Les gars, on va pas se mentir. On est le 24 au soir, en pleine teuf de Noël et vous zonez sur Topito, cela ne peut vouloir dire deux choses :

– Soit vous n’avez pas encore ouvert vos cadeaux et dans ce cas, nous arrivons à la rescousse pour vous mettre à disposition des tactiques imparables de simulation de joie.

– Soit vous avez ouvert vos cadeaux et il est déjà trop tard. Vous êtes déçus. Vous l’avez montré. Votre famille est déçue de vous avoir déçu. Y’a plus qu’à redirigier le pot d’échappement de votre voiture électrique dans le salon et espérer que tout le monde meure puisqu’il n’y a aucune raison de vivre dans un monde fait de déception.

Dans ce top nous nous adressons à la première catégorie de population, celle qui a encore des chances de survie.

1. Surjouer l'excitation avant même d'ouvrir le cadeau

La situation : Jacqueline t’a offert un cadeau, c’est étonnant parce que vu comment c’est une grosse radasse tu n’es pas habitué à autant d’égard de sa part. Seulement, tu as vu la tronche des cadeaux qu’elle a offert aux autres avant toi et tu sais pertinemment que ça va être de la merde. Seule issue, simuler la joie avant même l’ouverture du cadeau pour te mettre en condition.

L’avantage : ce papier cadeau a l’air de beaucoup t’exciter.

L’inconvénient : ce papier cadeau a l’air de beaucoup trop t’exciter.

2. Dire merci avant de l'ouvrir, pendant que tu l'ouvres et après l'avoir ouvert

La situation : ton oncle Nestor t’offre comme chaque année un livre écrit par un de ses hommes politiques favoris, François Fillon, Jacques Cheminade ou encore Francis Lalane. Evidemment tu n’en as strictement rien à branler mais pour éviter l’esclandre politique avant de découper la dinde, tu ne peux décemment pas lui dire la vérité… Tu le remercies donc encore et encore.

L’avantage : on pourra pas te reprocher d’être malpoli.

L’inconvénient : si ton oncle répond « de rien » cela veut dire que lui-même reconnaît que son cadeau n’est « rien » comme tout le monde et surtout toi l’a bien remarqué, il dévoile ainsi la nullité de son cadeau que tu tentais de cacher par une multitude de « mercis ». Plus personne n’est dupe sur le caractère factice de tes remerciements.

3. Insister sur le fait que tu ne l'avais pas

La situation : ta cousine est la spécialiste des cadeaux nuls dont tout destinataire de sent puni d’en accuser la réception. Cette année elle t’offre un mousseur de lait (l’année dernière c’était une casserole à induction) et bien que tu aimerais lui faire bouffer, tu dois bien entendu sauver les apparences et donc, la louer pour sa sagacité puisqu’en effet, tu n’avais pas de mousseur de lait.

L’avantage : c’est vrai que tu ne l’avais pas.

L’inconvénient : attention à ne pas être non plus trop positif (et encore moins séropositif) en laissant entendre que tu souhaites posséder tout ce que « tu n’as pas ». Si tu n’as pas certains truc comme un mousseur de lait, c’est parce que tu souhaites préserver encore un peu de jeunesse et de dynamisme dans ton esprit de CSP+.

4. Ponctuer tes exaltations par des "Non, mais t'es dingue" ou encore "T'aurais pas du, c'est trop !"

La situation : ton cousin Pierre-Yves est un sacré rigolo, et comme tous les « sacrés rigolos », il adore faire des cadeaux à son image, donc rigolos. Tu sais très bien qu’il va falloir accompagner la réception du présent d’une véritable reconnaissance morale de son savoir faire et de son bon goût.

L’avantage : favorise ton expressivité orale et tes ressources en vocabulaire emphatique.

L’inconvénient : si le cadeau en question est un tire-bouchon qui pète, ça risque de sonner faux.

5. Vouloir l'utiliser IMMÉDIATEMENT

La situation : ton père, un riche entrepreneur qui a fondé son empire tout seul après avoir repris le siège de son père, tel un self-made-man, t’offre pour Noël un bateau à moteur (et non pas un batteur à moto ^^). Problème, tu n’as pas encore ton permis et tu préfères l’hélicoptère. Mais il est bien évidemment impossible d’exprimer ton amertume si tu veux toi aussi un jour hériter de l’entreprise de papa.

