Il a récemment sorti le quatrième volume de son autobiographie dessinée L’arabe du futur, ses Cahiers d’Esther existent désormais en version animée, bref, le gars surfe sur la vague de la gloire et du succès. Et pour cause. Quand Riad Sattouf nous pond un truc, on est rarement déçu, à tel point qu’on l’adulerait presque un peu beaucoup. Et nous quand on adule quelqu’un, eh bien on le crie haut et fort jusqu’à ce que les voisins nous jettent leur chaussures dans la gueule.

1. Il a dépassé Eric Zemmour dans le classement des meilleures ventes

Et franchement, on trouve que c’est assez cocasse que le dernier essai de Eric Zemmour Destin français soit détrôné par L’arabe du futur, ça donne un sentiment de satisfaction rarement égalé tout en illustrant le grand paradoxe français. Toujours est-il que le tome 4 de L’arabe du futur se place en première place du top 20 des bouquins les plus vendus en France. YAY.

Source photo : Giphy

2. Il a enfanté Pascal Brutal

Certainement un des personnages les plus drôles de l’histoire de la drôlerie. Dans un futur moyennement proche où Alain Madelin règne en puissance sur les terres bretonnes, cette grosse brute épaisse aux muscles de béton, machiste et bisexuel, fan de Diams et prêt à casser de culs a toutefois un cœur sensible. Un véritable maître à penser.

3. Il a révélé Vincent Lacoste avec Les beaux gosses

Première réalisation sortie en juin 2009, elle lui vaudra trois nominations et le César du meilleur premier film. Et puis surtout, il révèle un Vincent Lacoste encore boutonneux de 16 ans et les aléas de la vie de lycée pour un ado. Sans jamais sombrer dans l’habituel drame de d’adolescence, Riad Sattouf signe la première vraie comédie sur les jeunes et ça fait plaisir.

4. Il a ouvert une fenêtre sur le cerveau des enfants de 10 ans

Enfin pas concrètement parce que sinon il serait en prison pour avoir procédé à une lobotomie sur des mineurs. Mais avec ses Cahiers d’Esther, il parvient à nous livrer des anecdotes truculentes et humainement sourcées sur le contenu des cours de récré de la primaire.

5. Parce qu'avec La vie secrète des jeunes, on n'a plus regardé les gens de la même façon dans le métro

Dans le métro ou dans la rue ou dans les bars ou n’importe où, il publiait ces petits strips chez Charlie Hebdo (une collaboration de 9 ans c’est beau putain). Et puis il ne s’est pas arrêté là, ses trouvailles du quotidien sont devenues des capsules vidéos pour Canal + qu’il a écrites réalisées. Bon entre nous, on préfère la version dessinée mais le résultat n’est quand même pas trop dégueulasse.

6. Il a dessiné le nouveau visage des Ulysses de Télérama

Alors peut-être que vous ne le saviez pas mais le petit personnage emblématique incarnant l’avis de l’hebdo s’appelle Ulysse. A la base il vient d’une BD de Omer Boucquey et a été revisité au fil du temps pour être enfin revu et corrigé par ce bon vieux Riad. Alors excusez-moi mais c’est pas de la daube, c’est un peu comme si, à l’instar de Laeticia Casta, il avait prêté sa poitrine au buste de Marianne.

7. Parce qu'on lui a quand même pardonné son deuxième films Jacky au royaume des filles

Malheureusement son deuxième film n’a pas rencontré le même succès que le premier. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a tellement peu de gens qui l’ont vu que le reste a au moins été épargné. Même si le pari était plutôt ambitieux (imaginer une dictature où les femmes seraient au pouvoir, why not), le résultat n’était pas à la hauteur de nos espérances. Dommage. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il a lâché le cinéma pour commencer l’écriture de son œuvre ultime L’arabe du futur. Donc finalement, quelque part, on est plutôt content.

8. Parce que L'Arabe du futurest une oeuvre qui rentre sans aucun doute au panthéon des BD les plus géniales de tous les temps

Oui bon bah quoi vous trouvez qu’on fait de la lèche ? Bah ouais on fait de la lèche. Mais de la lèche sincère. De la lèche homéopathique. De la lèche salutaire. L’arabe du futur, ce n’est pas qu’une simple autobiographie sur l’enfance du dessinateur. C’est une véritable fresque sur le socialisme arabe dans les années 80 par le prisme de son père. Pour vous donner une idée, le premier volume a été vendu à 200 000 exemplaires et sa série fait partie des livres français les plus traduits dans le monde. Comme quoi, succès populaire peut tout à fait rimer avec qualité supérieure. Enfin pas vraiment parce que « populaire » et « supérieure » ça fait même pas une rime pauvre, donc sur le plan littéraire, ce n’est pas recevable mais bon parfois on a envie de repousser les limites de l’inconcevable et de casser les codes de la bienséance. Yolo.

9. Il a décliné sa nomination au Grand Prix du festival d'Angoulême parce qu'il n'y avait pas assez de femmes à son goût dans la liste des 30 auteurs nominés

Et en bonnes gauchiasses féminazies sans gluten, on trouve que c’est un geste assez fort qui a permis de mettre en lumière la faible présence de dessinatrices dans les grands festivals de bande-dessinées.

10. Juste parce qu'on aimerait bien ouvrir un restaurant de plats de viande sautée qu'on appellerait Grillade Sattouf

Merci au personnage sous-mental de Titouan dans le dernier volume qui nous a brûlé au troisième degré avec sa vanne tout droit venue de l’enfer des carnistes. Appelez la police de l’humour.

Source photo : Giphy

Ça part en achat.