On ne va pas nourrir le débat quant à savoir si le jeu video est un art majeur ou même si c’est un art tout court. La réponse est oui. Il suffit de voir les dernières nouveautés pour s’en convaincre ou même de jouer 5 minutes à certains jeux. Et comme tout art qui se respecte, le jeu vidéo a donc logiquement donné naissance à plusieurs musées dans le monde. Voici les plus incontournables…

1. The National Videogame Arcade (Nottingham, Angleterre)

Ouvert depuis 2015, sous l’impulsion de GameCity, l’organisation qui organise notamment le GameCity Festival, tous les ans à Nottingham, ce musée propose à ses viseurs de partir à la découverte de l’histoire du jeu vidéo. On peut jouer, mais aussi apprendre plein de trucs. Les premières consoles sont de la partie, tout comme les dernières nouveautés.

2. The Museum of Art and Digital Entertainment (Oakland, États-Unis)

Un endroit qui œuvre pour la préservation de l’histoire des jeux vidéo en mettant à la disposition du public plus de 5300 jeux. Une section est aussi consacrée à la façon dont sont fabriqués les jeux, afin, dixit le musée « d’inspirer les prochaines générations de développeurs ».

Holy crap, look at the cans and caps on this thing!

A post shared by Darren (@hak5darren) on

3. The Video Game Museum of Rome (Rome, Italie)

Une véritable institution ouverte depuis 2012, qui se consacre elle aussi aux grandes heures du jeu video depuis ses débuts. On peut également y admirer des pièces rares comme les master disks de Doom ou encore des cartouches du jeu E.T. déterrées au Nouveau-Mexique aux États-Unis (un jeu jugé tellement mauvais que le distributeur décida d’ensevelir des centaines de cartouches dans une décharge, qui devint, plusieurs années plus tard, un lieu de pèlerinage pour les fans de retro gaming, qui s’y rendaient en espérant eux aussi déterrer une cartouche, si possible en état de marche. Un documentaire visible sur Netflix a été réalisé sur le sujet).

4. The Digital Game Museum (Silicon Valley, États-Unis)

Il fallait bien que la Silicon Valley consacre un endroit à l’histoire des jeux video. Un musée dans lequel on peut par exemple en apprendre un rayon sur l’évolution des manettes et autres joysticks, mais aussi sur celle des jeux d’aventure. Sans oublier l’aspect plus technique dédié à ceux qui s’intéressent à la programmation.

5. The Nostalgia Box (Perth, Australie)

Plus de 40 consoles, de l’Atari 2600 à la Xbox One, en passant par la N64, sont jouables dans ce musée. On peut aussi s’adonner à des parties sur les nombreuses bornes d’arcade. Ouvert assez récemment, depuis 2015, le site fait aussi la part belle aux développeurs locaux, en leur dédiant tous les mois un événement.

6. The National Video Game Museum (Frisco, États-Unis)

Ouvert grâce à une campagne Kickstarter, ce musée initialement destiné à la Silicon Valley, a finalement pris pied au Texas. On peut y jouer à plein de jeux, se plonger dans la passionnante histoire des développeurs et admirer des pièces rares.

National video game museum, and the teen has returned. #nationalvideogamemuseum

A post shared by Alaska / Hayley Haynes (@h2_alaska) on

7. The Strong National Museum Of Play (New York, États-Unis)

Un musée vivement recommandé pour la simple et bonne raison qu’en plus de comprendre le International Center for the History of Electronic Game, propose diverses sections dédiées à plusieurs branches du divertissement. Concernant les jeux vidéos, le musée a également ouvert en 2015 le World Video Game Hall Of Fame, dont le fonctionnement est à peu près le même que le Rock and Roll Hall Of Fame. Tous les ans sont élus des jeux qui sont, d’une façon ou d’une autre entrés dans l’Histoire. En 2017, Street Fighter II, Resident Evil ou Portal étaient par exemple à l’honneur.

8. The Museum of Pop Culture (Seattle, États-Unis)

Fondé en 2000 par Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, le Museum of Pop Culture de Seattle n’est pas uniquement dédié aux jeux, mais aussi à la science-fiction. Un endroit déjà remarquable du fait de l’originalité de son architecture, qui ressemble beaucoup à celle du Guggenheim de Bilbao. Normal vu que c’est le même Frank Gehry qui en est à l’origine. Une institution aux États-Unis.

A post shared by ReelGAL (@reelbabe418) on

9. Le Pixel Museum (Strasbourg, France)

Un lieu unique en France qui raconte l’histoire des jeux vidéos à travers les âges, et propose à ses visiteurs de jouer sur les premières machines, mais aussi sur les dernières. Le Pixel Museum organise aussi des ateliers et de nombreux événements.

10. The Video Game Museum (En ligne)

On termine par un musée que tout le monde pourra visiter sans bouger de chez soi, vu qu’il est ouvert en ligne, 24h/24, 7j/7. Un site très complet, certes pas super beau, mais sur lequel il est facile de s’oublier. Passionnant.

Quelqu’un pour une partie de Mario Kart ?