colle avec la Lituanie et tout et tout, mais l’Etat n’est pas suffisamment fort pour résister aux appétits des grands voisins. En 1738, la Pologne est amputée d’un tiers de son territoire et de sa population à la faveur d’un grand partage entre Prusse, Russie et Autriche. Ensuite, il y a une petite révolution en 1831, mais elle est matée par les Russes qui entament une campagne de russification. Et puis le XX° siècle qu’on connait, avec cette fameuse affaire du corridor de Dantzig qui déclenchera l’invasion allemande, puis les massacres de Juifs. Et puis le communisme à nouveau. Et puis aujourd’hui, à part Jean-Paul II, hein… PAUVRE POLOGNE.

2. La Hongrie

D’abord dominée par l’Empire ottoman, puis par l’Autriche, puis intégrée dans une Autriche-Hongrie où elle n’avait pas trop son mot à dire, la Hongrie est ensuite devenue indépendante sur un territoire réduit, nazifiée, puis soviétisée, soulevée en 1956 et matée dans le sang par les chars soviétiques, la voilà aujourd’hui dirigée par Orban. Le tout avec une langue qu’on sait pas d’où elle vient. Pauvre Hongrie.

Source photo : Giphy

3. Haïti

On aurait quand même pu mettre Haïti en premier. Colonie française esclavagisée, devenue république indépendante, divisée en deux, occupée à plusieurs reprises par des forces étrangères, pays le plus pauvre du monde, victime des deux dictateurs Duvalier absolument horribles, isolée de tout, détruite par un tremblement de terre et arnaquée par l’aide internationale… On peut pas parler de baraka non plus.

4. L'Indonésie

Si y’avait bien un archipel qui a été envahi par tout le monde, c’est l’Indonésie. D’abord relié à l’Australie, il a été envahi par les bouddhistes venus d’Asie, puis par les musulmans venus de Chine et les Européens, notamment les Portugais et les Néerlandais bien décidés à se servir des îles pour faire leur commerce peinards. Et quand enfin les Indonésiens ont décidé de devenir indépendants, ils se sont faits envahir par les Japonais pendant la Deuxième guerre, avant ENFIN d’obtenir leur indépendance en 49. Puis des tentatives de putsch communistes, un peu de peinardise pendant le non-alignement, et un rapprochement vers l’Est qui crée des tensions avec les Occidentaux et la Malaisie. Une petite dictature des familles dès 1965 et jusqu’en 1998. Le tout avec des tsunamis en veux-tu, en voilà. Tout le temps.

5. L'Ukraine

Même combat que la Pologne et la Hongrie. L’Ukraine a eu le plus grand mal à voler de ses propres ailes, constamment envahie par les Russes et notamment pendant le temps de l’URSS, quand le pays pourvoyait la moitié de l’effort agricole de l’Union. Tchernobyl et des subsides ridicules lors de la chute de l’URSS. Et aujourd’hui encore, une domination ABSOLUE des intérêts russes dans le pays.

6. Le Paraguay

La colonisation, bien sûr. Puis, après plusieurs années de prospérité (marquées quand même par une dictature sanguinaire après l’indépendance), la guerre de la Triple Alliance déclenchée par un militaire dingo contre le Brésil, l’Argentine et leurs alliés anglo-saxons. Guerre évidemment perdue : le Paraguay y a perdu un bon tiers de son territoire et 75% de ses paysans. Et là c’est la guerre contre la Bolivie, puis la succession de régimes autoritaires, une guerre civile, un candidat assassiné à la présidentielle, le retour des bons vieux partis autoritaires, un taux de pauvreté extrême de 26% et un écart dément entre les riches propriétaires agricoles et les pauvres travailleurs.

Source photo : Giphy

7. L'Arménie

Coincée entre la Perse et les Romains, l’Arménie était le terrain de bataille préféré des deux empires pendant des années. Finalement envahie par la Perse, les Arméniens ont été réprimes durement par les envahisseurs. Plus récemment, les Turcs ont fini le boulot en faisant un génocide massif en 1915, créant une diaspora démente et donnant aux frontières arméniennes une géographie sans aucun rapport avec le pays historique. Et ensuite invasion soviétique, tremblement de terre et chanson Pour toi Arménie. Imaginez, un peu.

8. Le Congo

S’il y a bien un pays européen qui a pas été classe pendant la colonisation (aucun n’a été classe, mais le pire du pire du pire), c’est la Belgique. Les Belges avaient établi un fonctionnement atroce dans leurs colonies, et notamment au Congo, où un esclave se vendait pour le prix d’un livre et où l’humanité des Noirs était totalement niée. Une fois l’esclavage aboli et l’intégrité territoriale du Congo rétablie, voilà que la guerre civile a fait des milliers de morts, engendré une partition qui a profité à des dictateurs bananiers largement soutenus par les Européens, Mobutu et Kabila.

On n’est pas si mal en France.