L’art n’est pas un domaine où beaucoup peuvent se targuer d’avoir des connaissances. Que ce soit les courants artistiques, les tableaux ou les peintres on en retient de vagues notions et c’est jamais le thème qu’on choisit au Trivial Pursuit. Ça explique les erreurs qu’on fait sur des tableaux ultra connus mais c’est pas une raison pour rester dans l’erreur. C’est parti pour changer.

1. Un des auto-portraits de Vincent Van Gogh ne le représente pas lui, mais son frère, Theo Van Gogh (et ils se ressemblent beaucoup)

La différence est très subtile mais en 2011 deux spécialistes de Van Gogh ont comparé deux tableaux peint la même année et se sont rendus compte qu’un des deux ne représentait pas Van Gogh mais son frère. Ce tableau baptisé auto-portrait a donc été rebaptisé « Auto-portrait ou portrait de Theo Van Gogh ». On sait pas trop si Van Gogh a fait exprès ou non. Si oui c’est un sacré rigolo (dommage qu’il se soit coupé l’oreille).

À gauche le tableau représentant Theo Van Gogh, à droite le VRAI Van Gogh.

2. Les personnages du tableau American Gothic de Grant Wood ne représentent pas un couple mais un père et sa fille

Est-ce que ça nous permet pour autant de mieux comprendre le générique de Desperate Housewives ? Non, mais c’est toujours bon à savoir.

View this post on Instagram

Grant Wood has died #onthisday in 1942. He was an American painter best known for his paintings depicting the rural American Midwest, particularly American Gothic (1930), which has become an iconic painting of the 20th century.? ? Grant Wood - American Gothic, 1930, Art Institute of Chicago @artinstitutechi? Oil on Beaver Board? ? This familiar image was exhibited publicly for the first time at the Art Institute of Chicago, winning a three-hundred-dollar prize and instant fame for Grant Wood. The impetus for the painting came while Wood was visiting the small town of Eldon in his native Iowa. There he spotted a little wood farmhouse, with a single oversized window, made in a style called Carpenter Gothic. “I imagined American Gothic people with their faces stretched out long to go with this American Gothic house,” he said. He used his sister and his dentist as models for a farmer and his daughter, dressing them as if they were “tintypes from my old family album.” The highly detailed, polished style and the rigid frontality of the two figures were inspired by Flemish Renaissance art, which Wood studied during his travels to Europe between 1920 and 1928. After returning to settle in Iowa, he became increasingly appreciative of midwestern traditions and culture, which he celebrated in works such as this. American Gothic, often understood as a satirical comment on the midwestern character, quickly became one of America’s most famous paintings and is now firmly entrenched in the nation’s popular culture. Yet Wood intended it to be a positive statement about rural American values, an image of reassurance at a time of great dislocation and disillusionment. The man and woman, in their solid and well-crafted world, with all their strengths and weaknesses, represent survivors.? ? ? ? #stomouseio #GrantWood #artforeveryone #Arte #artwork #artlovers #oiloncanvas #arthistory #fineart #artoftheday #artpic #dailyart #art #artist #drawing #artistic #artlovers #instaartoftheday #graphicdesign #artstagram #art_community #paintings #creative #artistsofinstagram #artinstituteofchicago #Chicago #Wood #gothic #AmericanGothic

A post shared by Museum || Archaeology || Art (@stomouseio) on

3. Les demoiselles d'Avignon de Picasso ne représente pas comme son nom pourrait l'indiquer des filles de la ville d'Avignon en France mais des prostitués de la rue d'Avignon à Barcelone

Une rue près de laquelle Picasso vivait dans sa jeunesse. Et pour les spectateurs de l’époque ce n’était pas tant le sujet qui choquait mais bien sa réalisation. Picasso aurait voulu s’opposer à l’idéal esthétique d’Ingres ou Matisse en présentant une œuvre provocante, choquante et délibérément inachevée.

5. La liberté guidant le peuple de Delacroix ne représente pas la révolution française de 1789 mais la révolution des Trois glorieuses de 1830

On se fait tous berner parce que Marianne, un drapeau français, des gens révoltés. Oui mais non. 1830, protestation contre Charles X, seconde restauration, rien à voir. Et pour la petite anecdote le tableau a inspiré la scène des barricades dans Les Misérables de Victor Hugo et le garçon qui tient les deux pistolets le personnage de Gavroche.

6. Le personnage du Cri de Munch ne crie pas

En fait il réagit au cri de la nature, selon le peintre lui-même, mais il ne crie pas. Un peu perché je sais, moi aussi j’ai mis du temps à comprendre. Mais pour vous faire une idée c’est exactement comme l’emoji choqué qui se tient la tête entre les mains. Il réagit à ce qu’il entend mais en soi il ne crie pas, bref il est choqué. D’ailleurs c’est bel et bien ce tableau de Munch qui l’a inspiré. Et depuis je me demande si ce tableau a inspiré également les Monster Munch, ça fait partie de mes grandes questions existentielles.

7. Tous les personnages du tableau Femmes au jardin de Monet ont le même visage, celui de Camille la femme de Monet

Pourquoi se casser le cul à peindre des têtes différentes quand on fait des robes qui prennent la moitié du tableau et qu’on fout un arbre en plein milieu qui bouffe toute la place ? Personne ne va regarder les visages donc autant demander à sa femme de prendre la pose et décliner son visage à l’infini. Bonne logique de branleur.

8. La femme représentée sur le tableau Les époux Arnolfini de Jan van Eyck n'est pas enceinte

On l’a toujours cru et encore une fois Desperate Housewives n’a pas aidé car pour rappel dans le générique, la femme se frotte la main sur le ventre et passe le balai après que son mari ait jeté une peau de banane. Il était donc ÉVIDENT que cette femme était une représentation de Lynette puisque dans la série elle a le plus d’enfants et doit ramasser les chaussettes sales de son mari pendant qu’il travaille. Sauf que non elle est pas enceinte Madame Arnolfini. En fait elle tient juste sa longue robe dans la main, d’où l’effet gros ventre mais ce n’est que du tissu.

9. Non le tableau Black Painting de Georgia O'Keeffe ne représente pas un vagin mais bien un iris noir (même si on dirait pas)

Pour le coup c’est pas nous qui nous trompons mais elle qui n’a pas conscience qu’elle se trompe. #citationinspirante

10. La création d'Adam de Michel-Ange n'est pas qu'un meme mais bel et bien une oeuvre d'art

Je précise parce qu’à force on oublie. Et c’est vrai qu’on l’a pas mal détourné… On a même fait un top de ces meilleurs détournement, c’est dire.

Maintenant que tu peux faire illusion pendant 27 mn avec tes connaissances en art, tu peux faire la même choses avec des anecdotes scientifiques insolites.

Sources : Daily Geek Show, Cracked, Wikipedia