On le sait, t’en as marre d’avoir un ventre qui fait la taille de la Sibérie. Mais tu peux te rassurer : quoi qu’il se passe, y’a bien un moment où l’alien qui squatte ton utérus finira par dégager. Mais en attendant ce jour tant attendu, y’a deux trois trucs que tu devrais éviter de faire, pour ta santé mentale.

1. Ecouter ta pote te raconter son accouchement

Et l’entendre raconter en détails les 72 heures de la mise au monde de son enfant, épisiotomie, ventouse et césarienne incluse. Non, si elle doit vraiment te raconter ça, attend au moins d’avoir toi aussi pondu ton lardon, sinon tu risques de baliser sévère.

2. Mater Babyboom

Ou tout autre émission qui parle d’accouchement. Dans tous les cas, ça va te faire chialer, mais ça risque surtout de te faire grave paniquer, surtout si tu tombes sur une émission spéciale bébés déformés à la naissance, péridurale qui ne fonctionne pas ou un truc du genre. Eteins cette télé tout de suite.

3. Te bourrer la gueule

C’est pas parce que t’es censée accoucher dans 2 jours que tu peux forcer sur le pinard, hein, attend au moins que ton bébé soit en dehors de ton corps. T’as réussi à tenir 9 mois, tu peux encore t’accrocher 48 heures.

4. Te peser

Quelle idée complètement conne de vouloir se peser à quelque jours de l’accouchement. Sauf si tu es un peu maso et que tu aimes te torturer psychologiquement, il ne sert à rien de voir les chiffres sur une balance t’annoncer que tu as pris 6 kg depuis la semaine dernière.

5. Essayer tes fringues d’avant grossesse

C’est un peu comme la balance, pourquoi tu t’infliges ça ? Tu sais très bien que tu peux faire une croix sur ton jean en taille 36, et ce pendant encore de longs mois, voir même pour toujours, alors pourquoi tu tentes de passer une jambe dedans ? Tu as envie de pleurer c’est ça ?

6. Aller sur Doctissimo ou BabyCenter

Ou n’importe quel site internet du genre qui te dira que si tu as des contractions uniquement du côté gauche de ton ventre c’est que tu es entrain de mourir avec ton bébé à l’intérieur en prime. Coupe ton ordinateur, et respire, vous allez très bien. Et si t’es vraiment inquiète, y’a qu’un médecin ou une sage femme qui pourra te dire ce qu’il en est vraiment, pas Karina_du_06 enceinte de Bb2.

7. T’épiler le SIF

Avec la grossesse, tes terminaisons nerveuses sont un peu plus au taquet que d’habitude. En gros, c’est clairement pas le moment de te taper une épilation du SIF, au risque de souffrir le martyr, encore plus qu’à l’accoutumé.

8. Changer d’avis

Et te dire que finalement, t’as pas du tout envie d’être enceinte, ça te saoule. Oui enfin bon c’est un peu tard là, rapport au fait que tu as déjà un bide énorme et un bébé qui te défonce avec des coups de pieds bien placés, c’est un peu compliqué de faire machine arrière là.

9. Ecouter sa belle-mère

Qui te donne déjà 2378 conseils à la minute sur comment il faudra que tu élèves son petit-fils/fille, comment tu devras le coucher, l’allaiter (alors que t’as même pas envie de donner le sein), et elle voudra même te faire changer d’avis sur le prénom que tu vas lui donner. Fuis-là comme la peste.

10. Ne pas se reposer suffisamment

Tu as beau entendre touuuuus les parents du monde te dire « profite de dormir autant que tu peux avant, parce qu’après ça va être chaud », bah t’en fais qu’à ta tête et tu ne te reposes pas suffisamment. Résultat, t’as déjà des cernes avant même de commencer le travail, et tu vas prendre bien bien cher pendant les premiers mois sans sommeil. Ah bah fallait écouter ce qu’on te disait aussi, hein.

Et vous, vous avez fait quoi comme conneries avant d’accoucher ?