L’avantage : cela montre à quel point tu es impliqué. Par ailleurs si jamais le bateau à moteur fonctionne, tu pourras partir très loin d’ici.

L’inconvénient : le bateau à moteur ne fonctionne pas, c’est normal, il est dans un jardin.

6. Te renseigner sur ce cadeau pour en parler avec celui qui te l'a offert

La situation : ta belle-sœur qui en est à sa huitième grossesse t’offre un livre pour arrêter de fumer, visiblement sans avoir pris en compte le fait que tu avais déjà arrêté de fumer il y a 4 ans de cela. Désormais tu es accro à l’héroïne ce qui est une drogue bien plus difficile à quitter et à laquelle simple livre sur la nicotine ne saurait constituer le moindre remède. Mais bien entendu, tu ne peux pas le signaler ouvertement. Alors le meilleur moyen de contrer ce malaise, c’est encore de te renseigner sur ce cadeau original et insolite qui te satisfait pleinement.

L’avantage : tu peux en apprendre un rayon si tu poses les bonnes question « Et alors ce livre a été écrit quand ? », « Et dans quelle maison d’édition ? », « Quel est son code ISBN ? »

L’inconvénient : tu ne pensais pas que ta belle-sœur en savait autant.

7. Fondre en larmes

La situation : ton conjoint t’a offert un collier en diamant avec ton prénom « Martine » inscrit en mettre rutilantes et tu es profondément déçue par cette faute de goût, d’autant plus que tu t’appelles Lola. Toutefois, tu ne veux pas jeter un froid durant le repas des fêtes alors, tu optes pour le mensonge… le mensonge dans les larmes.

L’avantage : la personne croit que tu es ému alors que tu es juste triste, win/win.

L’inconvénient : tu as ouvert les valves… 35 ans de sanglots qui n’arrivaient pas à sortir de ce petit coeur de pierre, tu es prêt à innonder la pièce de liquide lacrymal.

8. Commander immédiatement un socle en or pour y déposer le cadeau

La situation : ton enfant qui pense être un petit génie (alors qu’il n’est même pas de son père, et même que tu l’as gardé parce que tu t’es rendue compte trop tard qu’il fallait avorter) se félicité de t’offrir pour Noël un dessin d’une médiocrité confondante accolé d’un niaiseux « Maman je t’aime ». Si tu es tentée de jeter cette horreur dans la cheminée, il va de soi que la cellule familiale ne tolérera pas un acte d’une telle violence morale. Il te faut donc réprimer tes pulsions de haine en sortant ainsi tes plus beaux socles.

L’avantage : ce socle est magnifique.

L’inconvénient : ce socle est beaucoup trop cher (la prochaine fois tu opteras pour du plaqué or).

9. Faire l'amour avec la personne qui t'a offert le cadeau

La situation : ton grand-père t’a offert un jouet. Depuis qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer il a perdu tout sens commun et pense que tu es un enfant de moins de dix ans. Comme il risque de passer l’arme à gauche sous peu, tu ne peux pas te permettre de lui causer la moindre peine. Il faut à tout prix mentir… et si cela doit passer par un rapport sexuel tendre et consentant, n’hésite pas à aller au bout de ton projet.

L’avantage : ce sera très certainement un des derniers instants d’épanouissement à vivre pour ton grand-père.

L’inconvénient : tu devras par la suite faire une thérapie pendant 25 ans à cause de ton étrange phobie des pruneaux.

10. Se marier avec le cadeau

La situation : ta mère t’a offert un stérilet pour te faire comprendre que huit avortements la même année ça commence à faire beaucoup, elle espère ainsi te faire passer un message subtil. Malheureusement ta mère ne sait pas que tu n’arrives à prendre de plaisir sexuel QUE lors d’un avortement et de ce fait tu refuses frontalement toute forme de contraception. Mais ça bien sûr, elle ne peut pas l’entendre.

L’avantage : tes dernières relations ne t’ont pas vraiment poussé vers le haut. Au moins tu sais que ce cadeau ne se comportera pas comme un énième pervers narcissique.

L’inconvénient : sois réaliste enfin merde, tu ne pourras jamais construire de famille avec ce cadeau !

Et vous, vous préférez les cadeaux ou le caca ?