Un Noël écologique, paradoxe parfaitement impensable ? Oui sans aucun doute. On peut pas dire que les valeurs de Noël soient devenues éco-friendly avec le temps. Surcharge de bouffe peu recommandable, cadeaux à foison, flots d’alcool. Les fêtes de Noël ne font pas dans la demi-mesure. Sauf que pendant ce temps-là le climat se barre en cacahuète, Greta Thunberg est le nouveau Che Gevara de la planète et on est de moins en moins portés par l’envie de participer à cette grande fête de la surconsommation entremêlée de guirlandes lumineuses.

On vient à votre rescousse avec dans ce top tous les tips pour un Noël garanti 100 % écolo.

Le sapin

1. Naturel, toujours naturel ou sinon pas de sapin du tout

Et je vais pas revenir sur ce sujet en détail puisqu’on vous a livré y’a peu de temps les petites astuces pour rendre son sapin écolo donc vous avez déjà toutes les informations à ce sujet. Mais bon en résumé, si vous voulez VRAIMENT un sapin, optez TOUJOURS pour un sapin NATUREL. Certes il y a parfois débat sur le sujet mais dans la mesure où un sapin en plastique ne devient écologiquement rentable qu’au bout de 20 ans d’usage, on a généralement un impact moindre avec un sapin naturel.

2. Pas de neige artificielle

Partez de ce principe simple : tout ce qui est chimique et non naturel n’a rien à faire chez vous. Sauf votre la poitrine en silicone de votre cousine.

La bouffe

3. OUT le foie gras

Si on en parle c’est parce qu’on en consomme plus de 13 000 tonnes chaque année en France et si la tendance baisse, les oies continuent de subir des traitements peu souhaitables pour nous offrir un met dont on pourrait se passer sans trop de souffrance. Alors on se fixe un objectif tout simple : pas de foie gras à Noël. Et laissez tomber le faux-gras j’ai tenté et c’était le truc le plus immonde que j’ai jamais bouffé de ma vie.

4. OUT... la viande ?

Pour qu’un repas de Noël soit estampillé « écolo », c’est pas compliqué, il faut que le repas soit… écolo. Nique sa mère l’esprit de Noël à base d’huîtres, de marrons glacés, de foie gras et de dinde farcie. Après, tout dépend de ce que tu es prêt à éjecter de ton menu. La viande rouge c’est le premier truc à bannir parce que c’est celle dont l’élevage émet le plus de gaz à effets de serre. La volaille, passe encore. Le foie gras, c’est dead.

5. OUT... le... fromage ???

Eh oui… Idem pour les fromages. Du moins, il faut éviter les laits de vache (parce que le lait de vache c’est le même problème que la viande bovine, ça favorise l’industrie bovine qui pue du steak) et comme il n’existe pas encore de fromage au lait de volaille on se contentera de fromages provenant d’animaux plus petits comme le lait de chèvre par exemple (dont l’élevage a une empreinte carbone moindre, eh ouais c’est tout con).

Pour les accompagnements, on part sur des fruits et légumes qui répondent au saint-trio : bio + de circuit court + de saison. Pareil pour les desserts. Dans la mesure du possible cuisinez tout vous mêmes, mettez-vous une race au vin nature et ne mangez pas jusqu’à vous en faire vomir parce que finalement, où est le plaisir là dedans ?

Les cadeaux

6. Pas de papiers cadeaux

C’est radical. C’est extrême. Mais tant que ton cadeau est caché dans ton dos, techniquement, il n’a pas de besoin de papier non ? Finalement à quoi ça sert ce truc ? Qui a inventé ça ? Depuis quand on en utilise ? J’ai l’impression qu’on nous cache beaucoup de choses à ce sujet.

7. Ouuuuuu alors du papier kraft

Si vraiment tu n’adhères pas au concept de cadeau original pudiquement enveloppé dans un voile opaque qui permet ainsi de constituer une surprise, déjà t’es vraiment pas un vrai. Ensuite, tu peux aussi utiliser du papier journal d’un journal par exemple que tu as lu et que tu destines à la poubelle. Bref, l’idée c’est d’utiliser du papier que tu as déjà sous la main et qui a eu une autre utilité dans sa première vie.

