Quand tu deviens parent, tu peux rapidement flipper pour tout et n’importe quoi, parce que tu deviens officiellement responsable d’une vie humaine autre que la tienne, et qu’en plus cette petite vie a la fâcheuse incapacité à ne pas savoir s’exprimer avant un bout de temps. Alors en attendant tu patauges, tu tâtonnes, tu interprètes et tu paniques mais rassure-toi: ça ne va pas mieux en grandissant, youpi.

1. Quand il est malade

Il a 39.5 de fièvre depuis 48 heures, ça ne descend pas, et en plus il tousse. A tous les coups il va mourir, c’est sur et certain, et tu sais que tu ne pourras pas survivre à ça. Tu te retrouves à taper tous ses symptômes dans la barre de recherche de ton navigateur internet, pour finir par découvrir sur Doctissimo que petitefolle_BB4_du06 a découvert que sa fille avait une maladie orpheline qui présentait les mêmes symptômes que ton môme. Tu appelles finalement SOS Médecins à 2h du mat alors qu’en fait, c’était juste un gros rhume.

Source photo : Giphy

2. Quand il commence à devenir indépendant

Déjà, les emmerdes ont commencé quand il a appris à marcher. Là, c’était le début de la fin. Qui dit marcher, dit parler, qui dit parler, dit passer son bac, puis passer son permis, rencontrer une meuf, se marier et avoir des enfants, et paf, te voilà grand-parent en moins de 4 battements de cils.

3. Quand tu vois qu’il est nul à l’école

Il ramène que des mauvaises notes, n’écoute jamais ses profs, déteste aller en cours et ne sait toujours pas écrire une phrase sans faire de fautes. Ça veut dire qu’il va gâcher sa vie, finir chômeur longue durée, peut-être du coup devenir malfrat et faire du trafic d’organes, et tu devras aller le voir toutes les semaines en prison.

4. Quand il ramène son premier mec/meuf

Ça veut dire qu’il ou elle a une vie sexuelle, que si ça se trouve il n’utilise même pas de protections, et qu’il va se ramener avec une maladie sexuelle bien chiante genre la chaude-pisse ou pire: un enfant à 15 ans et demi. Et tu es bien trop jeune pour devenir grand-parent, c’est hors de question.

5. Quand il quitte la maison pour de bon

Alors que ça fait des années que tu te dis que ça serait pas mal qu’il se trouve un appart et qu’il fasse sa vie, parce qu’à bientôt 30 ans ça devient un peu chiant toute cette histoire. Sauf que le jour où ça arrive, tu paniques complètement de ne plus l’avoir sous ton toit, alors que tu continues de faire à manger pour trois, comme s’il était toujours là.

Source photo : Giphy

6. Quand tu trouves des mégots de pétards dans sa poche

Poche que tu as fouillé discrètement après avoir senti son haleine un soir, ses yeux étant aussi rouges qu’un lapin qui a la myxomatose. Du coup, s’il fume des pétards, ça veut dire que dans 2 mois il passe à l’héroïne, et qu’il va finir dans un caniveau avec une seringue dans le bras.

7. Quand il ne t’appelle pas en rentrant

Alors qu’il avait promis de le faire en quittant ta maison après le diner. Il ne répond pas à tes textos ni à tes appels, et tu te retrouves à téléphoner à tous les hôpitaux du coin pour être sûr(e) qu’on ne l’a pas retrouvé dans un fossé. Alors qu’en vrai, c’est juste qu’il a oublié de te prévenir qu’il était rentré, et qu’il dormait déjà.

8. Quand tu vois qu’il fréquente des petits cons

Même si c’est en maternelle, tu paniques dès que tu le vois devenir super pote avec la petite racaille de la cour de récré, celle qui fait du trafic de bonbons et qui mate les filles dans les vestiaires du préau. Il est hors de question que ton môme devienne comme eux.

9. Quand l’école t’appelle

Dès que tu vois le numéro de l’école de ton môme s’afficher sur ton téléphone, ton cerveau réfléchit déjà aux possibilités de cet appel en moins de trois secondes, allant de la gastro soudaine à la dégradation de matériel. Tu t’imagines déjà devoir aller le récupérer et l’emmener chez le médecin si c’est la première possibilité, ou l’envoyer en maison de correction chez des moines bouddhistes non-pacifistes si c’est la deuxième. Alors qu’en fait, c’était juste pour te rappeler de ne pas oublier de payer la cantine.

10. Quand tu regardes sa playlist Spotify

Tu as toujours tout fait pour l’éduquer avec une bonne culture musicale. En tant que parents, vous avez été assez intransigeants sur ce point primordial. Et un jour, par curiosité, tu regardes ses coups de coeurs musicaux dans sa playlist non-protégée, et ton coeur s’arrête: il écoute Jul. Ça t’apprendra à ne pas mettre de capote tiens, tout ça pour ça.

Source photo : Giphy

Et vous, qu’est ce qui vous fait paniquer avec vos gamins ?