Puisque Daech s’appuie sur une communication numérique bien huilée qui touche prioritairement les jeunes, nombreux sont les collectifs qui ont décidé de détourner ou parodier les supports de propagande de l’Etat islamique. Il y a à boire et à manger, mais certaines initiatives sont extrêmement drôles et ont le mérite de ridiculiser frontalement les idiots qui bombent le torse en se prenant pour des héros alors qu’ils ont simplement l’air de cons perdus au milieu du désert.

1. Dayaaltaseh

Créé par deux réfugiés syriens, le collectif dayaaltaseh milite pour les droits de l’homme en Syrie et se fout bien bien de la gueule de Daesh avec des vidéos à hurler de rire.

2. The Bigh Daddy Show

Le groupe d’activistes et d’intellectuels à l’origine de la mini-série the Bigh Daddy Show se moque de Daech en présentant ses acteurs comme des idiots finis. On retrouve dans la série le calife et son gros bide, sa femme Fleur d’Instagram, et tout une ribambelle de personnages ringardos et ridicules qui se vautre dans la médiocrité.

3. Le Saturday Night Live

L’actrice de 50 Shades of Grey se prête à un sketch jouant avec les codes de l’enrôlement dans l’armée des jeunes américains. Un père accepte de laisser partir sa fille avec l’Etat islamique.

4. Beerech

Des comédiens israéliens imaginent un behind the scene de décapitation. C’est archi drôle.

5. #Daechrevendique

Le #Daechrevendique prend pour argent comptant les revendications systématiques opérées par l’Etat islamique quand un attentat a lieu dans le monde en lui prêtant d’autres actions nuisibles. C’est inégal, mais souvent drôle.

6. 4chan et l'Etat canard

4chan a eu l’idée extraordinaire de transformer les combattants de l’Etat islamique en canards de bain sur toutes les photos disponibles de Daech. Magie.

7. La télé irakienne

La télé irakienne propose cette parodie de The Voice où un groupe de Djihadiste chante les musiques utilisées dans les vidéos de propagande de l’EI devant un jury composé du Joker et d’autres méchants.

8. Eretz Nehederet, une chaîne isréalienne

Même principe que le numéro 8, mais cette fois-ci c’est à l’Eurovision que l’Etat islamique fait son entrée.

9. Des chats soldats

A partir du moment où on peut se foutre de la gueule d’un truc, c’est qu’il ne fait pas vraiment peur. Foutons-nous de la gueule de Daech.