Oui bon OK, tu ne peux pas vraiment choisir le moment où tu vas accoucher. Mais si tu peux éviter de faire ça au mois d’août ça peut être pas mal, pour toi comme pour ton môme à naître, parce que le mois d’août, c’est le pire de l’année pour pondre un héritier.

1. Tu seras seule

Personne ne viendra te voir à la maternité, parce que tout le monde sera en vacances. Quant aux posts Instagram que tu publieras après la naissance avec la tronche de ton nouveau bébé en premier plan, tu peux être certaine que tu n’auras que 5 likes au maximum, parce que les gens seront dans la piscine plutôt que sur leur téléphone. Tout ça pour ça quoi.

2. Ton gamin ne pourra jamais fêter son anniversaire avec ses copains

On les compte par milliers, les pauvres enfants qui n’ont jamais pu avoir leur copains à leur anniversaire parce qu’ils avaient eu la mauvaise idée de naitre au mois d’aout. Si la vision de ton gamin seul le 8 aout, à ouvrir ses cadeaux en silence et en solitaire ne te refroidie pas, je ne sais pas ce qu’il te faut, espèce de coeur de pierre.

3. Y’a moyen que son signe astrologique soit Lion

Et les Lions, on le sait, c’est des gros cons. Ils sont égoïstes, souffrent généralement d’un gros complexe de supériorité et n’acceptent pas qu’on leur tienne tête. Ouais, c’est des dictateurs, exactement. D’ailleurs, tu sais qui était lion ? Mussolini. Ouais. Comme-par-hasard.

4. Il fait trop chaud pour accoucher

Déjà qu’en temps normal, accoucher c’est pas le sport le plus doux du monde, alors imagine devoir donner tout ce que t’as au fond des tripes en pleine canicule. Nan franchement on ne souhaite ça à personne, c’est un coup à se taper un malaise ça.

5. Tu préfèrerais être à la plage plutôt qu’à la maternité

Franchement, quitte à choisir entre être au bord de la piscine avec les pieds dans la flotte ou bien dans un hôpital sans clim le 15 aout, tu choisis quoi ? Bah voilà, y’a pas à tortiller du cul hein.

6. Tu peux dire adieu aux fringues de naissance trop moelleuses

Tu sais, les petits bonnets et les petits pyjamas bien chauds et trop mignons qui te donnent l’impression d’avoir accouché d’un bébé qui va faire des pubs pour Pampers, bah tout ça tu peux oublier parce qu’il fait 40 degrés et que même les murs de ta chambre d’hôpital sont en train de suer.

7. Tu vas encore plus gonfler des jambes

Déjà que la grossesse ça fait gonfler des guiboles, rajoute à ça des températures bien trop élevées et tu peux être certaine que tu te trimballeras avec des bas de contention même en plein mois d’aout. La plaie.

8. Si t’accouches le 1er aout, c’est la journée mondiale de la frite belge

Et t’as vraiment envie que ton môme naisse sous le signe de la frite au gras de boeuf ? C’est comme tu veux hein, mais faudra pas venir pleurer si sa vie n’est qu’une vaste blague belge après ça, chacun ses choix hein.

9. C’est même pas sûr qu’il y aura du monde pour t’accoucher

Parce que quand on te dit que tout le monde est en vacances, ça concerne aussi tout le personnel hospitalier. Alors oui, t’auras toujours deux trois personnes de garde et des internes qui auront bien les boules d’être là, mais tu peux carrément faire une croix sur la présence de ton super obstétricien le jour de ton accouchement, il sera pépouze sur une plage Corse à se faire bronzer les orteils.

10. Ça va niquer tes vacances

Parce que oui, tout le monde sera en vacances sauf toi, qui sera coincée chez toi avant l’accouchement parce que tu ne pourras pas t’éloigner de ta maternité au cas où. Et tu penses que tu pourras partir après avoir pondu le divin enfant ? Que nenni, tu seras cloitrée chez toi avec ton baby-blues et les couches sales, c’est trop bien.

Définitivement, aout c’est le pire mois de l’année pour accoucher. Avec le mois de décembre, mais on en reparlera plus tard si tu veux bien.