Quand on commence à être lassé par un bâtiment, généralement ça pose problème et il est conseillé de déménager, car c’est la solution la plus simple. En effet, il semble compliqué voire impossible de détruire ou de déplacer le bâtiment qui cause notre ennui… Eh bien en fait si c’est possible ! La preuve par huit qu’on peut juste bouger ou carrément déplacer un bâtiment quand ça nous chante.

1. Le pavillon Baltard

Le pavillon Baltard a été édifié en 1850 par Victor Baltard (c’est un gros hasard mais apparemment l’architecte portait le même nom que le bâtiment, dingue non ?). C’était les anciennes halles du centre de Paris : 12 bâtiments de fer et de verre dans le genre du Grand Palais. Et puis un siècle plus tard en 1950 on décide que finalement ce bâtiment serait mieux à Rungis pour accueillir le marché international. Le pavillon numéro 8 est quant à lui racheté par la ville de Nogent. Pour cela elle le fait démonter ET remonter en guise de préservation du patrimoine architectural du XIXème. Comme quoi le monument peut traverser les époques mais aussi traverser Paris.

Crédits photo (creative commons) : Nogent94130

2. Un bâtiment historique de 6200 tonnes déplacé de 60 mètres à Zurich

Vous trouvez que les gens chipotent ? Oui, un peu je vous le concède. En l’occurrence ce bâtiment de trois étages de de 80 mètres de long nécessitait de bouger son cul afin qu’on agrandisse la gare ferroviaire. Alors oui on a d’abord voulu le raser mais le bâtiment avait quand même 123 ans et on s’est dit que ce serait certainement plus judicieux de le déplacer plutôt que de le détruire. On a donc fait ça à l’ancienne, en « glissant » le bâtiment sur des rails et le déplacement de 60 mètres s’est étalé sur 29 heures. C’était en 2012 et c’était une première en Europe.

Source.

3. Le théâtre Shubert de Mineapolis

Le plus vieux théâtre de Minneapolis désormais renommé Goodale Theater a connu pas mal de bouleversements depuis sa construction en 1910. A la fin des années 90, la ville qui entreprenait beaucoup de changements dans le quartier du théâtre a déplacé le théâtre d’un pâté de maisons à un quart de mile de là. Rien de bien fou. Sauf qu’il a fallu 5 bulldozers durant 12 jours pour assurer ce beau voyage.

Crédits photo (creative commons) : McGhiever

4. L’hôtel Montgomery à San José

Juste pour vous donner une idée c’est le 4ème bâtiment le plus lourd jamais déplacé. Ouch. 4,816 tonnes. 264 chambres. Et 57 mètres de déplacement. Pour un coût total de 8.6 millions de dollars. Tout ça s’inscrivait dans le cadre d’une rénovation de l’hôtel pour un coût global de 25 millions de dollars. Et dire que c’est mes impôts qui payent ça. Enfin non mais bon, dans l’idée quoi.

Crédits photo (creative commons) : David Sawyer from Rancho Murieta, California, United States

5. Le phare de Belle Tout en Angleterre

Le phare construit en 1829 à une distance raisonnable de la flotte s’est vu par la suite rongé par l’érosion. Il a donc fallu déplacer la bête. Si le bâtiment historique n’est pas si lourd par rapport aux autre mastodontes précédemment susnommés l’opération de déplacement sur 50 mètres s’est avérée tout de même délicate. Mais pour la financer, on a eu la bonne idée de vendre des tickets afin que les spectateurs puissent profiter de cet étonnant spectacle, moyennant flouze.

Crédits photo (creative commons) : Arild VÃ¥gen

6. Les temples d'Abou Simbel

Bon alors là dans le genre vieux monument, on est sur du vrai vieux monument. Construit par Ramsès II siouplait, la classe. Toujours est-il que ces magnifiques temples ancestraux fabriqués en grès se sont pris un petit coup de vieux. Classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO, l’organisme a entrepris en 1960 de déplacer le temple pour mieux le protéger. On a donc déplacé les sanctuaires en dehors des lieux menacés par les montées des eaux. Et c’était… 31 000 tonnes de bordel à déplacer.

Crédits photo (creative commons) : Beyond My Ken

7. Un temple de 2000 tonnes déplacé sur 30 mètres en Chine

Ce temple bouddhiste vieux de 130 ans à Shanghai a du être déplacé pour la simple et bonne raison que le site était tellement visité qu’on a fini par manquer grandement de place. Un simple déplacement de 30 mètres a suffi pour offrir la place nécessaire pour assurer la sécurité des visiteurs du temple. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas des gens qui ont porté à bout de bras le temple mais une injection de ciment dans les fondations qui a permis ce déplacement.

8. L'église Saint-Bernard de Clairvaux

Construite au XIIème siècle en Espagne, le destin de cette église va vous émouvoir aux larmes cliquez pour lire la suite… Ce monastère qui menait tranquillement son petit bout de chemin durant 700 ans s’est vu confisquer en 1830 par Isabelle I d’Espagne. Il faudra attendre 1925 pour qu’il soit racheté aux Etats-Unis par William Randolph Hearst. SAUF QUE, l’Espagne est alors aux prises d’une épidémie de fièvre aphteuse et donc pour éviter toute contagion aux Etats-Unis, on a du brûler les pierres démantelées de l’église à la livraison. SAUF QUE, à force de tout brûler impossible de savoir comment remonter les pierres pour construire l’église d’origine. Le truc con. Il faudra alors attendre 1952 pour que ces pierres laissées à l’abandon trouvent de nouvelles bonnes âmes qui ont pu, enfin, recomposer le bâtiment d’origine en Floride. Parfois c’est galère quand même.

Crédits photo (creative commons) : User:Rolfmueller