L’Inde a de quoi nous en remontrer. Non contents d’être plus nombreux que nous et d’avoir un pays qu’on assimile régulièrement à un sous-continent, les Indiens nous ont abreuvé de plein de mots sans lesquels on serait obligé de désigner les choses en disant « le truc, là, le machin, meeeeerde ». Merci les Indiens.

1. Anaconda

La première occurrence du mot date de 1845. On pense que le mot vient du singhalais. Et le singhalais est bien une langue indienne, et non pas une insulte des années 50 que l’on jetterait à la figure d’une personne peu épaisse qui nous aurait enquiquiné.

2. Catamaran

Le mot est devenu français en passant par l’anglais et vient des mots tamoul katta et maram signifiant respectivement lien et bois. Rien à voir, donc, avec le fait de s’esclaffer devant un tsunami.

3. Avatar

Ce mot, apparu pour la première fois en 1800, est un dérivé du sanscrit avatâra qui correspond à toutes les incarnations du dieu Vishnou. Ce n’est que bien plus tard que le mot a été associé à des personnes bleues à grandes oreilles (et qui ne sont pas des lapins tuméfiés).

4. Jungle

Le mot vient de l’hindî jangal et a été d’abord repris par les Anglais. En revanche, nous n’avons aucune information quant au lien unissant le mot jangal et le jeu Jenga qui consiste à haïr les autres parce qu’on va tout faire tomber.

5. Paria

Le mot, dont la première attestation date de 1575, est arrivé dans la langue française via l’italien qui l’a repris au tamoul parayan. Ce qui est marrant, c’est que les Italiens ont confondu le mot parayan avec un mot proche, pulliyar, signifiant « homme de la dernière caste » alors que parayan, lui, veut dire « joueur de tambour ». Pensez-y la prochaine fois que vous vous sentez traité comme un paria : c’est peut-être parce que vous ennuyez tout le monde avec votre tambour.

6. Pyjama

Ce mot a été repris par les Anglais à l’hindî pâê-jama qui signifie « vêtement de jambes ». On imagine facilement le respect qu’avaient les colons pour les Indiens qui ont décidé de récupérer des vêtements typiques pour les porter quand ils se couchent.

7. Shampoing

Le mot, dont la première occurrence date de 1877, vient de l’hindî châmpo qui signifie masser. Il paraît que le mec qui a découvert la pierre de Rosette était en fait un lion super fort au massage.

8. Sucre

Le sanscrit sarkarâ a donné le saccharum latin et le zucchero italien. On ne parle certainement pas du chanteur.

9. Tank

Le mot tanque vient d’Inde et désignait les réservoirs naturels ou artificiels qui servent à conserver l’eau de pluie. Ce n’est que plus tard qu’on s’est dit qu’on allait appeler comme ça un gros camion qui tire des missiles.

10. Châle

L’hindî avait son shâl qui est devenu, en français, le chalou, puis le scial, puis le châle, toutes ces choses renvoyant à ce même truc emprunté aux Persans qui l’utilisaient quand le fond de l’air était frais.

Indien vaut mieux que deux tu l’auras.

Source : Wikipédia