On la connaît la litanie de petits noms plus ou moins beauf pour désigner le sexe masculin. Et que je te donne un prénom, et que j’ai recours à diverses formes de périphrases dont la moitié comporte des z, et que j’y vais de mon bon mot pour signifier en creux la puissance du braquemart. On ignore nombre de secrets sur le pénis mais pour ce qui est du vocabulaire entre couilles on maîtrise. Mais qu’en est-il de cette maîtrise dans les dîners mondains ?

1. Le priape

Du dieu du même nom qui avait un léger problème pour trouver des pantalons à sa taille.

Exemple d’utilisation : J’ai plus envie, tu comprends, le priape est tout engourdi.

2. Le service-trois-pièces

Parce que si l’on n’est pas Lance Amstrong, on possède deux testicules qui complètent le service.

Exemple d’utilisation : Viens chez moi, je te montrerai mon service-trois-pièces.

3. Le thermomètre à moustache

Sans doute en raison de la forme relativement phallique du thermomètre et de la présence, généralement, de poils à sa base.

Exemple d’utilisation : Il est pas mal, ce médecin. J’aurais presque envie qu’il me prenne la température avec son thermomètre à moustache.

4. L'attribut

On est clairement dans la litote, dire le moins pour laisser entendre le plus.

Exemple d’utilisation : Dis-donc, tu as déjà vu l’attribut de Dana ?

5. Le grand chauve

C’est vrai que la calvitie est le principal fléau des glands. Quant à la grandeur supposée, chacun voit midi à sa porte.

Exemple d’utilisation : Comme tous les grands fauves, je réfléchis avant de sortir le grand chauve.

6. Le madrier

Pour rappel, le madrier est un outil de charpente.

Exemple d’utilisation : Cela fait bien longtemps que je n’ai plus vu son madrier, tu sais.

7. Le chibriape

Inventé par Apollinaire en contractant le chibre et le priape. Le chibriape est prometteur.

Exemple d’utilisation : Je ne sais pas ce qui coule sous le pont Mirabeau mais j’ai le chibriape qui crie famine, moi.

8. Le pudendum

Histoire de se la jouer latin version antique. A noter que le pudendum peut aussi désigner les organes féminins.

Exemple d’utilisation : Ce matin, je me lève, et figure-toi que ma femme me dit : « Chéri, t’as le plus beau pudendum que j’ai jamais vu de ma vie. » « J’espère bien » que j’ai répondu, « t’étais vierge quand on s’est mariés ! »

9. La mentule

On est chez Rabelais. A vous de voir si vous êtes rabelaisien.

Exemple d’utilisation : Qui par trop la mentule escarbiche, d’ouïe n’a plus pour respondre aux biches. »

10. La lambruche

On est sur une petite vigne sauvage, et c’est tout à fait comme ça que, perso, je considère mon pénis.

Exemple d’utilisation : Tu vas goûter mon nectar : c’est du petit Jésus de lambruche.

11. Le boute-joie

Encore Apollinaire (il était pas le dernier pour la gaudriole). Ca ne s’invente pas.

Exemple d’utilisation : Plein d’entrain j’ai sorti le boute-joie. De joie elle devint boute-en-train.

12. L'écouvillon

Autrefois il s’agissait d’une brosse qu’on fixait à un manche. La métaphore n’a pas besoin d’explication que je sache.

Exemple d’utilisation : L’écouvillon à l’air, t’as pas l’air bien malin.

13. La sarce

La sarce désignait autrefois un pompier plein d’expérience. Il s’appelait sans aucun doute Paul.

Exemple d’utilisation : Si l’on doit compter sur ta sarce pour éteindre mon feu, on n’est pas rendu.

14. L'ithyphalle

Le phallus en érection représenté dans l’antiquité.

Exemple d’utilisation : A la guerre comme à la guerre et baïonnette à l’ithyphalle.

15. La broquette

Pas sûr qu’il soit nécessaire de retrouver l’étymologie de la broquette.

Exemple d’utilisation : Installe-toi sur ma broquette arrière.

Des mots à utiliser en cas d’apparition de pénis fortuite ou pour qualifier le pénis de Raspoutine.