Voilà ton môme de retour d’un séjour à la campagne et il n’a qu’une seule idée en tête, celle de faire de l’équitation. Du poney, quoi. « Steuplééé, on peut en avoir un, dis ??? ». Alors mon p’tit, je t’aime de tout mon cœur, mais que les choses soient claires dès le départ, c’est non. Mort. Même pas en rêve. Oublie. Tu n’aurais jamais ce cadeau pour enfant. En revanche tu peux tout à fait rire des chevaux.

Pleure pas, je t’explique.

1. Un cheval, ça pue

Et un poney, ça pue encore plus, à c’qui parait. Comme toutes les autres bêtes d’élevage, le cheval pue. T’as vu dans quoi ça vit ? Dans un pré plein de boue ou dans une écurie où ça pue encore plus. A ton avis, elles viennent d’où, toutes ces mouches, hein ?

2. Un cheval, c’est salissant

C’est plein de poussière, ça fait caca partout, n’importe quand et toi, paf, tu marches dedans. Touche un cheval et regarde ta main. Alors ? Alors, apprends d’abord à faire ta lessive et on en reparlera plus tard.

3. Un cheval, c’est dangereux

Bah ouais, vue la hauteur du machin, tu peux te faire très mal si tu tombes. C’est pas pour rien qu’on doit porter une bombe (le casque hein, pas le truc qui explose). Et un coup de sabot mal placé peut très vite arriver sans qu’on sache réellement pourquoi. C’est imprévisible, ces bestioles.

4. Un cheval, c’est pas fiable

Si ta tête ne lui revient pas, il peut te mettre par terre en un rien de temps. Si quelque chose l’effraie (genre un chien qui aboie ou une feuille qui bouge), il peut partir en live. Quand tu décides de monter à cheval, tu ne sais jamais vraiment à quelle sauce tu vas être mangé. C’est un peu con, un cheval, quand on y pense. On dit de ménager sa monture alors qu’en fait, c’est elle qui ne te ménage pas. Fais du vélo. C’est aussi bien, le vélo.

5. Un cheval, ça coûte cher 

Bah oui, il faut bien aborder les sujets qui fâchent. Même si tu n’es pas propriétaire de ton canasson, l’inscription en club, les cours, le matériel, tout ça coûte une blinde. Et moi, j’aimerais d’abord pouvoir changer la chaudière, partir en vacances et éventuellement pouvoir manger autre chose que des pâtes, tu comprends ?

6. Un cheval te prend tout ton temps

Et moi, j’aimerais passer mon temps libre à faireautre chose qu’à aller au fin fond de la pampa te regarder tourner dans un manège glacé (même ton poney il est blasé), à attendre que t’ai fini de lui curer les sabots et de le coiffer comme ta poupée.

7. Le cheval, c’est un truc de snob

Et chez nous, on n’est pas snob, au cas où t’aurais toujours pas compris. Non mais t’as vu le look des cavaliers, ils se la pètes grave ! Et t’as vu les noms ridicules qui donnent à leur bestiole ? Tarte aux fraises, Caramel, Silence-on-tourne, Damour & Dofraich… Lamentable. T’as envie de monter un cheval qui s’appelle Lamentable, toi ?

8. Le cheval, c’est pas un sport

Bah oui, c’est lui qui court et toi, tu ne fais rien d’autre que le guider. Non ? Alors vas-y, montre-moi comment t’arrives à sauter par-dessus des barrières plus grandes que toi sans cheval. Pas possible, hein ? C’est bien ce que j’dis, c’est lui qui bosse, pas toi.

9. Parce que le foot, c’est tellement mieux

Et tellement plus simple et pratique, vu qu’il y a un terrain dans à peu près chaque bled de plus de 50 habitants. Il suffit de bien placer deux cartables pour faire des buts et de jouer avec les copains. C’est fédérateur. T’as déjà vu 100 000 personnes se réunir pour voir une compétition équestre, toi ? Bah voilà.

10. Le cheval, c’est meilleur en tartare

Le cheval, je le préfère dans mon assiette. Et toi aussi, d’ailleurs. Ben quoi, on s’était régalé au dernier repas chez tes grands-parents, non ? Tu t’étais même resservi, il me semble. Alors, tu l’aimes comment, ton canasson ?

Ouais OK je sais, on a tous des bons souvenirs de l’équitation. Un sport qui nous a fait acheter tout à un tas de trucs débiles pour fan de cheval. Et oui, on regrette.