Crédits photo (creative commons) : satanoid

Que l'on croit au destin ou non, il est des manières, des causes, des circonstances dans la mort qui nous poussent à penser à une intervention comique de la faucheuse... Vous n'y croyez pas ? Ces quelques morts invraisemblables et ironiques, dignes des Darwin Awards, vous feront peut-être changer d'avis.

  1. Darwin Awards
    On sait que les Darwin Awards récompensent les morts les plus débiles, mais le jury a décidé de ne pas mettre en valeur la triste mort de Chris Penn, le frère de l'ex Monsieur Madonna, décédé de crise cardiaque deux jours avant la projection en avant première au festival de Sundance de son ultime film consacré.... aux Darwin Awards.
  2. La guerre
    Une guerre, on sait toujours quand ça commence, jamais quand ça se termine. C'est ce qu'a du se dire Henry Gunther, employé de banque américain, peu désireux d'aller se faire tuer en Europe. Néanmoins, il y est envoyé en juillet 1918. Informé que l'armistice allait être signée le 11 novembre 1918 à 11h, il fut pris toutefois d'un geste de zèle et décida de charger une unité allemande qui, après avoir fait des tirs de sommation, le tua pour se protéger. Nous étions le 11 novembre 1918, à 10h59. 60 secondes plus tard, la guerre était finie.
  3. God bless America
    La fête de l'indépendance a lieu le 4 juillet, c'est entendu. Mais c'est aussi la date de la mort de Thomas Jefferson, 3ème président américain et principal rédacteur de la Constitution. Mort le 4 juillet 1826, quelques heures avant John Adams, également mort le 4 juillet 1826. Malgré son nom de chanteur, celui-ci était ... le deuxième président américain de l'Histoire.
  4. A la vie à la mort !
    Vic Morrow, acteur plutôt connu des années 60-80, et Boris Sagal, réalisateur de la même époque se rencontrèrent dans les années 60. Ils nouèrent une amitié jusque dans la mort : Boris Sagal mourut décapité en 1982 lors du tournage de World War III par une hélice d'hélico. Vic Morrow subit la même loi en 1983, décapité également par une hélice d'hélico, sur le tournage de la 4ème Dimension. Aahhh l'amitié.
  5. La mort de la Tour Eiffel
    La Tour Eiffel était l'un des surnoms d'André le Géant, catcheur très connu outre-Atlantique, seul français à avoir jamais décroché le titre de champion du monde de la WWF. Il produisit des matches mémorables notamment contre Hulk Hogan et fut le premier catcheur introduit au Hall of Fame. Cocorico ! Son gigantisme, source de son succès, fut aussi cause de sa mort. Il est décédé dans un hôtel parisien en janvier 1993, après avoir assisté... aux funérailles de son père.
  6. Une mort bien venue
    Plusieurs fois ministre sous Helmut Kohl, vice chancelier, Jurgen Möllermann fut au centre de plusieurs scandales sexuels, à tel point que son immunité parlementaire fut levée le 5 juin 2003, ouvrant la voie à de possibles poursuites. Comble de malchance (ou pas), le bougre effectue la même journée un saut en parachute et meurt dans sa chute. Oops, dossier clos.
  7. Mdr !
    M. Bentzen, Ole de son prénom, n'a pas fait "olé" à la mort mais l'a subi de plein fouet... En regardant "Un poisson nommé Wanda", il est littéralement mort de rire, ou d'avoir trop ri, ce qui lui a provoqué une crise cardiaque. Le comique britannique a encore des vertus.
  8. Sacrifice
    Lawrence Oates, aventurier britannique part à la conquête de l'Antarctique avec l'équipe d'expédition "Terra Nova". Après la mort de certains compagnons, il est lui-même victime d'extrême fatigues, de pieds quasi gelés et d'un début de gangrène. De peur de ralentir trop son expédition, il souhaite se sacrifier mais devant l'insistance de ses compagnons à le garder, il décide, une nuit, de partir seul dans le froid et d'y mourir. Le jour de son anniversaire. Une mort magnifique... mais inutile, l'ensemble de l'expédition mourrant 12 jours plus tard.
  9. Effusion de sang
    Alexandre Bogdanov, peut-être un aieul des deux cyborgs, a décidé en 1928 d'opérer la première transfusion sanguine de l'Histoire. Rappelons que ces transfusions ont pour but de sauver des vies... sauf que l'étudiant choisi par ce fin scientifique était atteint de paludisme et de tuberculose légère, ce qui a provoqué une réaction brutale chez le thérapeute, agonisant plusieurs heures dans d'atroces souffrances et rendant l'âme par sa création qui a sauvé par la suite de nombreuses vies.
  10. Quand ça veut pas, ça veut pas
    Frane Selak est chanceux. Bosniaque (qui a déjà survécu dans un pays en guerre, exploit), professeur de musique, il a réchappé à de nombreux accidents : en 1962, un train tombe dans une rivière. Malgré les morts et les blessés, il s'en sort sain et sauf. En Croatie, quelques années après, il est le seul survivant avec un steward d'un crash d'un petit avion qui a causé la mort de 20 personnes. Une autre fois, il prend un bus qui tombe lui aussi dans une rivière : seul survivant avec le chauffeur. Cocu ? Complot des Darwin Awards ? Porte-malheur professionnel ? Quoi qu'il en soit, on espère qu'il mourra d'une manière noble et pas à cause d'une mauvaise chute causée par une crotte de chien !

Source : Martin Monestier - Faits divers & wikipedia

Top écrit par trolon