Il y a peu de personnes sur terre qui remplissent à ce point la fonction d’icône. Mylène Farmer fait évidemment partie de ce petit groupe select de chanteurs et chanteuses cultes qui incarnent une époque et un style reconnaissable entre mille. Alors on aime ou on aime pas mais on ne peut pas nier qu’on est face à un monstre musical (qui était tout de même l’artiste musicale francophone la mieux payée de l’année 2013, sympa). Alors forcément, elle peut se permettre d’avoir des paroles légèrement alambiquées.

1. "Un maman a tort, deux c'est beau l'amour, trois l'infirmière pleure, quatre je l'aime, cinq il est d'mon droit, six de tout toucher, sept je m'arrête pas là, huit je m'amuse" (Maman a tort)

POPOPOOOO attention c’est le touuuuuut premier single de Mylène. Il sort en 84 et on sait très bien qu’à cette époque , on fait n’importe quoi avec les paroles du moment qu’on colle un synthé bien dégueu par dessus et un clip psychédélique c’est tout bon. Bon alors l’histoire parle d’une jeune fille en HP qui veut se taper son infirmière. Ah bon, vous ne l’aviez pas compris ?

2. "Si la mort est un mystère la vie n'a rien de tendre si le ciel a un enfer le ciel peut bien m'attendre" (Désenchantée)

Et en prime le clip avec un festival de gavroches. On est entre les Misérables, Germinal et Chez Michou.

3. "La vie est triste comme un verre de grenadine" (Libertine)

J’aurais aussi pu choisir « Cendre de lune, petite bulle d’écume Poussée par le vent, je brûle et je m’enrhume » mais je trouve que « La vie est triste comme un verre de grenadine » c’est vachement plus simple à replacer dans la vie de tous les jours. Allez je vous laisse avec ce clip qui n’a rien à envier aux sketchs érotiques de Sexy Zap.

4. "Obsédée du pire et pas très prolixe mes moindres soupirs se métaphysiquent..." (L'amour n'est rien)

Ce n’est pas parce que ce sont les premières paroles de la chanson que je les ai choisies, ce n’est pas par fainéantise. C’est juste que parfois y’a pas besoin d’aller chercher plus loin.

5. "Toile fibre qui suinte des meurtrissures tu voyais l'âme mais j'ai vu ta main choisir Gauguin" (Je te rends ton amour)

Bordel, Les Inconnus nous ont vraiment flingué toute possibilité de ne pas se marrer en regardant un clip de Mylène. C’est moche.

6. "Bloody lundi mais qu'est-ce-qui nous englue la planète et embrume ma comète c'est la loi des séries le styx les ennuis s'amoncellent j'ai un teint de poubelle" (L'instant X)

Et un clip ultra ouf avec des effets spéciaux à base de soirée mousse. Ça a dû être hyper chiant de nettoyer après le tournage.

7. "Je serai l'eau des nuages" (Comme j'ai mal)

Peu de mots et pourtant une force poétique d’une rare intensité qui englobe une critique acérée du traitement de l’écologie par les gouvernements actuels en aspirant à devenir cette pluie salvatrice qui sauvera les agriculteurs de la sécheresse.

8. "J'ouïs tout ce que tu confesses et l'essaim scande l'ivresse" (L'âme-stram-gram)

Rendez-vous à 1 minute 35 du clip pour la meilleure scène d’action de l’histoire de la scène d’action. Bon, question effets spéciaux, on n’est pas sur du Matrix, mais jugez pas ! Faut juste prendre des champi pour comprendre.

9. "Mes rêves d'amours excentriques n'ont plus leurs strass" (Que mon cœur lâche)

Avec un clip réalisé par Luc Besson, du grand n’importe quoi : Dieu qui mate les humains à la téloche envoie Mylène en ange aux jupons courts sur la terre, puis reste hypnotisé par un danseur de hip-hop en slip kangourou. Ouah.

10. "Allongé le corps est mort pour des milliers c'est un homme qui dort" (C'est une belle journée)

Mais c’est qui le corps ? C’est qui le mort ? C’est qui l’homme ? C’est qui les milliers ? Mylène, livre nous les clés de ton cœur qui saigne l’humidité de ton âme pour que c’est qu’on comprend mieux le sens des mots.

11. "Faites le mou dans le texte le sang c'est le sexe ! "(Fuck them all)

Des cages, des corbeaux, de la neige, des larmes de sang et beaucoup de rousseur. Oui nous sommes bien dans un clip de Mylène Farmer dont la charte a été scrupuleusement respectée.

12. "Qui entre dans l'histoire entre dans le noir velours d'un boudoir" (Appelle mon numéro)

On est déjà sur du Mylène Farmer deuxième génération avec ce tube sorti en 2008. Presque pas de batailles médiévales dans le clip, serait-ce le signe de la maturité ?

13. "N'aie pas de regrets fais-moi confiance, et pense à tous les no way l'indifférence des sens" (Regrets)

Avec Jean-Louis Murat en guest star. Sauf qu’à l’époque il était pas si connu que ça et il semblerait bien que ce soit ce duo qui l’ait mis sur le droit chemin du succès.

14. "Coma t'es sexe, t'es styx, test statique Coma t'es sexe, t'es styx, extatique Coma t'es sexe, t'es styx, test, test statique Coma t'es sexe, t'es styx, esthétique" (Dégénération)

Sur le principe j’aime beaucoup les jeux de mots et même les calembours et les charades toussa toussa. Mais là on est face à une forme d’accumulation linguistique qui tourne un tout petit peu à l’indigestion. Après on peut aussi s’en foutre des paroles et taper du mocassin en rythme avec cette musique entraînante.

15. "Être ou pas c'est n'être pas!" (Oui mais... non)

Ouais bah tout pareil que le titre de la chanson. Oui. Mais non. Le tube sort en 2010 et on se demande si en fait on regrette pas la Mylène première génération.

Si vous croyiez que ce top était ironique, vous vous fourvoyez totalement je connais toutes les chansons de Mylène Farmer par cœur et j’ai donné de l’argent à la direction pour avoir le droit de faire ce top. On vit dans un monde sans pitié.