On ne peut pas tout savoir. On ne pourra jamais tout savoir. Un jour, la terre disparaîtra et, bien malin celui qui pourra expliquer ce qu’on est venu foutre là. Mais même en ce qui concerne les choses humaines, il n’est pas toujours facile de connaître la vérité. Qui était l’homme de Somerton ? Où est passé l’équipage de la Mary Celeste ? Et pourquoi cette drôle d’épidémie a-t-elle disparu comme elle est apparue dans les années 20 ? Ca en fait, des questions sans réponse.

1. Le Grand attracteur

Ok, ce n’est pas un trou noir. C’est LE GRAND ATTRACTEUR, une anomalie gravitationnelle qui attire tout à elle sans qu’on sache vraiment ce que c’est, un truc massif à 200 millions d’années-lumière qui attire aussi sans doute la Voie lactée, mais dans lequel ni vous ni moi n’avons envie de finir même si y’a peu de chances que dans 200 millions d’années-lumière on soit là pour le vivre. Voili voilou j’ai peur.

2. La disparition du phare des îles Flannan

En 1900, un an après la mise en service de ce phare situé au large de l’Ecosse, les trois hommes chargés de s’en occuper par roulement ont mystérieusement disparu. On s’en est rendu compte après que plusieurs bateaux se sont étonnés de ne pas recevoir de signaux adéquats malgré le gros temps. Après vérification, on a retrouvé des repas pas même attaqués sur la table et des manteaux manquants. Mystère, me direz-vous. Mais c’est pas fini. Le carnet de bord, normalement utilisé pour noter des éléments en rapport avec la météo ou les arrivées et départs de bateaux, avait été utilisé par les trois hommes comme un véritable journal intime. Dans ce carnet, il est fait état d’une immense tempête, une tempête si terrible que le plus vieux des trois gardiens se serait mis à pleurer de peur. Les derniers mots du carnet signalent toutefois que la tempête avait pris fin et que tout allait bien.

Après vérification, il s’est avéré qu’il n’y avait jamais eu de tempête. Vous l’entendez la musique qui fait flipper ?

Crédits photo (creative commons) : JJM

3. L'écriture de l'Indus

Autrefois, dans la vallée de l’Indus, dans l’actuelle Inde, vivait une civilisation pas mal autonome et qui écrivait. Quand on dit autrefois, c’est autrefois, c’est-à-dire a peu près entre 3000 et 2000 ans avant Jésus-Christ. La civilisation écrivait, donc, au moyen de signes qui se suivaient par groupes de 5 à 10 et qui étaient gravés sur des objets. Parmi la centaine de signes recensés depuis leur découverte en 1875, AUCUN n’a jamais été décodé. Ce système d’écriture ne se rapproche par ailleurs d’aucune autre écriture ancienne connue. Personne n’y comprend rien.

4. Le meurtre de Julia Wallace

Le 19 juin 1931, William Wallace va jouer aux échecs dans son club de Liverpool. Là, on lui tend un message : un certain R. M. Qualtrough l’a appelé 25 minutes plus tôt pour lui donner rendez-vous au 25 Menlove Gardens East le lendemain à 19h30 afin de discuter d’une affaire d’assurance – Wallace était assureur. Le lendemain soir, Wallace prend donc le tram pour se rendre à l’adresse indiquée et découvre qu’il n’existe pas de Menlove Gardens East. Il se renseigne auprès d’un flic, fait des tours dans le quartier pendant 45 minutes puis laisse tomber et rentre chez lui. Là, il n’arrive pas à ouvrir sa porte et tombe sur ses voisins qui l’aident finalement à entrer par la porte de derrière. Chez lui, il retrouve le cadavre de sa femme, Julia, battue à mort.

Les flics inculpent Wallace du meurtre. Pourtant, rien ne colle : ni l’heure du crime, ni l’absence totale de taches de sang sur ses vêtements, rien : il est pourtant condamné à mort, avant d’être relaxé en appel. Il reprend sa vie d’avant. On ne découvrira jamais le meurtrier.

5. L'épidémie d'encéphalite léthargique des années 1915-1926

Cette épidémie dont les conséquences sont des symptômes parkinsoniens très sévères qui transforment le patient en genre de statue incapable de parler ou de bouger a été dévastatrice entre 1915 et 1926, sans qu’on sache d’où elle venait ni pourquoi elle s’est arrêtée. Transmise par un virus qui n’a jamais vraiment été identifié, d’une nature qu’on n’a jamais vraiment identifié, l’encéphalite a plus ou moins disparu comme elle est venue. Bon.