8. Des cadeaux UTILES

Ça semble idiot mais souviens-toi tes derniers Noël combien de cadeaux t’as reçu de vraiment utiles ? Des trucs dont tu as besoin mais tu prends jamais le temps de t’acheter ? Un petit meuble, une casserole, un verre à pied en cristal (fondamentalement utile pour ton épanouissement moral et écologique). C’est moment ou jamais de penser à un cadeau écolo. Sinon dans un autre genre tu peux aussi plébisciter les cadeaux de types dons à une association, mais je dois avouer que même en temps que gendarme de la police écologique, je pense qu’il n’y a pas pire comme idée de cadeau.

Si tu es vraiment engagé à 150 % tu peux offrir l’Atlas de l’anthropocène ou un jeu de cartes de La Fresque du climat. Tu peux aussi imprimer un rapport complet du GIEC mais vu que ça fait 2000 pages en moyenne ça risque d’utiliser un peu trop de papier.

Prix : à partir de 25 chez Amazon.fr

9. ... et donc PAS des cadeaux inutiles

On oublie les babioles en toc toutes pétées que tu offres juste parce que t’avais pas de tune. Range donc ce coussin péteur. Même si le potentiel de fun d’une vie peut dépendre d’un coussin péteur j’en conviens.

10. Des cadeaux de seconde main

Un Noël écolo peut souvent peut te faire passer pour un radin. Tant pis. Balek. Je dirais même Baléstek. Les cadeaux de seconde main sont plus utiles que jamais, ils sortent du circuit traditionnel de consommation et te permettent de dénicher des trucs plus originaux, moins cher et qui dureront certainement plus longtemps. Vêtements, jouets ou meubles, tout est bon à prendre. Bon à la rigueur les brosses à dents de seconde main, j’irai pas, mais c’est tout.

Le lieu des festivités

11. Le moins loin possible pour tout le monde

C’est tout. L’idée c’est tout bêtement de ne pas avoir besoin de prendre l’avion ou de faire un trop long trajet en voiture pour aller chez le beau frère ou la tante ou la grand-mère. On te proposerait bien de prendre un train mais selon une étude, seuls 0.2 % des Français les plus riches ont les moyens de prendre le train en période de fêtes.

La déco

12. Pas de guirlandes

Si tu n’en mets pas sur ton sapin, c’est pas pour en mettre partout ailleurs. Ni sur les murs, ni dans le jardin, ni dans le frigo. Les guirlandes consomment un max d’énergie (dans une période où tout le monde consomme déjà trop d’énergie), et vont te coûter une blinde sur la facture d’électricité.

13. Des trucs fabriqués par tes petites mimines

Quitte à faire chier tout le monde avec ta déco de Noël ringarde tu peux au moins la faire toi même avec des rouleaux de PQ customisés, des couvertures de survie pour illuminer ton salon (pratique à utiliser par la suite en cas d’effondrement, passion collapsologie).

14. Pas de feu de cheminée

Mais pas non plus de vidéo en streaming de feu de cheminée comme ça devient la tendance chez les néo-modernistes accro aux nouvelles technologies et aux flammes. L’impact carbone du streaming est un drame absolu. 1 % des émissions de gaz à effet de serre globales sur toute la planète sont à imputer aux vidéos en streaming. Donc OK pas de feu mais aussi OK pas de vidéos de feu.

15. Coller un poster de Greta Thunberg dans ton salon

C’est pas forcément utile pour lutter contre le dérèglement climatique mais je vous mets au défi de manger du foie gras sous son regard…

Source photo : Giphy

Bon en fait vous l’aurez compris, le Noël le plus écolo c’est pas de Noël du tout (faute d’idée de cadeau écolo). Allez on oublie tout ça et on se matte juste un bon film pas-en-streaming-parceque-le-streaming-ça-émet-beaucoup-trop-de-carbone-alors-cest-caca.