Vous ne le saviez peut-être pas, mais derrière ces petits mais cultes génériques se cachent des musiciens de talent à qui il est d’ailleurs souvent arrivé de travailler dans le cinéma. Du coup on s’est dit qu’il était temps de rendre hommage à ces stars de l’ombre, sans qui on pourrait jamais fredonner à l’unisson « TAAAA TA TATATAAA TA TATATAAAA » (c’était Game of Thrones, bien joué, trois points pour Gryffondor).

1. Game of Thrones : le plus épique

Grâce à la musique originale de Ramin Djawadi, on a été sous le charme du fameux « Light of the Seven » quand Cersei fait péter le feu grégeois ou encore avec le thème des dragons. Mais c’est surtout son générique qui a marqué tous les esprits : il suffit d’entendre les trois premières notes pour qu’on se mette tous à s’imaginer en cotte de maille à faire valser son épée à gauche à droite en chantonnant tel un choeur de l’armée russe.

2. Desperate Housewives : le plus pop

Le nom de Danny Elfman vous parlera peut-être, et normal, il s’agit là d’un des plus grands compositeurs dans le cinéma. Grand associé de Tim Burton depuis toujours, il s’est lancé sur l’autoroute du petit écran avec Desperate Housewives (et les cultissimes Simpsons), deux thèmes intemporels qui rappellent la patte du compositeur : un univers de coton moelleux où tout semble merveilleux.

3. The Leftovers : le plus magistral

Si on ajoute le style néo-classique de Max Richter au générique tout à fait fascinant de la série, ça donne un thème qui nous laisse tous bouche bée. Essayez pour voir.

4. Stranger Things : le plus difficile à chanter

Kyle Dixon et Michael Stein ont composé un son 80% électro 10% angoisse 10% frisson rappelant l’univers sci-fi des années 1980 avec la petite touche de modernité qui fait la différence. Une des rares intros à ne pas zapper sur Netflix. Cosmique.

5. X-Files : le plus bizarroïde

Il a fallu pas mal de temps à son compositeur, Mark Snow, pour en arriver à produire ce petit bijou de science-fiction. Le plus fou, c’est que le créateur de la série lui a fait parvenir le morceau des Smiths « How Soon is Now » pour qu’il s’en inspire, et bingo, le musicien a pu créer le petit sifflement qu’on connaît tous à partir du riff du groupe de rock anglais. Deux salles, une ambiance.

6. American Horror Story : le plus flippant

Bon je sais pas si on peut appeler ça une musique, mais ce petit cocktail des bruits les plus flippants au monde (de type goutte d’eau dans les égouts, bruit de tronçonneuse) rendent le générique brillantissime. O n ne sait jamais trop si on veut le regarder et se faire du mal avant l’épisode ou pas, mais c’est ce qui fait la beauté de ce thème composé par Cesar Davila-Irizarry et Charlie Clouser.

7. Les Simpsons : le plus culte

Nosu revoilà donc avec Danny Elfman, le génie derrière ce morceau reconnaissable entre mille, même pour ceux qui n’ont jamais regardé la série animée. (SHAME ON YOU)

8. Dexter : le plus creepy

Comment raconter en musique l’histoire d’un tueur en série qu’on va adorer et à la fois détester en une minute et avec beaucoup d’humour noir ? En concoctant un petit thème anormalement léger et drôlement inquiétant signé Rolfe Kent.

9. Twin Peaks : le plus kitsch

Derrière le cultissime thème de la série se trouve l’acolyte du réalisateur David Lynch, associés depuis le film Blue Velvet. Pour la série des années 1980, Badalamenti a du composer ce thème avec pour seule indication de son réalisateur : « imagine le vent ». Bien joué Angelo.

10. Sex and the City : le plus bling bling

Finissons avec une petite touche de légèreté voulez vous. On en a vu des thèmes épiques, des thèmes impressionnants ou juste tout à fait sublimes, mais celui de Sex and the City veut juste tout dire : dès les premières notes, on s’imagine direct avec Carrie à siroter un Cosmo entre deux virées shopping dans un beau building. Ou alors c’est juste moi.

Et si vous préférez pousser la chansonnette, le petit écran le fait très bien aussi en guise de générique.