En général, quand une ville donne son nom à un truc, c'est une spécialité culinaire qu'il faut protéger avec une AOC. Du Bordeaux, du Camembert, on est bien. Mais d'autres objets du quotidien doivent leur nom à une commune, pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Petit tour du monde des origines de ces mots, parce que l'étymologie, c'est aussi de la traçabilité :

  1. Bistouri
    En plus d'être un nom rigolo, le mot "bistouri" nous vient de l'italien "bistorino", une altération de "pistorino", c'est-à-dire "de Pistoie". C'est donc ainsi qu'on appelait les lames fabriquées dans cette ville italienne, fameuse pour sa coutellerie. En revanche, le mot "pistolet" n'a rien à voir. Si ce n'est pas juste pour emmerder le monde, ça...

    320px-Various_scalpels
    Crédits photo (creative commons) : Spekta
  2. Faïence
    Avant d'être un haut lieu de la Formule 1, la ville de Faenza en Italie s'est illustrée dès la Renaissance par son savoir-faire dans la production de céramique.

    800px-Faience_Plate_Traditional
    Crédits photo (creative commons) : Rosco
  3. Mousseline
    Dans la confection, on a tendance à donner des noms à la louche. En dépit de son nom lié par Marco Polo à la ville de Mossoul en Irak, c'est en fait au Bangladesh que ce tissu a vu le jour. De la même manière, le satin doit son nom à la ville de Cì Tóng en Chine, après un passage par l'arabe Zaytûn.
  4. Corbillard
    A l'origine (au XVIème siècle), un "corbillard" est un transport fluvial assurant la liaison entre Corbeil-Essonnes et Paris. Ces embarcations sur la Seine se sont révélées très utiles pour évacuer les corps lors des grandes pestes. Du coup, quand on va au cimetière désormais, on vient toujours plus ou moins de Corbeil.
  5. Cordonnier
    Comme ça, au débotté, on dirait que les premières godasses se réparaient avec de la corde, comme de vulgaires espadrille (« sandales de sparte », et bim, encore un), donc "corde" => "cordonnier", question suivante. Et bien pas du tout. "Cordonnier" vient de "cordouinier", de l’ancien français cordoan, « cuir de Cordoue », en référence à Cordoue, ville espagnole.
  6. Moka
    Moka (ou Mocha) est un port du Yémen qui n'a pas volé sa célébrité Starbuckesque : le premier café ouvre dans cette ville en 1554. La page Wikipedia de la ville nous conte la première expédition de Saint Malo à Moka. Les mecs ramènent 1300 tonnes de café et sur la route rançonnent deux navires anglais et un hollandais, avant de se refaire un hollandais sur le retour. On pense que l'expression "il n'a pas fait le voyage pour rien" date de cette époque.
  7. Landau
    Dès qu'il y a un machin sur roue, que ce soit une "berline" (Berlin) ou un véhicule piloté par un "cocher", c'est en Allemagne qu'il faut chercher. C'est à Landau in der Pfalz qu'on a inventé l'hippomobile avec capote. Depuis, on a viré les chevaux et on a mis des bébés dedans, mais l'idée reste la même.

    Canoe_landau,_1906 (1)
    Crédits photo (creative commons) : Science and Society Picture Library
  8. Tarentule
    L'Italie nous donne surtout des noms de sauce (Bolognaise) ou de fromage (Parmesan), mais aussi des nom d'araignées flippantes. Tarente dans les Pouilles a vu mourir Choderlos de Laclos et a offert de quoi cauchemarder des générations d'arachnophobes. On n'est pas spécialistes, mais est-ce que c'est vraiment bon pour le tourisme cette affaire ?
  9. Godemichet
    On serait tenté de croire à l'étymologie latine de ce mot, gaude mihi « réjouis-moi ». Ce n'est malheureusement pas si poétique puisque ce mot nous viendrait de l'espagnol "guadamecí", "cuir de Ghadamès", une ville de Libye.
  10. Mayonnaise
    Attention : clash de linguistes. La mayonnaise vient-elle de Bayonne, "la bayonnaise", et de gens qui savent faire à bouffer mais qui ne sont pas foutu d'écrire correctement le nom de leur ville ? Ou la doit-on à Port Mahon, la ville des Baléares, où on a eu le génie de faire une sauce "à la mahonnaise" avec de l'huile et de l'oeuf ? Dans le doute, la ville de Magnon (aujourd'hui Fauillet dans le Lot et Garonne) et la commune de Mayenne dans le département du même nom ont leur anecdote pour réclamer la paternité de ce qui constitue la plus belle invention de l'Humanité.

    Mayonnaise_
    Crédits photo : jules
  11. Gotha
    On désigne aujourd'hui par "gotha" les gros bonnets de la finance, de la politique ou de tout autre domaine sans forcément savoir que ce terme vient de la ville allemande de Gotha qui publie dès 1764 un almanach de l'aristocratie afin d'y lister les maisons royales et les chefs d'état.

    2014_Almanach_de_Gotha_Covers
    Crédits photo (creative commons) : HofKal
  12. Parchemin
    L'histoire n'est pas simple, mais pour résumer : au IIème siècle avant JC, Pergame en Asie Mineure s'offre l'une des plus belles bibliothèques de l'Antiquité, seule Alexandrie parvient à rivaliser. Ptolémée V, pharaon, est dégouté et dit "ah ouais, c'est comme ça, et bien on ne vous file plus de papyrus, démerdez-vous maintenant!" (on résume, mais en gros c'est l'idée). On ne se démonte pas à Pergame, et on commence à bosser sur de la peau animale finement travaillée, de la "pergamên?" en grec, "peau de Pergame", devenu "parchemin" après un passage par le latin.

Mais aussi la baïonnette, le hamburger, le chapeau panama, le chihuahua et la sodomie.

Source : un passionnant forum du Projet Babel, Direct Matin

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.