T’as pas trop le moral en ce moment ? T’inquiète, t’es pas le seul. En France, on est les champions du monde dès qu’il s’agit de se prendre la tête pour pas grand-chose. Mais en cherchant bien, certains font également très fort dans le domaine.

1. L’Italie

Si les Italiens ont l’air tout le temps énervé, parlent fort et sont un poil sans gène, ce n’est pas vraiment de leur faute. Ces gens là souffrent, mais pas en silence comme chez nous. Chez eux, il faut qu’il y ait de la vie, que ça virevolte, que ça rigole ou que ça s’engueule… n’importe quoi du moment qu’ils ne restent pas seuls dans leur coin. Selon une étude sortie du bois, 4 % des Italiens souffriraient de dépression, la plupart liée à des problèmes relationnels (famille, divorce…) plus que financiers, même si souvent les deux sont liés. Bref, c’est pas la joie, mais eux au moins savent faire semblant.

Source photo : Giphy

2. Le Mexique

Voilà au moins un pays qui a de bonnes raisons de se prendre la tête. En plus de ses problèmes de violence et de corruption galopante dans certaines régions, le Mexique se retrouve depuis quelques mois avec un nouveau voisin bien chiant, qui s’est mis en tête de construire un immense mur pour protéger sa propriété, avant de lui envoyer la facture. On comprend que les Mexicains l’aient mauvaise. Ils sont d’ailleurs 4,8 % à se déclarer déprimés, dont une majorité de femmes seules, célibataires, divorcées ou veuves.

3. L’Espagne

Ils se couchent tard, ils font la fête jusqu’à pas d’heure, ils passent leur vie à table, ils adorent le sport à la télé ou chaussures aux pieds… et pourtant, les Espagnols n’ont pas le moral. Ils seraient près de 5 % à admettre ne pas se sentir bien dans leurs baskets, avec une forte proportion de jeunes, contrairement aux autres pays. Ces derniers souffriraient surtout du manque de perspectives professionnelles, même s’il paraît que chez eux aussi, l’économie est à la reprise.

Source photo : Giphy

4. La Belgique

C’est vrai qu’il fait plutôt moche vers chez eux, mais quand même, ce n’est pas une raison pour avoir le moral dans les chaussettes. Les Belges seraient environ 6 % à admettre souffrir de dépression. On se rassure comme on peut en regardant leurs films, souvent sombres, un peu désabusés aussi, mais tellement rayonnants et humanistes (ok, sauf peut-être C’est arrivé près de chez vous, et encore). Faites pas la gueule, les Belges. Dites-vous que ça aurait pu être pire, vous auriez pu naître Français.

Source photo : Giphy

5. Le Liban

Coincé entre la Syrie, Israël et la Jordanie, le Liban n’a vraiment pas de bol avec ses voisinsqui passent leur temps à s’engueuler, quand ils ne se tapent pas carrément sur la gueule. Leurs embrouilles durent depuis tellement longtemps qu’aujourd’hui ce sont les Libanais qui se prennent la tête. Les ventes d’antidépresseurs et autres somnifères sont en hausse constante dans le pays, quand ses habitants ne décident pas carrément de fuir la sinistrose ambiante et de tenter leur chance à l’étranger.

6. La Colombie

Shakira a un jour déclaré que « les Colombiens n’étaient pas déprimés de la même façon que dans les autres pays ». Elle doit savoir de quoi elle parle, du moins on l’espère, car de notre côté on n’en a strictement aucune idée. Tout ce qu’on sait, c’est que les Colombiens ne vont si bien que ça. Ils seraient même un peu moins de 7 % à se sentir carrément déprimés. Problème : tout le monde a l’air de s’en cogner le coquillard. Quasiment rien n’est prévu pour accompagner les personnes concernées, qui ont elles-même souvent des difficultés à parler de leur état. Heureusement qu’il y a le Waka Waka !

Source photo : Giphy

7. Les Pays-Bas

Visiblement, ce n’est pas en légalisant les cigarettes qui font rire, que les Hollandais ont retrouvé le moral. Pourtant sur le papier (roulé), ça avait l’air de tenir la route. Le pire, c’est qu’ils ne savent pas eux-même pourquoi ils se sentent aussi déprimés. Certains psy locaux estimeraient que leurs compatriotes auraient culturellement tendance à broyer du noir. Au point de se couper le lob de l’oreille ?

8. L’Ukraine

Ils ont clairement des raisons d’être tendus depuis quelques temps. Tchernobyl ? Passe encore. La Crimée ? Compliquée c’est vrai, mais ce n’était rien comparé au stress d’organiser l’Eurovision 2017 ! Et tout ça, pour voir le Portugal faire un hold up et rafler la mise (oui un peu comme à l’Euro 2016 de foot en France).

Source photo : Giphy

9. Les États-Unis

10 % des Américains se déclarent déprimés voire dépressifs. On peut les comprendre. Et contrairement aux autres pays de ce top, ce ne sont pas toujours les plus à plaindre qui se prennent le plus la tête. Une aubaine pour les psys, l’industrie pharmaceutique et les évangélistes de tout bord.

Source photo : Giphy

10. La Chine

C’est en Chine qu’on trouve le plus fort taux de personnes déprimées et dépressives. Vu comment la plupart en chie au quotidien, on comprend facilement pourquoi.

C’est toujours rassurant de savoir qu’il y a plus malheureux que soi, non ?

Source : Therichest.com