Les Pokémons reviennent en grande forme avec la sortie des versions X et Y. Que vous soyez un grand nostalgique ou toujours dans le coup, vous avez pu constaté que vos parents n'ont jamais compris cet engouement pour ces bestioles. Et que pour Mamie, c'est pire. L'occasion de leur expliquer votre passion autour de ces dix mots du vocabulaire Pokémon.

  1. Les Pokemon
    "Pokemon", ça vient de la compression de "Pocket Monsters", même si en vrai c'est un truc japonais. Ce sont des sortes de petits monstres qui peuvent tenir dans la poche (grâce aux PokéBalls mais je t'expliquerai ça juste après pas de panique), un peu comme des animaux avec des pouvoirs magiques: Salamandre qui crache du feu, des souris électriques et une tortue armée de canons... Comme ton caniche qui sait reconnaitre la musique de Questions pour un Champion oui si tu veux. Et nous aussi on aime passer du temps avec eux à leur apprendre des trucs, à les pomponner. Mais on peut surtout les envoyer au casse-pipe pour se fritter avec d'autres Pokemons. Finalement on n'est pas très loin des combats de coqs qu'organisait papi dans la cave, avant ses problèmes de cataracte.

    salameche
    Source photo : Tumblr
  2. Le Dresseur Pokemon
    C'est une sorte de petit-fils qui aurait quitté le foyer vers l'âge de 11 ans pour partir à la découverte du monde. Et pour ne pas inquiéter ses parents, le dresseur est obligatoirement accompagné d'au moins un Pokemon. Il passe son temps à traîner de ville en ville, gambader dans les hautes herbes et défier d'autre dresseurs en envoyant ses bestioles chéries faire des combats contre d'autres dresseurs de Pokemons pour ensuite les dépouiller de la moitié de leur argent. Oui mémé t'as bien compris, le dresseur Pokemon est un mélange entre un scout et un punk à chien.

    punk-scout-pokemon
    Montage photo : Topito
  3. La Ligue Pokémon
    C'est un peu Graal de tout dresseur qui se respecte, un grand championnat comme ta grande soirée de Dames à la bibliothèque : vaincre la ligue Pokémon et devenir Maître Pokémon. Pour ouvrir les portes de la Ligue, il faut traverser le monde et venir à bouts des huit meilleurs dresseurs, et ainsi de suite en enchainant les combats contre des dresseurs toujours plus balèzes. Et à la fin, tu dois flanquer une rouste au dernier et prendre la place du maître Pokémon. Comme toi avec Madame Michau, ouais. Tu défonces tout mamie aux dames.
  4. La PokéBall
    La pokeball c'est un petit outil qui permet de capturer les Pokémons, comme un petit aspirateur de table, et ensuite de les ranger dedans. Quand tu as plein de Pokemons et qu'ils font trop de bruits (parce que oui le Pokemon fait plein de boucan), on peut les ranger dans ces petites balles. Non toi tu peux pas avoir de Pokeball pour pépétte, c'est un caniche, faudrait une trop grosse balle tu vois ?

    Pokeball_foot
    Source photo : Tumblr
  5. Le Centre Pokémon
    Le centre Pokémon c'est l'endroit pour soigner ses Pokemons après un combat. C'est un peu comme un hôpital sauf qu'il n'y a pas 4 heures d'attente aux urgences et que TOUS les frais sont pris en charge par la "PokéSécuritéSociale". Ca fait rêver hein ? Mais toi tu peux pas y aller, parce que la moitié du personnel médical est composé de Pokemons, et ils ne sont pas super calés en gériatrie.

    chansey-nurse-joy
    Source photo : Tumblr
  6. Le Type
    Pokémon pour te résumer un peu l'affaire, c'est le pierre-papier-ciseaux des années 90 : chaque Pokémon a un type (Feu, Eau, Plante etc.) avec ses forces et faiblesses. Donc le feu bat la plante, la plante bat l'eau et l'eau bat le feu etc... Certains types s'en sortent donc bien mieux que d'autres, comme dans la vie. Le pokemon "Psy" n'a presque aucun point faible, alors que le pokemon "normal" est aussi vulnérable et inoffensif que notre président "normal" actuel.
  7. Le Rival
    C'est le personnage le plus pénible du jeu. Son seul intérêt est de pouvoir lui donner un sobriquet dégueulasse dès le début du jeu pour se défouler sur lui dans la suite de l'aventure.

    NozIL
    Source photo : Tumblr
  8. Le Team Rocket
    La Team Rocket est au monde des pokémons ce que le dognapping est au notre. Ils kidnappent des pokémons dans le but de devenir maîtres du monde. Leur boss s'appelle Giovani, il a un nom de pizzaiolo et va bien vous péter les nouilles le long des premiers jeux quand leurs sbires, Jesse et James (personnages récurrents et coiffés par l'explosion d'une centrale nucléaire) ne s'y mettront pas aussi.

    Team-Rockets-Most-Thought-Out-Plan-To-Steal-Pikachu-yet-On-Pokemon
    Source photo : Tumblr
  9. L'oeuf
    Dès la seconde génération de Pokémon, il est possible de faire s'accoupler des Pokémons ensemble, comme Dolly la chèvre, c'est ça. Parfois ça donne lieu à des compatibilités improbables comme une salamandre qui s'accouple avec un singe ? Heureusement la nature est bien faite et jusqu'à ce jour aucun bébé Pokémon n'a connu de problème au niveau du manque de chromosomes. Ca fait peur hein la manipulation génétique.
  10. La PokéFlûte
    La PokéFlûte est un objet dont la seule utilité est de réveiller Ronflex, le pokémon le plus gros et le plus balourd du jeu, une sorte de Louis Nicollin après une sale cuite de défaite. Finalement la PokéFlûte se révèle comme un artefact permettant de faire des vannes sur les gros. Exemple : "Ta mère est tellement grosse qu'il faut deux PokéFlûtes pour la réveiller".

    tumblr_mh1cpq8NBW1rjdhuyo1_500
    Source photo : Tumblr

Alors, prêts à faire connaître le professeur Chen à mémé ?

chen

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch, allez viens.

Fan de Pokémon ? On a déniché les cadeaux Pokémon les plus cool :