6. Qu'est devenu l'équipage de la Mary Celeste ?

Ce navire britannique a été retrouvé un jour de décembre 1872 au large des Açores. La Mary Celeste venait de New York, qu’elle avait quitté en novembre, et transportait une cargaison d’alcool absolument intacte. Le bateau était qui plus est en état de naviguer, sauf qu’il y avait un hic : c’était un vaisseau fantôme, sans un seul membre d’équipage à bord. On n’a jamais réussi à percer le mystère de cette disparition massive, même si les théories les plus courantes parlent d’un abandon volontaire suite à une mauvaise appréciation de l’état du navire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Les lignes de Nazca

Les géoglyphes de Nazca ont été réalisés entre 7 et 4 siècles avant notre ère par une civilisation antérieure aux Incas. Jusque là, tout va bien. Le seul problème, c’est que les lignes dessinent des figures qui ne sont observables que depuis le ciel. Compte tenu de leur taille et des moyens à disposition à l’époque, il était impossible d’obtenir une telle réalisation sans avoir un point de vue supérieur. Pour autant, il n’y a pas de montagne à proximité et inutile de dire que l’avion n’existait pas en 650 avant Jésus Christ. Bref, on ne sait ABSOLUMENT pas comment ils ont pu faire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Le mystère Campden

En 1660, un Anglais du nom de Harrison disparaît alors qu’il se promène non loin de Campden, un petit village dont il est originaire. Harrison a 70 ans. Aucune idée d’où il se trouve. Pourtant, quelques jours plus tard, on retrouve ses fringues couvertes de sang. Mais pas de corps, rien. On conclue à l’assassinat violent, et le domestique de Harrison, un nommé John Perry, avoue le crime. On l’exécute.

Puis, deux ans plus tard, Harrison retourne au village. Il affirme revenir du Portugal après avoir été fait esclave en Turquie. Le seul problème, c’est que tout ça n’a AUCUN sens : à quel moment des esclavagistes turcs se seraient trouvés du côté de Campden, pourquoi auraient-ils jeté leur dévolu sur un vieillard de 70 ans (on est en 1660, rappelons-le) et comment Harrison aurait-il pu survivre, d’abord, puis s’échapper ? Surtout, pourquoi Perry a-t-il avoué le meurtre ? Bref, on ne sait pas ce qui s’est vraiment passé.

9. Qui a tué Bob Kennedy ?

En juin 1968, Bob Kennedy, très bien placé pour représenter les démocrates à l’élection présidentielle américaine et tenant d’une ligne très progressiste, très à gauche, est assassiné, 5 ans après son frère John. Le meurtre a lieu dans un hôtel où il tient meeting, en public, au milieu d’une foule. Son meurtrier, Sirhan Sirhan, un émigré palestinien, est appréhendé et avoue le meurtre, motivé, selon ses propos, par la haine des Etats-Unis. Sauf qu’il y a VRAIMENT Un problème : 12 coups de feu ont été tirés en très peu de temps, et l’arme utilisée par Sirhan ne permet pas de tirer à une telle cadence ; de plus, des balles (celles qui l’ont tué, par ailleurs) ont pénétré le corps de Bob Kennedy par l’arrière. Or, Sirhan se tenait face au candidat. Mais seul Sirhan sera condamné, malgré des témoignages indiquant que l’un des gardes du corps de Kennedy l’a abattu à bout portant.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Le mystère de l'homme de Somerton

Le 1er décembre 1948, on retrouve sur la plage de Somerton, en Australie, le cadavre d’un homme. Dans sa poche, on retrouve un bout de papier déchiré avec les mots « Tamam Shud » ce qui, en persan, signifie « fini ». Il s’agit en réalité d’un extrait de la dernière page d’une édition rare du livre Rubaiyat de Omar Khayyam. Là, un mec se présente à la police pour dire qu’il a retrouvé sur le siège arrière de sa bagnole dont la vitre avait été laissé ouverte une édition originale du bouquin en question 15 jours avant la découverte du corps. C’est bien le livre qui correspond à l’inscription arrachée. On fait un appel à témoin pour identifier la victime, mais aucune piste n’aboutit. Au dos du livre apporté à la police, on trouve des inscriptions en code, 5 lignes, dont une barrée, mais on n’y comprend rien.

On n’a jamais identifié le corps ni l’assassin.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Mystère mystère.

Source : Reddit